metier-cuba
Crédits photo (creative commons) : JK+Too

Cuba et les Etats-unis sont donc en train de retrouver la voie de l'amour après 50 ans d'embargo et cigares importés sous le manteau. L'occasion d'ouvrir à nouveau cette île incroyable au reste du monde (et d'y ouvrir des MC do, c'est vrai aussi). Depuis 2011 l'île change, le gouvernement cubain ayant "libéralisé" 178 professions selon une liste bien établie, permettant donc à des entrepreneurs privés de tenter leur chance à leur propre compte ("cuenta propia"), sans travailler pour l'Etat. Une liste nommée "Activités autorisées pour l’exercice du travail à compte propre" qui regroupe un certain nombre de métiers assez hallucinant et surréalistes (mais nécessitant une licence accordée par l'Etat quand même). A côté des valeurs sûres comme "coiffeur", "maçon", "menuisier", on a aussi...

  1. Métier 125 : Remplisseur de briquets à gaz
  2. Métier 152 : Membre du groupe musical "Los Mambises"
  3. Métier 158 : Eplucheur de fruits naturels/frais
  4. Métier 161 : Montreur de chiens dressés
  5. Métier 99 : Fabricant / Vendeur de Pinata
  6. Métier 34 : Récupérateur de feuilles de palme
  7. Métier 29 : Gardien de Toilettes publiques
  8. Métier 92 : Vendeur d’animaux pour sacrifices religieux
  9. Métier 48 : Vendeur/arrangeur de fleurs artificielles
  10. Métier 49 : Tapisseur de boutons
  11. Métier 105 : Collecteur-vendeur de matières premières
  12. Métier 36 : Vendeur de boisson non-alcoolisée en porte à porte
  13. Métier 57 : Coach sportif (excepté pour les Arts Martiaux)
  14. Métier 83 : Peintre en panneau
  15. Métier 116 : Réparateur de matelas
  16. Métier 124 : Réparateur de parapluies et de parasol
  17. Métier 156 : Dandy
  18. Métier 21 : Loueur d’animaux pour traction de voiturettes d’enfant

Les cubains ne manquent pas d'imagination, mais ils manquent d'à peu près tout le reste.

Source : Cubania.com, libération, Huffington Post