Tout le monde n’a pas le virus de la socialisation. Nous ne sommes pas égaux face à l’envie de parler à d’autres gens. Certains préfèrent faire les choses dans leur coin, sans devoir s’en remettre à 50 péquins ou discuter météo avec des collègues dont, au fond, ils se foutent. Dès lors, on pourrait croire ceux-là maudits, tenus de se taper des boulots incompatibles avec leur nature profonde. Que nenni, les gens ; on peut très bien bosser sans s’emmerder à socialiser, ce que nous révèle O NET à travers un classement des métiers les plus adaptés aux sociopathes, selon un indice maison de socialisation nécessaire allant de 1 à 100.

1. Trappeur

Un trappeur chasse et piège des animaux pour les bouffer, leur piquer leur fourrure et tous les autres trucs qu’on peut faire avec des animaux. C’est un métier solitaire. L’indice de sociabilité nécessaire est de 51/100. Pas besoin de s’emmerder.

2. Agriculteur

Dans sa version essentiellement végétale. Le travail de la culture et de la récolte ne nécessite pas beaucoup d’interactions sociales. L’indice de sociabilité nécessaire est de 51,5.

3. Ecrivain (et les autres métiers de l'écrit)

Avec un indice de sociabilité de 52, les écrivains, dramaturges, scénaristes, paroliers, etc. ont la chance de pouvoir faire l’essentiel de leur travail dans leur coin sans interagir outre mesure avec des gens qui seraient susceptibles de leur courir sur le haricot.

Source photo : Giphy

4. Artiste plasticien

De la même façon, quand son truc c’est la poterie ou des choses apparentées (y compris le patchwork), on n’a pas besoin d’en discuter trois heures avec des collègues. L’indice de sociabilité de la profession s’établir à 53,5/100.

5. Ouvrier dans le textile

Les ouvriers textiles chargés d’éliminer les rides des tissus de l’industrie textile et de leur donner leur forme définitive font un travail solitaire. Pas besoin, par exemple, de complimenter ses collègues sur la beauté des textiles qu’ils usent comme vêtement. 53,5/100.

6. Ouvrier superviseur de machines industrielles

Quand son métier consiste à vérifier que les machines font bien leur boulot pour détecter les malfaçons, on interagit principalement avec des robots. Quand on connaît le peu d’appétence des robots pour le small-talk, on se dit qu’on pourrait être plus mal tombé. 54,5/100 sur la courbe de sociabilité.

Source photo : Giphy

7. Technicien en géologie

Ces géologues spécialisés dans l’analyse et le test d’échantillons géologiques font leurs petits tests dans leur coin sans demander rien à personne, produisent une note, et puis ciao. Indice de sociabilité nécessaire : 56.

8. Ouvrier métallurgiste

Le travail du métal ne nécessite pas que l’on discute avec la tôle pour lui dire ce qu’elle doit faire. On pourra donc faire ce boulot, même quand la seule question « ça va ? » nous rend malade. Son indice de sociabilité nécessaire n’excède pas 56.

9. Bûcheron

Timber ! Je coupe un arbre. Timber ! Je coupe du bois. Voilà. On peut croiser des cerfs et d’autres animaux, mais pour le reste, on est peinard, au moins jusqu’au moment de vendre ledit bois, auquel cas il faut bien dire « bonjour » quand même. Bref, 56,5 sur l’échelle de sociabilité, et personne pour faire de remarque sur sa chemise à carreaux.

Source photo : Giphy

10. Ouvrier dans une forge

Pour les sociopathes qui n’ont peur ni de la chaleur, ni du mal de dos. 56,5 sur l’échelle de la sociabilité. Il faudrait le quantifier sur l’échelle du métier qui te flingue en trois semaines, par contre.

Si vous croyez que je vais vous dire au revoir, vous vous fichez le doigt dans l’œil.

Source : Business Insider