Difficile de décrocher quand London Calling. C’est vrai que la capitale britannique a de quoi attirer les plus curieux, quitte à les envoyer balader pour mieux les séduire. Enfilez vos chaussures de marche, on sort faire un tour.

1. Une balade au bord de l’eau le long du Regent’s Canal

Ce canal situé au nord de la Tamise permet d’arpenter ses rivages un pied devant l’autre (la meilleure façon de marcher paraît-il) depuis Little Venice jusqu’au quartier de Camden Town. Démarrez votre escapade depuis Edgware Road en traversant le petit pont au niveau du Café Laville. Descendez plus loin sur les berges du Regent’s Canal, reconnaissable à ses nombreuses péniches résidentielles amarrées ça et là et leur petit air de guinguette. Vous longerez ensuite Regent Park en jetant un œil au passage aux plus belles demeures de Londres qui donnent sur le canal, avant de déboucher ensuite sur l’écluse de Camden en plein cœur du quartier touristique du même nom et ses merveilleuses odeurs de fish & ships.

2. Une balade branchée de Old Street à Bethnal Green

Welcome dans l’East London, repère de jeunes cadres hyper dynamiques, de start up hightech et de petites adresses branchées où se poser de jour comme de nuit. Du rond point surnommé Silicon Roundabout, direction le quartier d’Hoxton et ses points de chutes branchouilles, avant de pousser du côté de Shoreditch, repère de créatures tout droit sorties de leur agence de pub. Avantage des lieux, la forte concentration de hipsters coïncide étonnamment avec celle d’établissements (pubs, café indé, boutiques concept) parmi les plus branchés de la capitale anglaise. Direction ensuite le quartier populaire de Bethnal Green, où vous finirez votre périple de 3,5 km, dans un des nombreux pubs à la mode qui habillent les trottoirs.

3. Une balade au milieu des cerfs à Richmond Park

Cet immense étendue (un peu) sauvage s’étend sur près de 12 km au sud-ouest de Londres. Les badauds y sont nombreux que ce soit en semaine et surtout le week-end. Des chemins arpentent le parc, même s’il est également possible de sortir des sentiers battus en s’enfonçant dans les hautes herbes. Seul risque : tomber nez-à-nez avec un cerf ou une de ses cousines qu’il appelle affectueusement paraît-il, « ma biche ».

4. Une balade dans la City et ses monuments de Saint-Paul à The Shard

Avant de devenir une des places les plus importantes de la finance mondiale, la City de Londres a d’abord été le cœur historique de la ville. Suffisant pour y ramener ses basques pour une ballade qui mélange architecture ultra moderne et héritage du passé. Ça commence du côté de la Cathédrale Saint-Paul et sa nef longue de 150 mètres et 136 de large. Poursuivez ensuite par une visite au City Information Centre et son étonnante structure triangulaire, puis par le projet mobilier 1 New Change imaginé par Jean Nouvel qui abrite le plus grand centre commercial de la City. On vous laisse découvrir la suite tout seul en passant par des bâtiments à l’architecture innovante (Moor House, The Pinnacle, The Gherkin, Lloyd’s Building) avant de rejoindre la rive sud de la Tamise par le London Bridge, où vous tomberez nez-à-nez avec The Shard, la plus haute tour d’habitations (de grand luxe) et de bureaux d’Europe.

5. Une balade en mode street-art

Amateurs de street-art et de graffitis en tous genres, direction l’est de Londres et les environs de Brick Lane, de Spitafield market, Shoreditch et de Hackney. En partant de la station d’Aldgate East, vous vous trouvez pile à l’endroit des meilleurs spots street-art de la capitale anglaise. Il est même possible, voire recommandé d’opter pour un tour qui permet de profiter des explications éclairantes d’un guide que vous rémunérerez selon vos moyens à la fin de votre virée (soyez pas radins, les types sont vraiment bons).

6. Une balade dans le quartier de Chinatown

Idéalement, cette balade se fait à la tombée de la nuit, lorsque les lanternes des kiosques éclairent la rue de leur lumière rougeoyante. Le quartier se trouve dans Soho sur Gerard Street (la rue Gérard en somme) et est facilement repérable grâce à ses grandes arches en forme de pagodes qui marquent ses limites. Pour vous y rendre, descendez à la station Leicester Square. Ici, les petits restaurants typiques côtoient les magasins de breloques et de souvenirs made in China, les épiceries asiatiques et autres boutiques couleur locale. Dépaysement garanti.

7. Une balade dans les plus beaux cimetières de Londres

Ils s’appellent Brompton Cemetery, highgate cemetery (Karl Marx y est enterré), ou Kensal Green Cemetery (le Père Lachaise londonien) et attendent les adeptes de balades guillerettes entre les tombes. Une expérience idéale pour tuer le temps.

8. Une balade sur la Southbank Walk depuis la Tower Bridge

Cette promenade longe toute la rive sud de la Tamise entre le Tower Bridge donc et le Palais de Westminster, le tout offrant une vue insolite sur Londres. Avantage de cette Southbank Walk : elle est presque entièrement piétonne ! On passe de la Southwark Cathedral au Shakespeare Globe, réplique du théâtre originel de l’auteur du même nom. Puis se dévoile le Millenium Brige qui mène à la Cathédrale Saint Paul, à moins que l’on ne poursuive jusqu’à la Tate Modern, le musée d’Art Moderne de Londres, et plus loin le London Eye et ses talents pour faire la roue.

9. Une balade shopping dans le West End

Armé de vos sneakers dernier cri et de votre carte bleue en bandoulière (non, vous n’êtes pas obligé de porter une pochette-banane), en avant pour une virée shopping dans le quartier réputé du West End et ses artères commerçantes de Regent et d’Oxford Street. Vous pourrez également faire un saut du côté de Covent Garden, ou de Carnaby Street, histoire de satisfaire vos pulsions consuméristes.

#topshoptopman#topshoplondon

A post shared by Producer•Writer•Director (@r1card_) on

10. Une balade sur les traces de Jack L’Éventreur

En 1888, Jack L’Eventreur assassina 5 prostituées dans le quartier de Whitechapel dans l’est de la ville. Pour marcher sur ses traces, direction le Old Spitafields Market, un marché couvert en activité depuis le 12ème siècle à côté duquel vivaient la plupart des victimes. Mary Ann Nichols fut ainsi découverte assassinée sur Durward Street. Annie Chapman au 29 Hanbury Street. Elizabeth Stride dit Long Liz dans la cours du Club Brener, éventrée et gravement mutilée. Quant à Catherine Eddowes dit Kate Conway, elle fut retrouvée morte sur Mitre Square. Enfin, la dernière victime de Jack L’Eventreur, Mary Jane Kelly fut éviscérée dans sa chambre de Miller’s Court. Bonne balade !

On parie combien que vous n’avez pas encore tout vu à Londres ? Par exemple ça !

Source : londrescalling.canalblog.com