Les années 2010 nous ont apporté plein de choses, comme des bleus sur les jambes qu’on sait pas d’où ils viennent, mais aussi des séries. Du coup on avait déjà consacré un top aux meilleures séries des années 2010, mais les séries françaises n’y étaient pas bien représentées. On leur fait donc un petit classement rien qu’à elles, parce qu’on en a eu des pas mal quand même.

Ps : Non je n’ai pas mis Engrenages qui a démarré en 2005, c’est trop à cheval sur les deux décennies.

1. Le Bureau des Légendes

Sans hésitation, c’est la série qui nous a le plus convaincus ces dernières années. De l’espionnage réaliste, un scénario qui tient bien la route, des bons acteurs, et surtout : du gros suspense. Et pas du suspense hyper lourd qui tire sur des grosses ficelles, non. Un suspense bien maîtrisé qui nous a parfois mis bien mal dans notre canap’. Chapeau.

2. Braquo

L’ancien flic Olivier Marchal nous a offert une petite pépite à une époque où les séries françaises c’était pas trop ça. Braquo, c’était une claque, avec des vrais flics sombres, à moitié pourris, qui s’enfoncent dans une merde pas possible. On n’a jamais fait aussi bien en France dans ce genre-là. Vous allez voir, ça sent le manteau en cuir et le tabac froid.

3. L'Effondrement

Le collectif Les Parasites a livré une petite pépite en cette fin de décennie. Le principe est simple : les épisodes sont tournés en plans séquences et traitent de l’effondrement de notre société. Ce qui est moins simple avec cette série, c’est d’encaisser ces histoires angoissantes dans lesquelles on se projette forcément pour peu qu’on s’inquiète déjà un minimum pour notre futur. Les Parasites ont mis un pied dans la cour des grands.

4. Lastman

Seule série animée de ce top, Lastman est officiellement la meilleure chose qui soit arrivée en France pour les fans d’animés japonais. Ce prequel de la BD de Bastien Vivès a une BO excellente et des combats bien chorégraphiés. De quoi satisfaire tous les gens qui ont grandi avec Dragon Ball (même si ça n’a rien à voir).

5. Les Revenants

En 2012, cette série de Canal+ a fait figure d’ovni parmi tout ce qu’on voyait à la TV. Dans une ambiance à la Twin Peaks, des habitants d’un village voient revenir des connaissances ou des proches censés être morts depuis plusieurs années. C’est oppressant, poétique et mystérieux, et c’est servi avec une bande son géniale signée Mogwai.

6. Kaboul Kitchen

L’avis de Pierre Galouise (parce que je n’ai pas vu cette série) :

« En plein centre de Kaboul, Jacky, joué par Gilbert Melki, tient une cantine pour expatriés. Se confrontent alors alcool, argent et nudité avec des lois strictes du pays et certains humanitaires, dont sa fille, qui essayent d’améliorer la vie des Afghans. Une troisième saison qui s’est malheureusement faite sans le personnage de Gilbert Melki mais avec un Stéphane de Groot qui sauve les meubles. Des épisodes d’une vingtaine de minutes, un scénario très drôle et un casting impeccable font de Kaboul Kitchen une des séries françaises les plus drôles des années 2010. »

7. Dix pour cent

La série met en scène des agents de comédiens, avec des comédiens célèbres qui interprètent leurs propres rôles. Ça aurait pu être anecdotique si Dix pour cent ne mélangeait pas aussi bien la comédie et le drame avec des acteurs crédibles dans leur rôle d’agent et d’autres parfaits en caricatures d’eux-mêmes. C’est sans compter les batailles d’ego et de pouvoir qui finissent de nous rendre accro à tout ça.

8. Hippocrate

L’avis de Pierre Galouise (parce que je n’ai pas vu cette série) :

« Série adaptée du film de Thomas Lilti qu’on avait déjà surkiffé, elle raconte le quotidien d’un service hospitalier avec ses internes et ses manques de moyens, c’est aussi drôle que réaliste. De toute façon on avait déjà listé les raisons existentielles de mater cette série (bien mieux que Urgences). Clique sur le lien pour voir les raisons de mater Hippocrate (sinon on t’ouvre en deux avec un scalpel). »

9. Ainsi soient-ils

On n’a pas assez parlé de cette série centrée sur 5 jeunes séminaristes (des mecs qui veulent devenir prêtres) et qui nous laisse entrevoir la politique autour de l’Eglise avec un grand ou un petit « E », ça dépend. En plus, dedans il y a Jean-Luc Bideau qui joue le Docteur Strauss dans H. Ça commence à faire beaucoup de lettres. Et rassurez-vous, pas besoin d’être catho pour apprécier.

10. Loin de chez nous

L’avis de Pierre Galouise (parce que je n’ai pas vu cette série) :

« Petite série pas ultra connue mais qui méritait qu’on y jette un œil, elle raconte le quotidien d’une base militaire française en Afghanistan. Le réalisateur et scénariste Fred Scotlande est ancien militaire alors forcément il sait de quoi il cause. »

Les meilleurs programmes courts

11. Bref

Si Astier était le maître incontesté du programme court dans la décennie précédente, c’est Kyan Khojandi qui a dominé les années 2010 (sans oublier Navo qui a toujours bossé avec lui dans l’ombre). Très peu de personnes sont passées à côté de Bref, la série qui révolutionnait tout avec un montage hyper dynamique et des blagues qui ont inspiré des tas d’auteurs par la suite. En parlant de suite, on en aurait tous voulu une, mais Khojandi ne nous l’a jamais offerte. Après il ne s’est pas arrêté là non plus……… (oui c’est un faux suspense, vous savez très bien ce qui arrive dans la suite de ce top)

12. Bloqués

Oui, très peu de suspense ici puisqu’on retrouve la paire Kyan Khojandi/Navo aux manettes d’un programme court mettant en scène Orelsan et Gringe en colocataires-losers qui passent leur temps à refaire le monde dans leur canap’. Chaque épisode apporte quelque chose de neuf, les ping pong entre les deux potes sont géniaux, et surtout hyper crédibles. C’était la meilleure surprise qu’on pouvait nous faire.

13. Very Bad Blagues

C’est sans hésitation le programme le plus drôle de ce classement. Le Palmashow a créé une galerie de personnages devenus, pour beaucoup, cultes, et on pourrait donner n’importe quoi pour qu’ils en fasse à nouveau. Tenez, prenez-nous un rein, ça sert à rien.

14. Calls

Série audio, certes, mais accompagnée de visuels souvent plus que nécessaires, Calls a bien sa place dans ce top. C’est comme un grand mystère un peu flippant dans lequel on saute à pieds joints. Au bout de deux saisons (on attend la troisième avec impatience), le mystère ne fait que s’épaissir, mais les morceaux du puzzle commencent à s’assembler. Si vous êtes sceptiques sur le format audio, enfilez tout de suite votre casque et lancez un épisode, vous saurez pourquoi vous vous êtes plantés jusque là.

15. Serge le Mytho

Et voilà, le retour de Khojandi/Navo, ainsi que de Jonathan Cohen qui interprétait un des potes d’Orelsan et Gringe dans Bloqués. Tout le monde a maté tous les épisodes, a halluciné devant les talents d’improvisateurs de Jonathan Cohen, et a regretté qu’il n’y ait « que » 30 épisodes. On n’oublie pas non plus la performance au poil d’Izïa Higelin qu’on aimerait voir plus souvent à l’écran.