Chaque année en fin de saison, la Fédération Française de Football tire un bilan des performances des centres de formations hébergés par les clubs pro du pays, sur la base des contrats signés, des matchs disputés en équipe première et des diplômes reçus par les jeunes en formation. Si Nantes et Cannes ont longtemps fait figure d'exemples, les destins de ces clubs se sont corrélés au nombre en chute libre de joueurs sortis de leurs pépinières. Depuis quelques années, certains clubs engrangent les points et constatent avec des fortunes diverses les résultats de leurs efforts en termes de résultats sportifs. Petit florilège des "diplômes qui rapportent" dans le football français. N'est pas Barcelone qui veut...

  1. Stade Rennais (4707 pts)
    chaque année, pour un Gourcuff ou un M'Vila, la Piverdière sort une floppée de solides joueurs de Ligue 1 et affiche l'un des meilleurs ratio de professionnalisation de ses pensionnaires. Ça devait bien finir par payer. En attendant un premier titre depuis près de 40 ans, le Stade Rennais squatte le haut du classement des centres de formation depuis plusieurs années. Mais être bon formateur ne veut pas dire faire des prouesses au mercato...
  2. AS Monaco (3480 pts)
    le Rocher forme régulièrement d'excellents joueurs, mais a la fâcheuse tendance de les "martyriser" et après, ils "emmerdent tout le monde", comme Yohan Mollo. Pas étonnant que les espoirs issus de Monaco embrassent des destins à la Philippe Christanval ou à la Serge Gakpé. Ca ne devrait pas s'arranger en Ligue 2.
  3. Toulouse FC (3238 pts)
    une place sur le podium à priori surprenante pour le TFC qui peut se targuer d'avoir autrefois sorti Vincent Candela et Fabien Barthez au siècle dernier. Cette place honorable paraît déjà moins usurpée quand on se penche sur l'effectif pro, Capoue, Tabanou, Moussa Sissoko formés au club.
  4. FC Sochaux Montbéliard (3002 pts)
    les Lionceaux ont connu leurs meilleures années avec des garçons issus du Centre Peugeot (oui Sochaux a fait du naming de centre de Formation, une première) avec Monsoreau, Mathieu ou Frau. Pas étonnant que la même stratégie soit mise en oeuvre récemment, avec un groupe mettant en valeur les jeunes pousses du club, Ryad Boudebouz, Marvin Martin ou Maxime Josse. Pour combien de temps encore au club ?
  5. AJ Auxerre (2879,5 pts)
    l'AJA a connu quelques générations dorées pendant l'ère Guy Roux et a, cette année encore, fait visiter l'Europe à des garçons formés au club, Mignot, Ndinga ou Alain Traoré. Reste à identifier d'où provient ce demi-point. Peut être Marc Fachan, aujourd'hui au Gimnàstic de Tarragona, un vrai nom de club qui sonne comme une boîte de nuit à Ibiza.
  6. FC Girondins de Bordeaux (2870 pts)
    le 3ème budget de France, l'un des meilleurs centres de formation qui permet d'intégrer une ribambelle de bons joueurs dans le groupe pro (Chamakh, Planus, Tremoulinas, Sané...) et des résultats en dessous de tout. Avec un tel vivier et de tels moyens financiers, les dirigeants n'ont presque aucune excuse...
  7. Montpellier HSC (2833 pts)
    il était un temps où Montpellier sortait des internationaux espoirs super prometteurs (Maoulida, Sorlin) qu'ils bradaient à Rennes pour éponger des difficultés financières. Cela n'a pas suffi à refroidir le club de Loulou Nicollin qui conserve une place honorable, grâce à des types comme Benjamin Stambouli, Younès Belhanda ou Mapou Yanga-Mbiwa. "Des bons mecs avec des couilles" comme dirait sûrement amicalement Loulou.
  8. RC Strasbourg (2736 pts)
    triste destin que celui du RCS. Le club, aujourd'hui au fond du trou, s'est toujours fait dépouiller de ses meilleurs joueurs chaque année (Leboeuf, Luyindula, Niang, Ljuboja) jusqu'à toucher le fond. Les jeunes pousses du club issus du centre de formation autrefois dirigé par Arsène Wenger ne dérogent pas à la règle, comme Kevin Gameiro ou Magaye Gueye. Avec un club vendu pour un euro, on peut estimer la valeur actuelle du centre de formation à 25 centimes environ.
  9. Le Havre AC (2477 pts)
    comme Montpellier, le HAC a su se forger une belle image de club formateur sur la base de quelques noms, Le Tallec, Sinama-Pongolle, Douchez ou Mandanda. Les attentes suscitées par les derniers pensionnaires du centre sont un peu moins clinquantes depuis.
  10. Lille OSC (2420 pts)
    si on persiste à chercher des défauts à Lille, il faudra chercher autre chose. Le LOSC intègre davantage de joueurs que Paris, Lyon ou Marseille, et fait mieux pour l'instant. Avec les tarifs alignés par Lyon chaque été pour ses jeunes poulains, il faut dire que l'investissement était valable.
  11. (bonus) FC Valenciennes (45 pts)
    Une pensée pour le dernier de la classe. Même si la cuisine de la FFF pour attribuer ces notes est un mystère, on admet volontiers que 45 points quand les meilleurs en ont 3000 ou 4000, c'est pas énorme. 3 joueurs de l'effectif pro formés au club, pour 294 minutes de jeu à eux trois. "Les joueurs qui y figurent attendent leur tour en équipe première" dit la page Wikipedia du club au chapitre "Centre de Formation". Tout est dit.

Et vous, vous trouvez que le pari de la formation est payant?

Source : Fédération Française de Football

Et sinon, rien à voir, mais parce que toi aussi tu détestes courir (sauf des fois), découvre notre dernière vidéo (et abonne-toi à notre page Youtube)