L’Italie, c’est cool : la bouffe est cool, les gens sont cool, l’équipe de foot est cool, le cinéma est cool, les acteurs sont cool, la forme du pays est cool, le climat est cool, l’architecture est cool, l’histoire est cool, les paysages sont cool et les alcools itou.

Itou itou itou. Ou comment boire (avec modération) et voyager par le palais.

1. L'Amaro Montenegro

Méconnu en France, c’est le digestif italien par excellent, la classe en plus. Il paraît que quand tu en bois une goutte, tu te transformes en Mastroianni.

Crédits photo (creative commons) : Shabbychef

2. La grappa

Eau-de-vie fabriquée à partir de marc de raisin. Très bon, très fort et très raffiné. Si t’aimes pas c’est que t’es un beauf. Ou que t’aimes pas, tout simplement.

Crédits photo (creative commons) : AlMare

3. Le Campari

Orange amère. On peut faire du negroni, avec, soit le meilleur cocktail italien du monde, mais aussi du Spritz, histoire de changer de l’Aperol et d’avoir un autre goût en bouche.

Crédits photo (creative commons) : Khayman

4. Le Prosecco

Moins reuch que le champagne et, parfois, aussi bon. Le Prosecco c’est les bulles et la fête. Sans doute le vin pétillant le meilleur d’Europe après le champ’, évidemment, bien supérieur à l’Asi ou au Freixenet.

Crédits photo (creative commons) : Demonic Drinks

5. Le Martini blanc

Oui, on sait, c’est un peu ringard. Mais bon, avec des glaçons et une rondelle de citron il faut bien reconnaître que ça tabasse sévère.

Crédits photo (creative commons) : THOR

6. L'Aperol

C’est sympa l’Aperol ; le problème, c’est qu’on en peut plus d’en voir partout au terrasse dans des verres à Spritz avec plein de gens qui ont l’impression qu’ils ont inventé la poudre parce qu’ils commandent des Spritz.

Crédits photo (creative commons) : Lopsterx

7. L'Amaretto

Sans doute le digestif le plus sucré de l’histoire. Un goût de frangipane pour une liqueur d’amandes ; c’est très bon, mais ça donne vaguement l’impression d’être un enfant accro à l’alcool.

Crédits photo (creative commons) : Melchoir

8. Le Cynar

Pas très connu, le Cynar est une liqueur d’artichaut pas forcément délicieuse mais dont l’iconographie est vraiment élégante. On se sent très important quand on commande du Cynar.

9. Le Fernet-Branca

Un autre Amaro moins raffiné, produit vers Milan et qui pue la plante. Mais les Argentins, qui le diluent avec du coca, ont tout compris ; le Fernet Coca c’est sans doute le cocktail le moins cher que l’on puisse trouver dans un bar et c’est un vrai plaisir avec plein de glaçons.

Crédits photo (creative commons) : CC BY-SA 3.0

10. La Sambuca

Une liqueur d’anis moins bonne que le pastis à la française, mais que l’on pourra utiliser pour faire un caffè coretto, un café corrigé, c’est-à-dire un café à l’anisette. J’suis à l’anis, comme Mauricette.

Crédits photo (creative commons) : NJR ZA

Le mieux est encore de boire tout ça en Italie. Et encore une fois, avec modération !