Les êtres humains n’ont pas attendu d’inventer les camions et les grues pour concevoir des bâtiments extraordinaires en forme de véritables défis lancés à la nature. Et si la nature a détruit certains de nos monuments, on en trouve d’autres qui ont été construits dans la roche, fermement accrochés à la montagne, dont la construction dut être méchamment compliquée. Des châteaux et autres monastères qui, vu leur localisation, se méritent…

1. Le Santuario Madonna della Corona (Italie)

Construite sur un lieu de méditation déjà connu au début de XVIe siècle, cette basilique du nord de Vérone semble défier la gravité. Autrefois difficilement accessible, elle est aujourd’hui reliée à une route et peut donc se visiter facilement. À l’intérieur se trouve la Scala Santa, soit la reproduction de l’escalier romain que Jésus emprunta le jour de sa crucifixion. La basilique est en cela un lieu de pèlerinage très fréquenté.

2. Le monastère de Sumela (Turquie)

Farouchement accroché à sa falaise, dans la province de Trébizonde en Turquie, ce monastère très touristique aux origines lointaines (IVème siècle) semble d’ailleurs avoir directement été sculpté dans la montagne. Il abrite plusieurs peintures et la vue sur la vallée de l’Altindere y est bien sûr superbe.

3. Le château de Lichtenstein (Allemagne)

Construit au XIIIe siècle, deux fois détruit puis reconstruit, ce spectaculaire édifice du sud de l’Allemagne se dresse fièrement sur son piton rocheux. Accessible par un pont, il est souvent surnommé le château de contes de fées de Wurtemberg. Une merveille.

4. Le monastère de Taktshang (Bhoutan)

Perché à 3120 mètres d’altitude, cet incroyable monastère n’est accessible qu’à pied ou à dos d’âne. Un monument stupéfiant qui en 1998, fut le théâtre d’un terrible incendie. Le gouvernement du Bhoutan et le roi s’unirent par la suite pour le rénover et ça fait désormais partie des bonnes raisons d’aller au Bhoutan.

5. Balcony House et Cliff Palace (États-Unis)

Situés dans le parc national de Mesa Verde dans l’état du Colorado, ces deux villages troglodytiques classés à l’UNESCO depuis 1978 font partie des rares sites conservés appartement jadis aux Amérindiens Anasazis.

6. Rocamadour (France)

Construite à flanc de falaise sur un site riche en grottes, déjà occupé par l’homme au Paléolithique, la cité religieuse de Rocamadour est née au Moyen-âge. Son nom provenant d’un saint, Amadour, retrouvé par hasard en 1166. Ici, les bâtiments semblent fusionner avec la roche. Particulièrement spectaculaire.

9. Le monastère d'Ostrog (Monténégro)

Un bâtiment blanc, qui se détache de la paroi rocheuse à laquelle il est accroché, lieu de guérisons miraculeuses, dédié à Saint Basile d’Ostrog. C’est d’ailleurs l’un des sites les plus visités des Balkans. Non seulement par des férus d’architecture et d’histoire mais aussi par de nombreux pèlerins.

10. Le grand Bouddha de Leshan (Chine)

Un impressionnant Bouddha de 71 mètres de haut et de 28 mètres de large directement taillé dans la falaise du mont Lingyun en Chine. Inscrit lui aussi à l’UNESCO, il fit l’objet de travaux à l’époque monumentaux, qui eurent notamment pour effet, en raison de la quantité de matériaux extraits de la falaise, de rendre le fleuve que la statue domine navigable. On estime que sa construction débuta en 713 et s’acheva en 803.

Attention au vertige !

Sources : Wikipedia, Ancient Origins