Salut les confinoss’ ! Bonne ambiance cette première semaine de confinerie, nos meilleurs tweets sur le confinement vous adoucissent le quotidien ? Mais attention ! C’est pas parce qu’on est coincé chez nous pour le restant de nos jours qu’il ne faut pas mettre de côté ses ambitions de voyage. Eh oui, car comme le dit un proverbe tibétain, « le voyage est un retour vers l’essentiel ». Et l’essentiel, n’est-ce pas d’avoir un magnifique chez soi de 15 m² à explorer durant cette période de recentrement spirituel ? On vous recommande ainsi les plus belles destinations de voyage tout tout proche de chez vous. Genre chez vous quoi.

1. Le local poubelle : saveurs exotiques et apprentissage du tri au rendez-vous !

Tu ne pensais pas un jour dire ça, mais quelle joie de descendre les poubelles ! Et quel plaisir de d’adonner au tri des déchets, tu n’as jamais fait autant gaffe sur la destination de tes ordures dans la poubelle adéquate. Une joie ludique qui conjugue apprentissage et divertissement, activité incontournable pour tous les membres du confinement. Et puis qui sait… si ça se trouve vous aurez peut-être la chance inestimable de croiser un voisin au loin. Vous pourrez peut-être le saluer et vous émouvoir de ses remontrances sur le volume de votre télé restée allumée trop tard à son goût hier soir ? Ça fait toujours plaisir les interactions sociales.

2. Remettre l'humain au centre des relations en se rendant aux boîtes aux lettres pour faire le plein de tracts publicitaires

Tout le monde a viré son autocollant « stop pub » dans l’espoir de recevoir des tracts inutiles et des catalogues de trucs qu’on pourra pas commander. Ça donne quand même l’impression que quelqu’un sur terre a pensé à nous écrire et ça, ça fait chaud au cœur.

Point bonus : l’interaction avec un voisin désagréable est aussi envisageable dans cet espace.

3. Prendre un peu d'altitude avec l'ascenseur

Attention, cette destination n’est pas recommandée pour les personnes souffrant d’une peur du vide ! L’ascenseur permet en effet de recevoir une ou plusieurs personnes (mais en ce moment, qu’une seule personne en fait) et de la propulser à des altitudes différentes signalées ici sous forme d’ « étages ». Pour les débutants, on conseille toutefois de tester progressivement les capacités de cet engin, d’abord le 1er étage puis le 2nd, le 3e, et qui sait, un jour lorsque vous serez physiquement prêts à affronter le manque d’oxygène du aux fortes altitudes, vous pourrez peut-être avoir l’outrecuidance d’appuyer (après désinfection au vinaigre blanc, à l’eau de javel et à la soude) sur le bouton « 32 ».

4. Pour les plus aventureux : randonnée dans l'escalier de ton immeuble

Si les sensations fortes procurées par un voyage en ascenseur ne sont pas pour vous, vous pouvez opter pour l’alternative plus sportive (pensez à vous munir d’une gourde) en grimpant les escaliers. Selon votre état physique, vous pouvez ainsi faire varier le degré de difficulté en montant les marches au trot ou à la course, en grimpant les marches une par une ou deux par deux ou trois pas trois ou étage par étages si vous avez les jambes très longues.

5. Exploration spéléologique dans les placards sous ton évier

Cette zone injustement boudée par le tourisme local de ton appart mérite pourtant qu’on s’y penche et forgera peut-être les premiers émois spéléologiques tout comme les quatre adolescents qui avaient découvert la grotte de Lascaux en 1940. Oui c’est humide et ça sent pas forcément bon, mais armés d’une lampe frontale et d’une combinaison étanche, vous vous offrirez alors un précieux moment de découverte dans les entrailles de votre plomberie. Attention ne touchez à rien.

6. Découverte et frissons : plongée en immersion dans l'univers de la poussière derrière la machine à laver et ton canapé

Le confinement total vient aussi sonner le glas du bordel inhérent à ta fainéantise habituelle. Te voilà devenu accro aux tâches ménagères. C’est l’occasion de te rendre dans les zones inexplorées de ton aspirateur et de repousser les limites de l’acceptable en affrontant ces amas gluants de poussières accumulées depuis tant d’années.

