Majestueux cachalots, éternelles baleines dont l’immense envergure impose le respect, quand vous sortez des flots couleur bleu méthylène vous semblez agiter le drapeau de la paix et le drapeau de l’amour des fosses atlantiques dont vous faites le tour avec sérénité, dans votre immensité pas toujours très pratique quand il faut notamment trouver un logement.

Oui, je suis un peu poète.

1. Les Açores, au Portugal

L’un des spots les plus proches de nous. Au large de l’archipel, on peut voir baleines et dauphins qui s’égaient dans la mer : y’a de tout : cachalots, baleines bleues, baleines à bec, de tout on vous dit. Les baleines sont observables entre mai et octobre, surtout depuis les îles Pico, Faial et Sao Jorge.

2. Maui, à Hawaii

Bon ce qui est bien, avec Hawaii, c’est qu’il y fait beau et chaud. L’île est entourée de novembre à avril de milliers de baleines qui ont choisi d’y passer leur lune de miel. Et que ça baise dans la mer, et que ça fricote, et que ça produit des bébés baleines, la totale. Rare et assez exceptionnel.

3. Buenaventura, en Colombie

Au large de la côte pacifique, en Colombie et tout le long de l’Amérique du Sud, on peut régulièrement observer des baleines en pleine migration. Le port de Buenaventura qui n’est pas seulement la plaque tournante de tout le trafic de drogue local, est un bon point de départ pour partir à la découverte des cétacés géants. De juillet à octobre, on pourra voir les baleines en pleine période de reproduction. C’est émouvant. Surtout quand on sait qu’on voit ça au milieu de la plaque tournante de tout le trafic de drogue.

4. En Islande

Il faut attendre que les eaux islandaises se réchauffent un peu pour y apercevoir des baleines. Tout autour de l’île, entre avril et octobre, un simple petit voyage en bateau au large devrait donner lieu à des rencontres exceptionnelles. Pas très loin de la France et super émouvant.

5. Walker Bay, en Afrique du Sud

La baie de Walker est située à l’extrême pointe de l’Afrique du Sud. C’est une baie constituée de falaises rocheuses depuis lesquelles on a un point de vue imprenable sur les eaux où des baleines viennent s’ébattre entre mai et décembre. Ce sont essentiellement des baleines noires, typiques de l’hémisphère sud, que l’on pourra observer depuis des télescopes.

6. En Alaska

En été, les baleines grises migrent au nord du Pacifique et sont observables extrêmement près des côtes. Il est même possible de s’en approcher en kayak. En plus des baleines grises, on pourra également observer des orques et des baleines à bosse. Bon, le kayak, je suis pas sûr que je tenterais.

7. L'île de Vancouver, au Canada

L’île de Vancouver, en face de la ville éponyme, se situe sur la route des baleines quand elles migrent vers le nord. Depuis les côtes, on peut apercevoir des centaines de baleines à bosse, mais aussi des dauphins, lamantins, et tout le toutim. C’est une des activités touristiques principales de la région, et de nombreux tour operator proposent des excursions à la rencontre des géants des mers. Elle est un peu nulle, cette expression, « géant des mers ».

8. San Diego, en Calfornie

Bon, en gros, les baleines chaque année prennent leurs petits bagages de baleine et font l’aller retour entre le grand nord et les caraïbes selon la saison. Du coup, de décembre à mars, à San Diego, on les voit passer qui cherchent des eaux plus chaudes. Depuis la pointe sud de la péninsule, on a une vue panoramique sur la mer de laquelle il est possible de voir des cétacés ; des excursions sont aussi organisées pour s’en approcher en bateau.

9. Majorque, en Espagne

Les Baléares accueillent plusieurs dizaines d’espèces de cétacés. L’île de Majorque est un bon point de départ pour aller les observer. Et ça évite de traverser la Terre entière pour voir des baleines.

10. La Patagonie, plutôt côté Argentine

La Patagonie est connue pour accueillir des baleines entre décembre et juin, tous les ans. Le meilleur spot, pour les observer, est la péninsule de Valdès, dans la province argentine de Chubut. De là, on pourra aller à la rencontre des baleines franches et voir aussi des manchots, des lions de mer et plein d’espèces qu’on ne croise pas exactement tous les jours en allant bosser. Et puis la Patagonie, c’est quand même merveilleux.

Woody Baleine.

Sources : Instinct voyageur, Holiday Guru

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.