Tu aimes les classiques de Walt Disney ? Ça tombe bien, nous aussi. Tu es un vrai fan de Disney et tu as vu tous les dessins animés au moins 14 fois, d’ailleurs tu vis dans un parc Disneyland et tu portes chaque jour des oreilles de Mickey qui clignotent. Tu connais donc probablement les suites de ces histoires fantastiques et il y en a de toutes sortes : des préquels, des midquels, des spin-off et plein d’autres anglicismes comme on aime. Attention, on parle ici uniquement des classiques de Disney et non des films Pixar. Sinon, on aurait évidemment mis Les Indestructibles 2 en haut du classement (au moins pour Edna Mode, le personnage le plus sous-coté de Disney).

1. Le Roi lion 2 : L'Honneur de la tribu

Quatre ans seulement après le succès phénoménal du film Le Roi Lion, une suite sort directement en vidéo. Dans « Le Roi Lion 2 : L’Honneur de la tribu », l’histoire commence à nouveau avec la naissance d’un héritier. Kiara, fille de Simba et Nala, est présentée aux animaux de la savane depuis le rocher des lions. Alors que Le Roi Lion rappelait Hamlet, le second opus a des airs de Roméo et Juliette. Kiara rencontre Kovu, fils adoptif de Scar vivant loin de la terre des lions, mais leur amour est impossible. Je me souviens encore de la chanson « À Upendi », ce chant niais à souhait qui reste dans la tête pendant des heures.

Source photo : Giphy

2. Tarzan 2 : L'Enfance d'un héros

Si tu étais frustré de voir Tarzan grandir, tu aimeras sans aucun doute Tarzan 2. Ce film est un midquel, c’est à dire que l’on se concentre sur une partie du premier film qui a été expédiée un peu trop rapidement. On retrouve avec plaisir le jeune Tarzan avec ses meilleurs potes, Tok la gorille et Tantor l’éléphanteau trop mignon. Ces derniers tentent de rassurer Tarzan qui ne se sent pas à sa place auprès des singes, la peur de mettre sa famille en danger le ronge. Quand le petit garçon prend finalement la décision de s’exiler, j’avoue avoir senti une larme couler.

Source photo : Giphy

3. Peter Pan 2 : Retour au Pays imaginaire

Des années après le périple des enfants Darling au pays imaginaire, Wendy a bien grandi et vit avec ses deux enfants, Jane et Dany, et son mari dans sa maison d’enfance à Londres. Le film commence pendant la seconde guerre mondiale et Jane, petite fille que la guerre a fait grandir trop vite, essaie de faire comprendre à son petit frère que Peter Pan n’existe pas (j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps quand Dany répond, la voix tremblante, « Siii il exiiiste ! »). Peter Pan arrive finalement de nulle part et kidnappe Jane en pensant qu’il s’agit de Wendy, l’emmenant de force au pays imaginaire. « Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin » blablabla on connait la chanson, le pays imaginaire n’a pas changé et Jane rentre chez elle super heureuse. Son petit frère a le seum, la guerre se termine et tout est bien qui finit bien.

Source photo : Giphy

4. La Belle et le Clochard 2 : L'Appel de la rue

Comme ça fonctionne à tous les coups, on va de nouveau parler d’une nouvelle génération : les enfants des personnages principaux. Dans « La Belle et le Clochard 2 », l’histoire est centrée sur Scamp, le fils unique des deux chiens. Ce gamin ingrat en a marre de la vie de château et rêve de vivre dans la rue et de manger dans les poubelles. Quand il s’échappe finalement de sa jolie maison avec jardin, cuisine équipée et télé couleur, Scamp découvre les joies de la vie de chien errant. Il rencontre des chiens abandonnés qui rêveraient d’avoir un maître pour leur donner de l’amour et le chiot se rend compte qu’il est égoïste et pourri gâté, fin de l’histoire.

