Après DiCaprio en J. Edgar, c'est Meryl Streep qui s'y colle avec son interprétation d'un autre grand personnage "réel", et pas n'importe lequel : Margaret Thatcher, miss « La Dame de Fer » (un truc qui sonne comme un personnage de catch oui) . Après les biopics musicaux, Topito revient sur les meilleurs biopics politiques de l’histoire du cinéma. Afin de vous épargner un suspense inutile, sachez que non, "Cloclo" ne figure pas dans le classement.

  1. Gandhi de Richard Attenborough (1982)
    Croulant sous les oscars (huit au compteur), le film retrace la vie de Gandhi et son rôle dans l'accession de l'Inde à l'indépendance, avec le juste équilibre entre grandiose et simplicité. Heureusement, parce que ça dure 3 heures quand même.

  2. Malcolm X de Spike Lee (1992)
    Une biographie historique qui retrace la vie et l'évolution du leader musulman du Mouvement des Droits Civiques incarné par Denzel Washington, et dépeint par la même occasion une Amérique qui se déchire à trouver son identité. Un personnage qu'on retrouve également dans un autre biopic: Ali, sous les traits de Mario Van Peebles.

  3. Harvey Milk de Gus Van Sant (2008)
    Sean Penn y incarne brillamment un homme qui devient le premier élu homosexuel aux États-Unis et s'engage ardemment dans la lutte pour l'égalité des droits. Lorsque Gus Van Sant cesse de s'acharner à nous faire croire qu'on est tous drogués à regarder son film et substitue de la matière à ses interminables "plans-couloir' (Elephant), ça donne aussitôt une autre allure.

  4. Patton de Franklin J. Schaffner (1970)
    Ce film a raflé 7 Oscars. Le Général Patton apparaît dans deux autres films: La Cible étoilée et Paris brûle-t-il ? Quand on filme un militaire aux US, on y va franco.
    http://www.youtube.com/watch?v=5rNOXjXvEEs
  5. Nixon d'Oliver Stone (1995)
    Oliver Stone est un habitué des films politiques (JFK, Salvador...) et des biopics (The Doors, Alexander...). En 1995, il signe donc un biopic politique sur l'ancien (et très controversé) Président salué par la critique. Ca, c'était avant que les écoutes politiques soient considérées comme presque normales.

  6. The Queen de Stephen Frears (2006)
    Elizabeth Ière a eu droit à de nombreux films (dont Elizabeth et Elizabeth l'Age d'Or, en 98 et 2007), la reine Victoria également (le dernier date de 2009), il était logique que la dernière, Elizabeth II, devienne un personnage de fiction le temps d'un film sur l'affaire des obsèques de Lady Diana.

  7. Evita d'Alan Parker (2006)
    Une adaptation de la vie d'Eva Peron, figure majeure de l'Argentine, en musique et avec Madonna, on pouvait s'attendre au pire. A l'arrivée, certainement son meilleur rôle.

  8. Carnets de voyage de Walter Salles (2004)
    Le Che a fait l'objet de nombreux films (il apparaît même dans Evita, alors qu'il n'a jamais rencontré Eva Peron), dès 1969. Ce film prend le parti de raconter la jeunesse d'Ernesto-pas-encore-Che Guevara, d'après ses récits de voyage: un périple à travers l'Amérique du Sud.

  9. Le dernier roi d'Ecosse de Kevin McDonald (2006)
    L'histoire terrifiante d'Idi Amin Dada, dictateur fou (le mot est faible), à travers le regard d'un jeune médecin fictif. Une grande prestation de Forest Whitaker.

  10. La Chute d'Oliver Hirschbiegel (2004)
    On était plutôt habitués à des versions humoristiques de ce sinistre personnage (comme ici ou encore ), sans oublier les chats. Ici, point n'est question de gaudriole.

Et aussi Lawrence d'Arabie, Le discours d'un roi, Alexandre, Le promeneur du champ de mars, W...

Sources : Blog.moviefone.com, Flickchart, Skymovies, Oblikon

Crédits photo (creative commons) : zoom-cinéma