Toi quand tu éternues, soit c’est très discret, soit tu en fous partout et tu passes le reste de la journée à ramasser ta morve sur les gens. Et dans l’Histoire, il est arrivé que les éternuements mènent à des problèmes avec la loi. On regarde ça avec une longue vue.

1. L'affaire du cache-cache

Un mec d’Oklahoma est en cavale. Ça part en grosse course poursuite avec la police. La tension monte sur l’asphalte. Voyant qu’il va perdre cette course, le fuyard abandonne sa voiture afin de se cacher dans les ruelles. Sauf que ce con éternue, résultat la police le retrouve et l’emmène a la case prison et je ne parle pas du Monopoly.

2. L'affaire de la baffe

Stephen Jackson, 49 ans, habite à Carlisle au Royaume-Uni et a un problème. Il déteste tellement les éternuements qu’il se sent obligé de baffer les gens qui le font. Résultat il s’en est pris à des vieux mais aussi à un bébé. Évidemment il a terminé sa promenade en zonz.

3. L'affaire de la station d'essence

Brockton Avril 2019, Brianna Reyes a 21, et conduit sa voiture avec aisance. Voyant que son réservoir se vide, elle décide de faire un arrêt à une station essence afin d’hydrater son bolide. Sauf qu’elle éternue, se prend la station essence et termine dans le magasin. Elle a pris cher pour conduite imprudente d’un véhicule à moteur et destruction de propriété. Merci l’éternuement.

4. L'affaire de la cocaïne

Scott David Connelly est un mec bien, mais qui adore se la mettre sévère. Un jour il sniffait de la grosse cocaïne pas coupée dans sa voiture. Résultat il roulait comme un narvalo sur la route. Et ce qui doit arriver arriva, il se prend un mur. Pourquoi ? Car il a éternué ce con. Et pourquoi il a éternué ? Car la prise de cocaïne peut faire éternuer, et quand tu roules 3 fois plus vite que la limitation de vitesse, forcément ça n’aide pas.

5. L'affaire du papier

Alfred Murphy est un mec en conditionnelle, donc s’il fait un truc de travers il saute. Un jour il est dans le train, et d’un coup il éternue un truc bien sale. De la morve partout, le train a failli dérailler. Du coup il se dit qu’il doit s’essuyer. Il prend du papier du train. Un officier qui passe par là lui demander d’arrêter car c’est pas son papier c’est celui du train (pas ouf comme argument). Alfred se vener, car il a payé son train, alors il a bien le droit de d’essuyer avec du papier. Il est tellement vener qu’il se tape avec les flics. Il est arrêté, toujours avec de la morve au nez.

6. L'affaire Vladimir Poutine

Je vais la faire rapide. On est en Russie. Vladimir il aime bien qu’on l’aime bien, et si on ne l’aime pas, eh bien on le garde pour soi et on va prendre un bain. Tu te doutes de ce que Dimitry Karuyev a fait ? Il a éternué sur une photo de Valdimir Poutine. 15 jours de prison pour hooliganisme mineur.

7. L'affaire de l'excitation

C’est un journal local texan qui en parlait en 1990. C’est l’histoire d’un mec, qui avait 26 ans a l’époque des faits, et qui était excité par les femmes qui éternuaient. Mais c’est chaud de tomber sur une femme qui éternue au bon moment. Du coup ce qu’il faisait, c’est qui soufflait du poivre sur les femmes afin qu’elles éternuent. En public. Dans un centre commercial. Oupsi la prison.

8. L'affaire de l'huissier

Estelle, 24, Illinois, n’avait pas envie d’être à son procès, du coup elle aimait ses pieds sur le siège. Le juge lui demanda de les retirer. Et comme elle sentait qu’elle ne prendrait pas une sentence assez forte, elle s’est dit que se lever et éternuer sur l’huissier serait une bonne idée. Ce n’était pas une bonne idée.

Cette affaire aurait pu apparaître dans un film comique, mais non, elle n’apparaîtra jamais dans les meilleurs films de procès.

9. L'affaire de la prostitution de la morve

Aujourd’hui on peut payer pour avoir n’importe quoi, des armes, des humains, ou des skins dans Fortnite. Mais un citoyen japonais a fait mieux. Il payait des lycéens pour qu’ils éternuent, genre 10 euros l’éternuement. La police a enquêté car c’est quand même chelou comme comportement. Apparemment il est pas allé en taule car il n’enfreint aucune loi, mais perso, je resterais sur le qui-vive.

10. L'affaire de la grippe espagnole

Je vous emmène en 1918, en pleine période de grippe espagnole. À cette époque, le premier qui éternue se fait automatiquement tirer dessus. Tom McKeene est un Américain pas si honnête car en 1918, il dealait des cigarettes. Arrivé devant le juge, il attend patiemment son verdict. Et c’est là qu’il commet une erreur : il éternue. Bon au final, on repousse son procès et on le met à l’écart, donc il s’en sort bien le bougre (il n’avait pas la grippe).

Hélas, aucune de ces affaires ne rentre dans les procès les plus débiles. Et si tu veux, on a aussi des conseils contre le nez qui coule, au cas où.

Source : Listverse