7. Salutations au soleil à ta fenêtre pour profiter de la skyline de ta rue

Namasté le ciel. Ça part en position Adho Mukha Svanasana. C’est pas super pratique de le faire sur le rebord de ta fenêtre mais c’est tellement plus épanouissant que la séance de yoga traditionnelle dans le salon devant la vidéo d’une coach ultra bonne qui fait ses postures en haut d’une falaise devant l’océan.

8. Evasion et vertige avec une séance d'escalade sur les étagères de la chambre

Il suffit parfois de changer d’angle pour redécouvrir un espace que l’on pensait connaître par cœur. Pour peu que vous ayez des étagères solides ou une échelle, c’est le moment de découvrir à quoi ressemble votre plafond de près et votre sol de loin. Vous verrez c’est dingue, pendant au moins 2 minutes.

9. Séance de surf sur l'écume de la serpillière sur le carrelage du salon

Quoi de mieux que d’allier activité nautique et tâche ménagère ? Avec cette séance de glissade améliorée vous retrouverez les sensations délicieuses des embruns de la mer sur votre visage, sauf qu’au lieu de sentir la mer ça sentira « douceur de la forêt » (c’est ce qui est inscrit sur la bouteille de nettoyant sol).

10. Aller voir du pays en se rendant dans le parking souterrain de l'immeuble

Oui c’est vrai tu n’as pas de voiture, mais toutes ces plaques d’immatriculation te font voyager et puis ces restes d’odeur de pot d’échappement agissent sur toi comme une madeleine de Proust du temps où tu partais en week end et restais coincé.e dans les bouchons de l’autoroute pendant des heures. Nostalgie…

11. Le local vélo : THE PLACE TO BE pour tous les amoureux de sport

Certains chanceux oseront même enfourcher leur bicyclette pour faire trois ou quatre foulées dans le hall d’entrée de l’immeuble. Attention à avoir toutefois tout le matériel de sécurité : casques, rétroviseur, clignotant arrière et brassards phosphorescents.

12. Voyager dans le temps en vous rendant dans la cave pour retrouver vos vieux rideaux moches

C’est aussi le moment de vous sensibiliser au dressage de rats qui vous semblent plus que jamais les bienvenus.

13. Mettre en place une "toutes les dix minutes routine" aux toilettes pour purifier sa vessie aux toilettes

En confinement on s’occupe. On mange et on boit. Mais comme on ne peut pas passer sa vie à boire de l’alcool et à manger, il faut bien qu’on compense avec autre chose. Or comme l’eau, c’est un peu déprimant, on boit du thé et du café. Beaucoup. Alors forcément on va plus souvent aux toilettes (et on s’expose aussi aux crises de tachycardie mais ça peut donner un peu de piment au déroulement de la journée) jusqu’à produire un liquide aussi transparent que de l’eau de roche. C’est magnifique. Est-ce que ce ne serait pas l’occasion de tester le mojito à l’urine de confinement ? Non ? Trop tôt ? OK, on en reparle dans 45 jours les gars.

14. Rendez-vous en terre inconnue dans la chambre de tes enfants ado alors qu'il y a écrit "TOQUEZ AVANT D'ENTRER SINON JE MANGE VOS MORTS"

On en sait si peu sur cette communauté indigène que constituent les adolescents, n’est-ce pas le moment de repousser les frontières de l’inconnu et de franchir l’infranchissable : la porte d’entrée de leur chambre ? Peut-être y aura-t-il à la clé un enrichissement bénéfique à tirer, brisons ces barrières qui n’ont que trop durer.

15. Faire un Airbnb dans la chambre de ton coloc

Loin du caractère impersonnel des hôtels, découvrez l’immersion qu’offre une nuit chez l’habitant, une expérience unique et enrichissante qui permet de prendre conscience qu’on n’est pas tous à la même distance des chiottes.

Vous voyez, franchement je vois pas pourquoi on perdait tout ce temps à prendre l’avion pour voir découvrir le reste du monde alors qu’on avait tout à portée de main. Sauf du PQ.