On n’en peut plus de devoir se positionner sur ce choix existentiellement binaire : bière ou vin ? N’y-a-t-il donc aucune alternative ? Sommes-nous coincés pour le restant de nos jours avec ces deux options ? Sommes-nous condamnés à boire un verre de vin rouge bouchonné en terrasse chauffée, ou une pinte qui n’a d’autre fonction que de te faire pisser ton âme dans des chiottes taguées qui puent ? EH bien non ! Il existe d’autres solutions. Les cocktails chauds. Idéal pour te réchauffer le fond de la glotte en période de grands froids, les cocktails chauds sont généralement chauds, sucrés et bien gouleyants. Enquête dans un monde obscure.

On a fait l’impasse sur le détail des recettes qui varie d’un site à l’autre, vous trouverez simplement la liste des ingrédients à vous de faire vos propres choix sur les dosages de votre mixture maison.

1. Le vin chaud : pour les gens qui aiment pas le vin mais qui aiment la cannelle

Grand classique des classiques du cocktail chaud, le vin chaud est de toute évidence un incontournable hivernal. Inutile d’utiliser des vins de grands crus pour cette recette (un point gagné pour ceux qui n’y connaissent rien en pinard) : du moment que tu mets la dose de sucre, deux bâtons de cannelle, des clous de girofle et quelques zeste de citron, un quartier d’orange, un morceau de gingembre ( et une pointe de noix de muscade pour les audacieux) et le tour est joué.

2. Le grog au rhum : pour les enrhumés qui aiment s'endormir bourrés

Quel bonheur de commencer à avoir mal à la gorge ! Tu es enfin autorisé.e à te faire un petit grog avant d’aller te coucher. Ou pour le goûter. Ou en dessert le midi. Ou le matin au réveil. Ça dépend de ta tolérance au rhum. Toujours est-il que c’est le truc le plus simple du monde à préparer et que ça donne l’illusion de prendre des bons médicaments contre la toux : rhum brun, citron, miel. Contrairement à une idée répandue, il n’est pas conseillé de rajouter de la soude pour combattre les microbes.

3. Le cidre chaud : pour les gens qui aiment le cidre, mais qui aiment aussi la chaleur

Oui bon en fait vous l’aurez compris, il est assez simple de transformer n’importe quel alcool existant en cocktail chaud pour peu qu’on y foute de la cannelle, des clous de girofle, et une orange coupée en tranches. Le cidre ne déroge ainsi pas à la règle.

4. Le Feuerzangenbowle : pour ceux qui passent le nouvel an outre-Rhin

Ce joli cocktail dont la recette a été glanée sur le web (pour pas dire le dark net) propose déjà quelque chose de plus aventureux, et pour cause c’est un punch traditionnel allemand et comme on le sait, les Allemands sont pas les derniers en ce qui concerne le bon glouglou. Bon. En fait, c’est un peu proche du vin chaud sauf qu’en plus du vin rouge, du rajoute du rhum blanc. Histoire d’être sûr d’être bien ravag’.

5. L'Irish coffee : pour faire semblant de boire un café alors qu'en fait on boit de l'alcool

Très pratique pour les alcooliques en devenir, l’Irish coffee a le mérite de se présenter sous forme de dessert avec son café, son chocolat, son sirop de canne et sa bonne dose de crème Chantilly, personne ne peut soupçonner qu’on y trouve également du whisky.

6. Le rhum au beurre : pour les fans de Harry Potter qui ont été frustrés de pas connaître la bièraubeurre

Comme son nom l’indique, dans le rhum au beurre il y a deux ingrédients phares : du rhum et du beurre. Mais on y ajoute du sirop de sucre, du jus de pomme et de citron, du miel et devinez quoi ? Un peu de cannelle bien évidemment. Bon perso moi j’te fais fondre une motte de beurre salé dans un verre de rhum chauffé à la poële et puis ça part.

7. Le lait de poule : pour ceux qui ont une piètre connaissance de l'anatomie des galinacés

Bon OK, je vous l’accorde, le lait de poule ne se boit pas forcément chaud. Mais on peut le boire chaud alors je ne vois pas pourquoi il n’aurait pas sa place dans ce top sur les cocktails chauds. Boisson vieille comme le monde elle mélange du lait, de la crème, du sucre, du jaune d’œuf et de la noix de muscade (avec une option cannelle évidemment), et en alcool du rhum ou du whisky selon vos affinités avec les eaux-de-vie.

8. Le Tom & Jerry : pour ceux qui aiment le lait de poule mais aiment se compliquer la vie

En prenant la base de la recette du lait de poule, le Tom & Jerry (qui n’a rien à voir avec le dessin animé) s’encanaille avec une dose de cognac et une dose de Vermouth en plus du rhum brun et comme toujours on complète avec un peu d’eau bouillante.

9. Le Gin Tonic au micro-ondes

Parce qu’au bout d’un moment, balek. Moi aussi je peux pondre des cocktails chauds n’importe comment.

Bon et évidemment il va de soi que l’alcool se consomme avec modération, merci bien les amis.