Un non-fumeur, même tolérant, reste un type qui n’a pas spécialement envie que ses fringues puent le cendrier froid, ni de développer un cancer parce que ses amis, eux, ont décidé de tenter le coup. Du coup, pour lui, les soirées sont des moments un peu gênants pendant lesquels il se débat pour préserver l’intégrité de sa senteur corporelle en milieu hostile. Il fait comme il peut, il se débat, mais il ne peut jamais totalement échapper aux cercles de l’enfer.

1. Le fumoir de la boîte de nuit

Un endroit très agréable pour toute personne qui n’aime pas spécialement la cigarette puisqu’on y trouve des gens de très grande qualité qu’on ne distingue pas très bien au milieu des fumées toxiques qui piquent les yeux et embrument l’atmosphère. Un genre de rez-de-chaussée du BHV où le parfum aurait été remplacé par la clope.

2. La terrasse chauffée

Sympa de pouvoir avoir mi-froid, mi-trop chaud pour faire plaisir avec ses amis fumeurs qui veulent absolument pouvoir avoir accès en toute circonstance à leur petit cancer en devenir en nous enfumant tandis qu’on grelotte.

Source photo : Giphy

3. Seul à la table du restaurant quand tout le monde va fumer

Toujours un moment agréable que de voir l’ensemble de ses amis sortir fumer pour rester seul, désarmé et terriblement seul, seul, seul à une table de restaurant sur laquelle 12 assiettes vides demeurent en plan, comme abandonnées après la bataille. On hésiterait presque à payer pour tout le monde pour se donner de la contenance.

4. Au bord de la mer par temps venteux

Et la serviette est étalé, il fait bon pour un soir de printemps, on sera bien au bord de la mer, jusqu’à ce que ce connard de con allume sa clope de merde et nous souffle la fumée dans la gueule pour concurrencer l’air marin. Merci.

5. La cuisine dans une soirée

Contre-soirée fumeur : la capacité de résistance d’une odeur d’adoucissant sur un pull dans la cuisine au cours d’une soirée est inférieure à celle qu’il faut pour récupérer une bouteille de vin au frigo.

6. Collé à la personne (fumeuse) que tu veux choper

Parce que tu aurais bien aimé la choper, la personne fumeuse, mais pour ce faire il va falloir que tu affrontes ses fumées dures et le froid pendant tout une soirée. Sans compter que, quand vous mélangerez vos miasmes, elle aura une haleine de cancer infernale.

7. Au fumoir de l'aéroport

En transit toute une nuit dans un aéroport sans savoir quoi faire ? Rendez-vous au fumoir, le lieu incontournable pour choper un cancer en deux minutes chrono (on a vérifié pour vous).

Source photo : Giphy

8. Sur le lit des manteaux qui a pris feu

Souhaitant te réfugier quand la soirée est devenue 100% fumeur, tu as gagné la chambre où les manteaux sont entassés sur le lit. Sauf que l’autre débile de Dédé la déglingue s’est encore endormi sur le lit avec sa clope allumée : résultat, incendie général dont personne ne réchappera vivant. Mais tu préfères encore cette odeur de viande grillée à celle de la cigarette, donc ça va.

9. Dans une chicha

Moment sympa, moment agréable, ambiance lounge, musique orientale, odeur vanillée, envie de vomir.

10. N'importe où avec des gens qui vapent en faisant des concours de fumée

« C’est pas cancérigène ! »

Est-ce que c’est une raison pour balancer ta fumée à l’arôme fraise des bois dans mon verre de Morgon ? Je te le demande.

Source photo : Giphy

Fumera bien qui mourra le dernier.