AH, voilà ! Ça fait un peu plus de 6 ans qu’est sorti le dernier film Harry Potter, et maintenant qu’on a bien digéré tout ça, il est temps de réaliser un petit classement subjectif de nos pellicules préférées. Bien sûr, ici à la rédac personne n’est d’accord, et vous ne serez pas d’accord non plus, alors on attend votre petit top perso. Et n’oubliez pas : Avada Kedavra, allez on vous a tous tués.

 

PS : on ne parlera pas des Animaux Fantastiques ici étant donné qu’il reste encore des suites à venir. Allez pleure pas, c’était pas non plus ouffissime !

1. Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban (2004) - Alfonso Cuarón

Oui on sait, vous allez nous dire que c’est nul, que Cuarón a oublié plein de détails, qu’on comprend rien à l’histoire avec Lunard, Queudver, Patmol et Cornedrue, mais c’est pas si important. Ici on a le droit à une vraie adaptation cinématographique qui réinterprète le roman de Rowling, et pas simplement à une pâle copie de l’original. Tout est sombre et poétique, comme ces transitions entre les saisons avec le saule cogneur, finalement élément central du scénario. Même les retournements dans le temps sont bien foutus tout en prenant quelques libertés avec le bouquin. Première place bien méritée, même si c’était très serré (parce que oui on avait presque envie de tous les mettre en numéro 1.)

Crédits photo : Warner Bros Studio

2. Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (2010) - David Yates

Magnifique. De l’intro ultra triste (hop Oubliettes! pour les parents d’Hermione) au passage animé qui présente les reliques de la mort en passant par les paysages de dingues dans lesquels campent les trois héros, on en prend plein la vue. David Yates a juste oublié de les faire jouer à la pétanque et boire du pastis, les bases du camping, mais c’est pas grave. Puis la mort de Dobby sur la plage, quoi, on a chialé nos races.

Crédits photo : Warner Bros Studio

3. Harry Potter et le Prince de sang mêlé (2009) - David Yates

Ici le livre est plutôt sagement suivi à la lettre, même si on aurait bien aimé voir quelques épisodes du bouquin comme celui de la maison des Gaunt, mais peu importe. Les images en clair-obscur rendent bien comme il faut l’atmosphère du bouquin et l’opposition manichéenne gentils/méchants. Et puis on va pas se mentir, le Malefoy torturé et le Tom Jedusor bien malsain apportent beaucoup au film. Que ceux qui ont chialé pour la mort de Dumbledore lèvent la main.

Crédits photo : Warner Bros Studio

4. Harry Potter et l'Ordre du Phénix (2007) - David Yates

Des feux d’artifice Weasley au combat entre Dumby et Voldy, l’Ordre du Phénix avait mis le paquet niveau effets spéciaux. Alors ouais ça pète pas toutes les deux secondes, mais juste quand il faut. En plus de ça, on est sur l’adaptation du tome le plus long mais il manque rien d’essentiel. Bien ouéj David.

Crédits photo : Warner Bros Studio

5. Harry Potter et les reliques de la mort - partie 2 (2011) - David Yates

Pour celui-là on est un peu déchiré, il est vraiment parfait pour tout ce qui est action et effets spéciaux. On s’emmerde pas une seule seconde (et on avait hâte de voir le casse de Gringotts et la bataille de Poudlard.) Le personnage de Rogue défonce tout, et c’est peut-être ça le problème : on en vient à oublier que dans les livres, c’était quand même un sacré taré. Pas grave, on a le droit à une des plus belles déclarations d’amour au cinéma, à base de flashbacks magiques. « ALWAYS ».

Crédits photo : Warner Bros Studio

6. Harry Potter et la chambre des secrets (2002) - Chris Colombus

Même si on crache jamais contre un peu plus de Harry Potter au cinoche, il faut avouer que 2h40 pour adapter ce tome-là c’était peut-être pas nécessaire. Après ça passe, on n’est quand même pas en train de s’ennuyer, et au moins même ceux qui n’en avaient jamais lu une ligne ont tout compris. Puis le basilic, à l’époque c’était quand même quelque chose.

Crédits photo : Warner Bros Studio

7. Harry Potter à l'école des sorciers (2001) - Chris Colombus

On va pas se mentir, celui-là on sent qu’il commence à vieillir. N’empêche qu’on était quand même bien content en 2001 d’aller voir ça au cinoche juste avant Noël. C’était l’adaptation qu’on voulait, on découvrait les acteurs et les décors, tout était comme dans le livre. Ça manquait juste un peu de personnalité. Comme cette personne qui porte exactement le même t-shirt que toi, là.

Crédits photo : Warner Bros Studio

8. Harry Potter et la Coupe de Feu (2005) - Mike Newell

Bon, il est loin d’être mauvais hein, on les aime tous ces films. Mais dès le début on s’est senti trahi : vous voulez voir la finale de la coupe de Quidditch ? Eh ben allez vous faire foutre on fait une ellipse ! On a presque plus pleuré pour ça que pour la mort de Dobby. On imaginait les épreuves du tournoi des trois sorciers un peu plus stylées aussi. Et il faut dire qu’en passant après un épisode original comme le Prisonnier d’Azakaban, le tout paraissait un peu fade.

Crédits photo : Warner Bros Studio

Allez on attend que tu râles, que tu nous insultes et que tu nous guides vers LA vérité, TON classement ultime.

Fan d'Harry Potter ? On a déniché les cadeaux Harry Potter les plus cool :