La draft est comparable à une bourse de joueur, c'est ainsi que toutes les équipes du championnat NBA tente de dénicher les perles fraîchement sorties des meilleures universités américaines.. Certaines franchises ont eu le nez creux en choisissant certains joueurs moins cotés qui sont pourtant devenus des stars au fil des ans. Voici les plus beaux coups :

  1. Michael Jordan (3e de la draft 1984)
    D'accord His Airness était déjà vu comme une future star et le numéro 1 cette année (Hakeem Olajuwon) est l'un des meilleurs pivots de l'histoire, mais on cherche encore à savoir pourquoi Portland a snobé le meilleur joueur de l'histoire pour finalement choisir Sam Bowie.

    Michael Jordan at Boston Garden
    Crédits photo (creative commons) : Steve Lipofsky
  2. John Stockton (16e de la draft 1984)
    Meilleur intercepteur et passeur de l'histoire de la ligue, il a dû attendre que le Jazz le sélectionne en 16e position, ce qui permit de voir avec Karl Malone l'une des plus belles paires de joueurs du basket mondial.

    230px-John_Stockton
    Crédits photo (creative commons) : Staff Sgt. Mathew T. Nisotis
  3. Karl Malone (13e de la draft 1985)
    Un an après son compère Stockton le Jazz frappe encore en draftant celui qui deviendra le deuxième meilleur marqueur de la NBA avec 36 928 points en carrière

    Lipofsky-Karl-Malone-32727
    Crédits photo (creative commons) : Steve Lipofsky
  4. Kobe Bryant (13e de la draft 1996)
    En se présentant dès 17 ans sans passer par l'université The Black Mamba avait peu de chances d'être pris par les meilleurs, mais les Lakers l'avait déjà ciblé depuis longtemps et ont obtenu celui qui est consideré comme le "vrai numéro 1 de la draft" selon la légende Jerry West.

    Lipofsky_Kobe_
    Crédits photo (creative commons) : Steve Lipofsky
  5. Dennis Johnson (29e de la draft 1976)
    Cet excellent défenseur aurait pu ne jamais voir la NBA (le premier tour s'arrête à 30 joueurs et peu de joueurs draftés après percent un jour), mais il mènera pourtant les SuperSonics de Seattle au titre en étant élu MVP des finales en 1979.

    382px-Dennis_Johnson_Lipofsky
    Crédits photo (creative commons) : Steve Lipofsky
  6. Steve Nash (15e de la draft 1996)
    Deux fois MVP de la saison régulière et 5 fois meilleur passeur de la ligue, le Canadien a d'abord rongé son frein sur les bancs de Phoenix et Dallas avant d'exploser pour montrer au monde entier son talent de meneur.

    steve nash
    Crédits photo (creative commons) : scott mecum
  7. Tony Parker (28e choix de la draft 2001)
    On ne présente plus notre TP national, triple champion NBA, MVP des finales 2007 et 6 fois All-Star, mais aux USA on a du mal a choisir des étrangers dans le haut du classement ce qu'a bien compris Popovich l'entraineur des Spurs en construisant son équipe sur des étrangers mal cotés.

    tony
    Crédits photo (creative commons) : Zereshk
  8. Manu Ginobili (57e choix de la draft 1999)
    Pourtant auréolé de deux titres de meilleurs joueurs de Ligue A italienne, El Manu n'est choisi qu'au deuxième tour de la draft (par Popovich encore) ce qui ne l’empêchera de former un trio magique avec Parker et Duncan.

    409px-Manu_wrist_check
    Crédits photo (creative commons) : Zereshk
  9. Dennis Rodman (27e choix de la draft 1986)
    Avant de devenir le meilleur ami de Kim-Jong-Un, l'ancien mari de Carmen Electra était l'un des meilleurs défenseurs et rebondeurs de l'histoire de la NBA en gagnant 5 titres avec les Pistons et les Bulls.

    Dennis Rodman
    Crédits photo (creative commons) : Steve Lipofsky
  10. Dražen Petrovicch (60e choix de la draft 1986)
    Dražen est considéré comme le meilleur joueur européen de l'histoire devant Parker et Nowitzki ce qui vous situe un peu le niveau du bonhomme, malheureusement il meurt lors d'un accident de la route en 1993 alors qu'il commençait a montrer l'étendue de son talent à la tête des Nets.

    petrovic
    Crédits photo (creative commons) : Coentor

On aurait pu situer aussi Carlos Boozer (35e), Marc Gasol (48e), et bien sûr Charles Barkley (seulement 5e de la fameuse draft 1984)...

Crédit photo : bikeride de Canton