Après les attentats de Charlie, le gouvernement avait promis de ne pas faire de loi de surveillance de masse. Et pourtant, le mardi 5 avril 2015, l'Assemblée Nationale a adopté le projet de loi sur le Renseignement. Un projet qui définit "les régime d'autorisation et de contrôle des techniques d'espionnage". Certains acteurs comme la Quadrature du Net ou Amnesty ont fortement été impliqués sur les réseaux sociaux pour expliquer en quoi elle est dangereuse pour nos libertés et notre vie privée. Sur Twitter, l'info a largement été commentée et détournée :



  1. https://twitter.com/PatWheel/status/595619047296892930












  2. https://twitter.com/NabilBoudi/status/595877653208530944





  3. (bonus) Pour tout comprendre

Merci d'être passé, nous venons d'envoyer vos données à Manuel Valls.

Source : Twitter