Tu l’auras assez vite remarqué, quand tu as un môme, tu n’es plus maître de ton intérieur. Si tu ne mets pas en place des règles très rapidement, tu risques vite de réaliser que tu ne vis plus chez toi mais chez lui, et tu le verras gagner du territoire, jours après jours. Y’a qu’une solution, outre le fait de mettre des capotes pour éviter qu’une deuxième erreur ne survienne, c’est de lui apprendre à ranger, tout seul comme un grand.

1. Faire la course

Genre « le premier qui range le plus de jouets a gagné », ou un truc du style « celui qui range le plus de jouets de la couleur rouge sera le champion de la maison ». Oui bon, y’a moyen que votre gamin pige rapidement que vous essayez de le prendre pour un jambon, et qu’il vous laisse gagner parce qu’il aura la flemme. Mais sur un malentendu ça peut marcher.

2. Ne pas lui acheter de jouets

Pas de jouets, pas de bazar, pas de bazar, pas de rangement. CQFD. Ne me remerciez pas, c’est du conseil gratuit, comme ça, par pur altruisme. Ouais, j’suis comme ça, j’suis sympa que voulez-vous.

3. Le menacer

Dites-lui que s’il n’est pas capable de ranger son bordel, ses jouets feront vachement plaisir aux petits orphelins, et que eux, au moins, il les rangeront. Ouais c’est trash, mais de toute façon vous savez qu’il finira plus tard en thérapie, alors autant filer de la matière à son futur psy.

4. Faire un tableau

Ça, c’est si vous avez un côté Monica Geller un peu trop prononcé, et que vous vouiez une passion non dissimulée aux tableaux Excel. Faites un joli petit tableau des taches à faire par jour, avec des codes couleurs et des gommettes à coller dès que la mission est accomplie.

5. Tout miser dans l’achat de « bacs »

Ikea est ton ami, et ça sera quand même vachement plus facile pour lui de ranger ses affaires s’il a juste à les foutre dans des grands bacs en plastoc (ou en bois, si t’aimes bien l’idée de la survie des ours polaires). Les bacs ou coffres sont parfaits pour dissimuler le bordel.

6. Lui faire mater des épisodes de Marie Kondo

Ça va le calmer ce petit con, quand vous lui direz que s’il ne range pas sa chambre, vous lui ferez plier ses vêtements à la verticale, tout en les remerciant d’être dans sa vie. Ouais, ça calme.

7. Lui proposer des choix simples

« Tu veux ranger tes peluches ou tes Playmobil en premier ? » « On commence par ranger la chambre ou le salon ? » Laissez-lui croire qu’il a le choix, alors qu’en fait pas du tout.

8. Faut que ça devienne un rituel

Si vous attendez qu’il ait 17 ans pour lui apprendre à ranger sa chambre, vous vous y prenez un peu tard. Dès qu’il est capable de piger qu’il est une personne à part entière, commencez à faire du rangement un rituel, et après ça roulera tout seul.

9. Laissez-lui son espace de bordel

On a tous un coin de notre appart qu’on ne range jamais. Que ce soit le pot dans l’entrée où on dépose ses clés, les piles usées et les pièces de monnaie, ou bien le cagibi avec les fonds de cartons jamais défaits, ça arrive à tout le monde. Laissez-lui aussi son coin bordel, faut pas être trop exigent non plus.

10. Le faire marcher pieds-nus sur des Lego

Comme ça, il pigera ce que ça fait et il les rangera tout seul comme un grand, ça lui apprendra un peu la vie.

Et vous, vous avez quelles techniques pour qu’il arrête de s’étaler partout ?