Un roi est censé être un bon petit pépère à sa mémère pour son peuple. Il doit lui donner du pain, des terres, des ennemis à détester et de la stabilité. Et plein, plein, plein de cadavres sur lesquels danser en se gargarisant d’être les plus forts.

Voilà des bons rois.

1. Gengis Khan

Le grand Khan de l’Empire mongol était un fin stratège dont les conquêtes ont apporté beaucoup à l’Asie centrale. Pour autant, Mongolie exceptée, il est considéré dans tous les pays qu’il a traversés (en Iran, en Afghanistan ou en Chine) comme un barbare sanguinaire. Pour construire son empire, il n’a en effet pas hésité à tuer 1,2 million de personnes. Il utilisait de jeunes hommes comme boucliers humains dans les batailles et autorisait son armée à se livrer à des viols de masse.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

2. Wu Zetian

Wu Zetian fut la seule impératrice de toute l’histoire chinoise. En 690, elle fonda la dynastie Zhou, dont elle fut l’unique représentante. Au pouvoir, elle œuvra pas mal pour la promotion des femmes et son héritage a d’ailleurs été réévalué à la hausse par le régime communiste après avoir été longuement critiqué. En même temps, on comprend les critiques : Wu Zetian n’aimait pas trop la contradiction et tuait tous ceux qui n’étaient pas d’accord avec elle, comme : sa fille, son fils, ses neveux et nièces et une bonne partie de la population. Il y a des gens soupe au lait, comme ça.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

3. Basile II

Basile II, dit le Bulgaroctone (ça veut dire tueur de Bulgares), fut empereur byzantin de 976 à 1025 après avoir été coempereur de sa naissance à ses 18 ans. C’est sous son règne que l’empire byzantin atteint son apogée territoriale. Normal pour un empereur-soldat, qui ne s’intéressait à rien d’autre qu’à la guerre. Et il la faisait bien, la guerre. A Kleidon, il bat l’armée bulgare en tuant 15.000 personnes. Beau joueur, il libère ses 10.000 prisonniers après leur avoir crevé les yeux, sans oublier de laisser à quelques prisonniers un de leurs yeux valide pour ramener les autres chez eux. Basile Poli.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

4. Jean Sans Terre

Jean Sans Terre a été ainsi surnommé par son père, Henri II, parce qu’il n’était appelé à régner nulle part. Il accède au trône d’Angleterre en 1199 par un concours de circonstances un peu hasardeux. Avant cela, il était connu pour sa propension à violer les femmes et les filles des nobles. Une fois couronné, et contrairement aux us de l’époque, il mit en place une politique façon « pas de survivants ». Les chevaliers capturés par son armée étaient affamés jusqu’à ce que mort s’ensuive. Sans compter les intrigues familiales pour éloigner son neveu du pouvoir (et accessoirement de la vie). Il était aussi un monarque incompétent sur le plan politique. Jusqu’à ce qu’une révolte des nobles l’oblige à signer la Magna carta, le premier document reconnaissant les droits humains fondamentaux. Des fois, l’Histoire fait de drôles de choses.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

5. Isabelle la Catholique

Reine de Castille et d’Aragon avec son mari Ferdinand, Isabelle n’était pas une marrante marrante. Outre la Reconquista (qui nécessita d’expulser tous les Juifs d’Espagne ou de les convertir de force), le grand projet d’Isabelle fut la mise en place de l’Inquisition, dont on sait qu’elle n’était pas tout à fait positive pour la vie des personnes qui en faisaient l’objet. Mais le catholicisme, ça comptait beaucoup pour Isa.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

6. Ferdinand 1er de Naples

Fils naturel de Ferdinand d’Espagne (vous savez, le mari d’Isabelle), Ferdinand était connu pour laisser traîner les cadavres de ses ennemis dans son château. Un jour, il décida d’inviter à dîner des proches de Jean de Calabre, son rival pour l’accession au trône, et d’en donner certains à manger à ses crocodiles. Il était comme ça, Ferdinand, très à cheval sur le respect de la faune. Il fit les autres prisonniers puis les tua au gré des envies. Ensuite, il momifiait leurs corps et les habillait pour qu’ils tiennent leur rang dans des banquets.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

7. Æthelred le Malavisé

Roi d’Angleterre, Æthelred n’a pas hérité de son surnom pour rien. Alors que le royaume subissait des invasions vikings incessantes et que la couronne devait verser au Danemark un lourd tribut pour avoir la paix, il décide de frapper fort. Il fait massacrer tous les Danois d’Angleterre, dont la sœur du roi du Danemark. C’était pas malin malin, puisque Sven prit ça pour une invitation à envahir l’Angleterre et y parvint.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

8. Jacques II d'Ecosse

Le jeune âge du roi, couronné à 7 ans, engageait les nobles écossais à s’arroger un peu de son pouvoir. Le clan Douglas, au profit d’un mariage avec la mère du roi, voulait assurer la régence, ce que William Crichton réfutait. En 1440, faisant semblant de vouloir apaiser les histoires, Crichton invita les Douglas à dîner comme on invite des potes, puis les assassina après le dîner. L’épisode a inspiré le Red Wedding de Games of Thrones. Bon on va dire que Jacques n’était pas responsable, puisqu’il avait 10 ans, mais quand même.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

9. Charlemagne

Non content de ne pas avoir inventé l’école, Charlemagne a passé l’intégralité de son règne à faire la guerre. Tout le temps. En 782, après avoir perdu une première bataille contre les Saxons, Charlemagne décide de répliquer. Son armée assassine 4500 Saxons à Verden après que la noblesse saxonne a refusé de se soumettre. En une journée. Ça fait un peu plus de 3 meurtres par minute à condition de tenir le rythme.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

10. Godefroy de Bouillon

Petit noble français devenu roi de Jérusalem en 1099 en partant en croisade, Godefroy de Bouillon a massacré des centaines de musulmans et de juifs pour conquérir sa terre promise. Les croisés brûlaient les gens vivants, hommes, femmes et enfants indistinctement.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

Même Kuzco l’empereur mégalo n’a pas fait ça.

Source : Ranker