Moi je viens de Lille et on a deux lignes de métro pour un total de 43,7 km. C’est peu. Il y a des villes qui explosent totalement les statistiques quand on cumule les longueurs toutes leurs lignes de métro. Là-bas il vaut mieux avoir un bon plan pour ne pas se paumer. Spoiler : Paris et ses lignes de métros les plus nulles figurent dans ce top.

1. Séoul (Corée du Sud) : 981,5 km de réseau

Avec ses 9 lignes, le réseau de métro de Séoul est juste gigantesque. Si on mettait les lignes bout à bout, on pourrait créer une ligne directe entre Bruxelles et Toulouse. Je n’en vois pas l’intérêt, mais sachez que ce serait possible.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

2. Shanghai (Chine) : 644 km de réseau

Un peu moins de distance pour le réseau chinois, mais ça reste quand même honorable, surtout quand on sait qu’il est parcouru par près de 10 millions de personnes par jour. Des petites âmes qui cherchent leur chemin dans une grosse toile d’araignée.

Crédits photo (creative commons) : Yveltal

3. Pékin (Chine) : 527km de réseau

Pour que vous évitiez de vous perdre, je vous ai mis la carte en anglais avec l’alphabet latin. Sinon je vous connais, vous allez me dire que c’est de ma faute si vous vous êtes retrouvés à Dajiaoting alors que vous vouliez aller à Jijiamiao. Maintenant débrouillez-vous seuls.

Crédits photo (creative commons) : Hat600

4. Londres (Royaume-Uni) : 421 km de réseau

Le « tube » anglais est quand même le premier à avoir vu le jour au milieu du XIXe siècle. Depuis, il a fait des bébés. Maintenant, à défaut d’avoir le plus gros réseau de métro de la planète, Londres a des stations hyper profondes avec des escalators infinis pour bien faire flipper les claustrophobes.

Crédits photo (creative commons) : DavidCane

5. Guangzhou (Chine) : 390,7 km de réseau

A noter que la ligne 3 de ce réseau est la plus longue ligne entièrement souterraine. Un fun fact que vous n’hésiterez pas à ressortir dans les dîners mondains auxquels on daignera vous inviter. En vrai je sais que vous n’allez jamais à des dîners mondains, ne faites pas genre.

Crédits photo (creative commons) : User:Cedric tsan cantonais

6. New York (Etats-Unis) : 380 km de lignes

24 lignes, 472 stations : le métro américain est quand même un beau bébé. C’est le moyen de transport le plus utilisé dans la ville qui reste pourtant constamment embouteillée. On a un top des meilleures photos dans le métro new-yorkais dans les années 70, ça vaut le détour.

Crédits photo (creative commons) : User:CountZ

7. Moscou (Russie) : 346 km de réseau

Admirez la beauté de cette ligne 5 parfaitement circulaire. Ça me donne envie de faire du hula hoop avec cette ligne ????????? comme si demain n’existait pas. Mais je ne le ferai pas pour le bien-être de tous les habitants de cette ville.

Crédits photo (creative commons) : Sameboat

8. Tokyo (Japon) : 304 km de réseau

Le métro de Tokyo est un peu particulier parce qu’il partage certaines de ses voies avec des trains de banlieues. C’est pratique, surtout quand on sait qu’il est parfois beaucoup plus simple de vivre hors de la ville, quand on a un petit budget, par exemple. Ou qu’on aime bien la banlieue. Chacun fait ce qu’il veut.

Crédits photo (creative commons) : æ°·é·º

9. Madrid (Espagne) : 284 km de réseau

A priori, aucune chance de croiser un taureau vivant dans les couloirs du métro madrilène. Une chance pour les milliards d’étudiants Erasmus qu’on envoie là-bas tous les ans. Pourquoi vous allez TOUS à Madrid ?

Crédits photo (creative commons) : Javitomad

10. Paris (France) : 219 km de réseau

On est plus de 5,2 millions de personnes à emprunter le métro parisien chaque jour. Parmi toutes ces personnes il y a des gens charmants, dont Michel, 54 ans, qui se rend à Pantin pour exercer son métier de carrossier. Il emprunte naturellement la ligne 5.

Crédits photo (creative commons) : Rigil

Roule ma poule.

Source : Wikipedia