Alors je te préviens tout de suite, je ne t’incite surtout pas à réaliser ces petites astuces parce que c’est totalement immoral. Mais je connais quelque chose d’autre qui est immoral, ou plutôt indécent : le prix de l’alcool en festival. C’est une sorte de prise d’otage. Les organisateurs savent très bien qu’on va vouloir se ruer sur le breuvage magique et qu’on n’a aucune autre solution que d’aller claquer l’équivalent du prix de notre billet en pintes de blonde. Alors on a un peu envie de se faire justice nous-mêmes et de ramener un peu de boisson, pour dire de passer un meilleur moment. Seulement les vigiles sont là, à l’entrée, aux aguets, et ils ont pas du tout envie de nous laisser faire. Si ton objectif est de faire rentrer de l’alcool, voilà quelques astuces plus ou moins fiables pour y arriver.

1. Planquer l'alcool dans le caleçon et le soutien-gorge

C’est clairement les meilleurs endroits pour cacher de l’alcool, tout simplement parce qu’aucun vigile n’a le droit d’y foutre les mains. Il faut juste s’arranger pour que rien ne se voie de l’extérieur, en utilisant des petits flacons, des petites bouteilles ou des récipients souples (comme des ballons de baudruche, mais là il faut faire gaffe.) N’hésite pas à foutre du scotch pour que tout ça tienne en place, et après c’est la ligne droite pour l’amusement, avec modération et dignité.

2. Faire de l'alcool gélifié

Les vigiles sont pas très regardants avec tout ce qui est solide, donc tu peux préparer ce petit truc gélifié bizarre qui sera pas très bon mais contiendra de l’alcool. On peut trouver des recettes sur internet. Le truc c’est qu’il faut ajouter de l’eau (entre autres) pour pouvoir gélifier tout ça, parce que l’alcool seul ne peut pas arriver à cet état. Bref, il faut que tu te donnes un peu de mal mais après tu peux emporter une bonne quantité de spiritueux à l’état solide.

Strawberry Jelly

3. Remplir une bouteille tétra pak

Les bouteilles de jus de ce type-là ont une languette en aluminium que tu peux décoller et recoller, en prenant soin de remplacer le jus par de l’alcool entre deux. Si c’est bien fait, aucun risque de se faire choper puisque ceux qui fouillent ne vont pas enlever l’opercule. Mais ça vaut surtout pour le camping, parce qu’on ne va pas forcément te laisser rentrer avec ta grosse brique de jus.

4. Les bouteilles de gel douche et bain de bouche

Le mot d’ordre : rincer tout ça des heures et des heures avant utilisation, parce que sinon c’est un peu dégueulasse. Pour le gel douche, l’astuce c’est de remplir à fond pour pas qu’on se rende compte de la différence de consistance, puis de boucher le trou et de remettre un tout petit peu de gel au dessus pour l’odeur. Avec la bouteille de bain de bouche, on fout du Jet 27 ou n’importe quel alcool qui ressemble à ça. Ici aussi, c’est plutôt réservé aux campeurs. A toi la petite biture.

Crédits photo (creative commons) : Jagwire

5. Planquer un flacon au fond du tupperware

Tu te fais ta salade de riz, de pâte, de quinoa-boulgour-bobo-gauchiasse, et en dessous tu caches un flacon d’alcool. Simple et efficace, personne ne va venir remuer ta bouffe pour vérifier.

6. La technique du paquet de pain de mie

T’as déjà vu le coup de la bible dans laquelle est cachée une clé ou un flingue dans les films ? Ben là c’est pareil, mais avec du pain de mie. Tu fais des trous dans les tranches pour y glisser une bouteille et tu remets deux trois tranches intactes au dessus. Le seul truc chiant c’est que ton paquet va peser beaucoup plus lourd que l’original, donc là c’est à toi de faire en sorte que le vigile n’ait pas à le soulever. Avoir un peu de beurre et de charcuterie à côté dans ton sac peut dissiper les doutes du monsieur.

Crédits photo (creative commons) : Mk2010

7. Avoir des potes qui bossent sur le festoche

Ils ont pas le droit non plus de ramener de l’alcool mais c’est rare qu’on les fouille, donc s’ils sont gentils ils peuvent te servir de mule pour faire rentrer toutes ces choses illicites à ta place. Merci les copains.

8. Faire passer de l'alcool par un grillage avant de rentrer

Il y a pas mal d’endroit aux abords du festival qui sont mal surveillés, donc cette technique peut très bien marcher et te permettre de faire rentrer plusieurs bouteilles. Le mieux est d’avoir un pote déjà présent pour récupérer la came, sinon le temps que tu passes les fouilles et que tu retrouves le bon endroit quelqu’un sera déjà passé par là. La suite ne sera que bonheur, allégresse et whisky-coca.

Crédits photo (creative commons) : Lamiot

9. Creuser un trou avant que le festival ne s'installe

Une méthode pour les fous furieux qui sont bien organisés. Il faut connaître l’emplacement exact du site à l’avance, et arriver bien avant que l’organisation du festival vienne installer les scènes. L’étape suivante, c’est de faire un trou avec une pelle, de cacher les bouteilles et de camoufler tout ça comme il faut. Si ça a marché, il ne reste plus qu’à déterrer le truc avec les moyens du bord une fois que le festoche a commencé. Attention, si tu en arrives là c’est que tu es peut-être un alcoolique.

10. Les pains de glace au fond de la glacière ou du sac

Les petits trucs que tu fous habituellement dans ton congélo et qui servent à tenir tes aliments au frais dans la glacière peuvent se remplir d’alcool. Comme on pense jamais à les ouvrir, c’est peu probable que les vigiles les inspectent, mais s’ils connaissent l’astuce ils les jetteront et tu pleureras, roulé en boule dans un coin d’herbe.

Crédits photo (creative commons) : Santeri Viinamäki

11. Utiliser les compotes en briquettes

Là aussi il est possible que la sécurité du festival connaisse l’astuce, alors je te conseille de faire un mélange de vodka et compote pour atténuer les doutes. Le mélange est très bon, mais ça ne fera que des petites quantités d’alcool. On fait avec ce qu’on a.

Crédits photo (creative commons) : DNabuco

12. Bonus : choisir la file d'attente la plus rapide et mettre plein de trucs dans son sac

C’est pas une technique à proprement parler, mais c’est super important dans la manœuvre : avant de choisir une file, il faut repérer celle qui avance le plus vite, parce que ça veut dire que le mec qui fouille au bout n’est pas trop regardant. D’une file à l’autre tu peux tomber soit sur celui qui n’en a rien à foutre, soit sur le mec zélé qui va aller jusqu’à fouiller ton paquet de clope. Vaut mieux donc éviter le deuxième. Et à côté de ça remplis bien ton sac de plein de conneries pour que le mec qui contrôle ressente soudainement une flemme immense à l’idée de retourner tout ce bordel et de faire attendre tous ceux qui sont derrière toi.

Et bien sûr je te déconseille tout ça, hein. Bon festival.