Source photo : Giphy

5. Le Roi lion 3 : Hakuna Matata

En 2004, la réponse à la plus grosse frustration de l’enfance sort enfin : un midquel (on a expliqué ce que c’était, essaie de suivre) sur la vie de Simba avec Timon et Pumba. Parce que marcher sur un tronc d’arbre à la pleine lune et passer directement d’enfant apeuré à adulte sûr de lui, c’était zapper la partie la plus intéressante. Avec « Le Roi lion 3 », on peut enfin suivre l’adolescence du bon Simba. Spoiler : il fume des joints en écoutant Tryo avec le phacochère et la mangouste pendant tout le film.

Source photo : Giphy

6. Bambi 2

Encore une fois, le midquel est de la partie. Avec « Bambi 2 », les scénaristes nous forcent à affronter notre plus gros traumatisme d’enfance : la mort de la mère de Bambi (énorme chialade). Le film commence quand Bambi pleure tout seul dans la neige comme un bolosse et le prince de la forêt, meilleur souverain de Disney, arrive pour le consoler. Pendant tout le film, le faon tente d’attirer l’attention de son père et se dispute avec son rival, une vie d’adolescent typique finalement.

Source photo : Giphy

7. Le Livre de la jungle 2

Alors que Mowgli vit sa meilleure vie dans le village des humains, l’appel de la jungle est chaque jour un peu plus fort. Histoire de ne pas faire les choses à moitié, l’enfant sauvage tente d’embarquer ses nouveaux frères et sœurs dans ses bêtises mais il finit toujours par se faire punir. La jungle lui manque et il a du mal à s’habituer à la vie de simple villageois. En même temps, le mec avait l’habitude de se balader de branches en branches avec une panthère, de faire du kayak sur le ventre d’un ours et de se faire poursuivre par un tigre enragé. Tu m’étonnes qu’il soit saoulé d’aller chercher de l’eau au puits et de se coucher à 20h30.

Source photo : Giphy

8. Aladdin et le Roi des voleurs

Aladdin vit au palais tranquillou, il va bientôt épouser Jasmine mais le pauvre garçon a des craintes et des doutes. Il se demande s’il va réussir à être un bon père, lui qu n’a jamais connu le sien. Alors déjà, calmons-nous, c’est peut-être pas obligatoire de concevoir un chiard dès la nuit de noces. Et de toute façon, toutes ces préoccupations vont passer au second plan puisque le mariage est perturbé par l’apparition de 40 méchants voleurs (comme par hasard). Mais que va-t-il donc se passer ? Regarde le film parce que j’ai pas envie d’expliquer.

Source photo : Giphy

9. Frères des Ours 2

Après l’excellent Frère des Ours, on retrouve Kenaï et Koda qui vivent pépouze dans la nature. Quelques kilomètres plus loin, une jeune fille nommée Nita prépare son mariage. Le problème (parce qu’il faut bien un élément perturbateur), c’est que les esprits empêchent le mariage. Pour quelle raison me diras-tu ? Parce que Kenaï et Nita, amis d’enfance, sont liés par une amulette magique qui les empêche de s’unir à quelqu’un d’autre. Nita doit alors retrouver Kenaï pour détruire l’amulette mais on se doute bien que ça ne va pas finir comme prévu. D’abord un homme qui se transforme en ours, ensuite une amulette qui empêche un mariage… On se foutrait pas un peu de notre gueule ?

Source photo : Giphy

10. Ralph 2.0

On pourrait penser que « Les Mondes de Ralph » est un film Pixar mais il n’en est rien. Après un excellent premier film où les personnages se baladent dans les bornes d’arcade, on retrouve Ralph et Vanellope pour une aventure dans les méandres d’internet, là où tout est possible. Les références et caméos multiples font de ce film un très bon dessin animé, même si les enfants n’en comprennent pas la moitié. Si tu veux voir un lapin manger 10kg de pancakes et des princesses Disney en mode badass, on te conseille évidemment ce film.

Source photo : Giphy

Je ne sais pas toi, mais ce top m’a donné envie d’écouter les meilleures chansons de Disney à fond les ballons et de pleurer devant Bambi pour la 32ème fois (si tu ne pleures pas devant Bambi, sache que tu es un monstre).