La fin d’une série, c’est parfois pire qu’une rupture amoureuse. Terrassé(e), déprimé(e), ou sans voix, tu te retrouves seul(e) au monde avec ta télécommande et une envie de te jeter sur le premier pot de nutella qui passe pour combler la sensation de vide intersidéral qui s’installe. Parce que c’est bon d’avoir mal, remémorons-nous les plus beaux épisodes finaux du petit écran (inutile de vous préciser que ce qui suit est truffé de spoilers!).

1. Sixt Feet Under

Des centaines de mouchoirs, une couette sous laquelle se cacher et l’album de Sia pour continuer à pleurer. Ce sont les ingrédients essentiels pour survivre au final le plus émouvant au monde, celui Six Feet Under. Vous me direz, c’est souvent la grosse ambiance dans SFU étant donné qu’on suit le quotidien d’une famille de croque-morts. Mais le coup du flash-forward qui montre la mort de tous les personnages qu’on a aimé depuis six années, c’est quand même rude. De quoi laisser une marque indélébile dans ton petit cerveau de sérivore.

2. Breaking Bad

Pas question de retournement de situation ou de fin rocambolesque pour Breaking Bad, mais bel et bien la mort du plus beau salaud de l’histoire. Son cancer aura sa peau, mais Heisenberg aura celle de ses ennemis avant (avec l’aide d’une mitrailleuse placée sur un battant actionné par les clés de sa voiture, évidemment). Après avoir fait des adieux déchirants à sa femme Skyler, le roi de la meth libère son protégé Jesse Pinkman qui se refuse à le zigouiller malgré toutes les crasses qu’il lui a faites. Tchao l’enflure.

3. Friday Night Light

« Clear eyes, full heart, can’t loose! », le cri de guerre de l’équipe de football américain la plus cool de l’histoire résonne comme si c’était hier. Pas besoin d’être sportif, ni texan, ni-même ado pour être accro à cette série bourrée de bons sentiments. Dans le dernier épisode, le coach Taylor (notre père spirituel à TOUS) parvient enfin à offrir à sa femme Tami la chance d’être à son tour dans la lumière. On a droit à un dernier match doté d’un suspense insoutenable alors qu’on ne pige RIEN aux règles du football américain, mais on est content, même si on a l’impression de perdre nos meilleurs potes.

4. Battlestar Galactica

Battlestar Galactica, ce n’est pas seulement une bombasse habillée en rouge et des combats spatiaux. C’est aussi une fin efficace alors qu’elle est très ouverte (et perchée). En gros, ce qu’il reste de l’Humanité et une enfant hybride trouvent enfin un refuge après la guerre menée contre les Cylons… Bonjour la (nouvelle) Terre, en mode préhistorique. Et c’est Starbucks (ressuscitée on ne sait pas comment) qui offre LA chance de survie de l’espèce à ce qui ressemble bien à nos ancêtres. Comment ça vous n’avez pas tout pigé?

5. Les Soprano

Considéré comme l’une des meilleures séries TV de l’histoire, Les Soprano se devait de s’offrir un finale de toute beauté. C’est chose faite avec cette fin ouverte qui nous torture le cerveau depuis des années. Mais alors il est mort ou il est pas mort ? Malgré de fausses révélations tous les 6 mois, on ne saura jamais vraiment et c’est peut-être mieux comme ça. (Parce que si on l’avait vraiment vu mourir, on serait sans doute resté en position fœtale dans notre lit pendant un sacré bout de temps.)

6. Mad Men

L’ultime scène de Mad Men a rendu les fans un peu zinzin. Et pour cause, on y découvre un Don Draper en pleine méditation au sommet d’une colline, en mode hippie wouhou il fait beau et les oiseaux chantent. Et on enchaîne sur une chanson, des jeunes qui chantent et qui louent les bienfaits du Coca-Cola. Voilà la fin désarmante de la série culte qui ne pouvait s’achever QUE sur une publicité mythique. Ce qu’on retient, c’est que Mad Men finit sur une note joyeuse après 7 saisons de déboires pour le beau Don Draper. Improbable mais cool.

7. Sons of Anarchy

Depuis le début de la série, Jax Teller s’efforce de faire passer son gang de motard du côté légal (ou presque) de la force. Plus la série progresse, plus il se vautre royalement, finissant par tout perdre. Dans une scène bouleversante, le biker le plus sexy du monde fait des adieux déchirants à ses enfants avant de se rendre à la police. Sauf qu’au dernier moment, les Sons font diversion pour lui permettre de prendre la fuite. Notre petit cœur reprend espoir. Avant de voler en morceaux quand Jax profite de cet escapade pour lever les mains du guidon pour aller s’écraser dans un camion (et PAF le biker).

8. Dexter

Non, je déconne. C’est de loin le plus pourri de l’Histoire.

Et vous, quelle fin de série vous a le plus marqué ?

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :