Qui a fait le coup ? Qui a tué le Docteur Lenoir ? S’agit-il du Dr. Olive, du Colonel Moutarde, du Professeur Violet, de Madame Leblanc, de Melle Rose ou de Madame Pervenche ? Ça, c’est la question qu’on se pose au Cluedo. Mais parfois, des affaires criminelles dans la vraie vie ressemblent drôlement à un Cluedo. Plusieurs personnes dans un même lieu, un meurtre : qui a tué ?

1. L'affaire de la serpe

George Arnaud s’appelait encore Henri Girard lorsqu’il a été le principal personnage d’un véritable Whodunnit tragique. En pleine Occupation, Girard vivait à Paris des rentes familiales. Sa réputation de viveur anarchiste n’était plus à faire même si l’Histoire lui prêtera par la suite des accointances avec la résistance. Les Girard étaient aisés et détenaient un château, le château d’Escoire où Henri devait retrouver son père, haut-fonctionnaire anti-Pétain, pour lui parler d’une affaire urgente. Le 24 octobre 1941, les deux hommes se sont donc retrouvés au château où se trouvaient déjà la tante d’Henri ainsi qu’une domestique. Pour des raisons étranges, Henri Girard décide de ne pas dormir dans sa chambre mais dans une autre aile du château. Le lendemain matin, il découvre tous les occupants du château assassinés à la serpe. Il est le seul survivant et donne l’alerte.

Inculpé du double meurtre, il clame son innocence et est finalement acquitté à l’issue d’un procès dont la résonance est aussi politique. L’affaire demeure mystérieuse aujourd’hui encore, même si Henri Girard, sous le nom de George Arnaud, a connu un succès planétaire avec son livre-phare, Le salaire de la peur.

2. Le double meurtre de Noida

Dans la nuit du 15 au 16 mai 2008, Aarushi Talwar, 13 ans, et Hemraj Banjade, un domestique de 45 ans employé par la famille de la petite, sont assassinés dans la maison familiale d’Aarushi. La police a d’abord soupçonné les domestiques, avant d’orienter l’enquête autour du père d’Aarushi qui aurait pu trouver les deux morts dans une position romantique (qui correspondrait selon nos standards plus justement à du viol vu la différence d’âge, mais bon) et décider de les tuer pour éviter le déshonneur de la famille. Après une enquête totalement bâclée, les deux parents ont été jugés pour le double meurtre et condamnés malgré le manque de preuves. Ils ont été acquittés en appel, en 2017. Le mystère reste entier.

3. Le meurtre de Meredith Kercher

Meredith Kercher est en échange à Pérouse, en Italie, où elle partage son appartement avec deux Italiennes et une Américaine, Amanda Knox. Le 1er novembre 2007, elle est retrouvée lardée de 47 coups de couteau dans son appartement, à demi-nue, manifestement agressée sexuellement. Rapidement, le juge d’instruction, un conservateur italien, nourrit des soupçons envers Amanda Knox et son petit ami italien que les rumeurs décrivent comme de vrais dépravés. Ils étaient supposément à l’appartement du petit ami ce jour-là et donc absents, mais ce témoignage de convainc pas. Rapidement, Rudy Guede, un Italien d’origine ivoirienne, est identifié comme l’auteur du viol de Meredith Kercher, mais la police ne lève pour autant pas les poursuites contre Knox et son petit ami. Deux fois condamnés, ils seront finalement acquittés en cassation. L’enquête bâclée ne permet pas d’être aujourd’hui certain de ce qu’il s’est passé.

4. Dominique Aubry, la pendue de la péniche

Le 1er décembre 2005, Dominique Aubry, riche et récemment veuve, est retrouvée pendue à l’escalier de sa péniche, sur la Seine. Elle a beaucoup bu et s’est gavée de tranquillisants : suicide d’autant plus logique que Dominique était inconsolable depuis la mort de son mari. Mais la mère et le frère de Dominique ne croient pas à cette hypothèse et accusent deux de ses amis, Olivier Eustache et Franck Renard, d’avoir maquillé leur crime en suicide. Ils étaient en effet présents ce soir-là sur la péniche. Peu de temps avant sa mort, Dominique Aubry avait fait de Franck son légataire universel, déshéritant son frère. Les deux hommes, jugés pour homicide, seront finalement acquittés en 2015, faute de preuves. Un vrai Simenon.

5. Le crime de l'hôpital psychiatrique

Dans le genre huis clos, l’hôpital psychiatrique fait référence. En 2008, l’hôpital psychiatrique de Saint-Armand-les-Eaux, dans le Nord, est le théâtre d’un drame affreux : Andrée, une septuagénaire, a été retrouvée assassinée dans sa chambre, étranglée à l’aide d’un bas. La vieille dame n’a pas subi d’attouchements et le service ne compte qu’une trentaine de lits. Qui a fait le coup ? Tous les pensionnaires ont été interrogés, sans que l’on puisse parvenir à répondre à cette question avec certitude.

6. Le meurtrier de Magnolia

Cette petite ville du Minnesota compte à peine 222 habitants qui, logiquement, se connaissent tous. Aussi les habitants ont-ils été assez surpris lorsqu’ils ont appris que l’un d’entre eux était visé par une enquête pour un l’assassinat d’une sexagénaire en Pennsylvanie, 25 ans auparavant. Psychose, car les autorités n’ont pas révélé le nom du suspect. Dans la ville, tout le monde a commencé à se regarder en chien de faïence car les amis de 20 ans pouvaient aussi être des assassins. Un whodunit dans la vraie vie.

Moi je dis que c’est le Colonel Moutarde avec le chandelier dans la Veranda.