Le cours de Madame Karo en cinquième vous a peut-être dégoûté de l’apprentissage des langues. Pour autant, vous aimeriez pouvoir draguer à l’étranger grâce à votre statut de polyglotte. Bref, vous êtes dans l’hésitation. Vous pouvez toujours essayer de marier votre amour du smartphone avec votre envie de briller en testant l’une des applications listées ici.

1. Duolingo

Une appli gratos et super bien faite pour répéter, répéter, répéter encore et peu à peu maîtriser la grammaire et le vocabulaire. Duolingo ne peut permet à un utilisateur de maîtriser en bout de parcours la langue qu’il veut pratiquer, mais au moins de pouvoir la lire à 75 ou 80%, le tout assez rapidement. En deux ou trois mois de pratique, j’ai acquis toutes les bases de l’Italien, peux le comprendre et le lire sans problème ; pour le parler correctement, il faudrait davantage de pratique immersive. Et c’est facile et intuitif.

2. Babbel

Il faut payer pour bénéficier de Babbel, mais la méthode a le mérite d’exister depuis 10 ans et de s’être adaptée en fonction. A raison de 10 euros déboursés par mois, on peut espérer vraiment maîtriser la langue que l’on apprend au bout de son parcours d’apprentissage. Les différents niveaux proposés permettent vraiment de progresser rapidement, ce qui est quand même satisfaisant parce que si c’est pour baragouiner trois mots au bout d’un an, ça ne sert pas à grand’chose.

3. Mosa Lingua

L’avantage de cette application, c’est son caractère pratique : on choisit un domaine et on se blinde de vocabulaire. L’objectif est moins de proposer un apprentissage global que de permettre à celui qui l’utilise de pouvoir discuter dans un domaine précis. Et au bout d’un moment domaine + domaine + domaine = maîtrise (et aussi très grand domaine, voire château).

4. Tandem

Idéal pour la conversation, Tandem met en relation des utilisateurs du monde entier dans un bon paquet de langues. Mais ce n’est pas comme quand on avait 5 ans et qu’on se cherchait un correspondant ; là, les utilisateurs mis en relation sont intéressés par une thématique commune. Il est donc possible de discuter avec quelqu’un d’un truc autre que « il faut beau aujourd’hui chez toi ? » tout en améliorant son niveau de langue. C’est quand même vachement moins cher que de prendre un avion.

5. Memrise

Memrise est une application tournée vers le vocabulaire. On s’enquille des listes et des listes jusqu’à les maîtriser. Du coup, pas de grammaire, mais Memrise est pratique et bien foutue dès lors qu’on la couple avec une application de pratique plus globale.

6. LingQ

La méthode Assimil a motivé puis démotivé des millions de gens dans le monde pendant des années avant l’émergence d’Internet. LingQ prend le relais : l’offre de l’application est immense, le nombre de langues imbattable (près de 20), les cours variés et les promesses gigantesques ; le revers de tout ça, c’est que c’est long, c’est fastidieux, c’est parfois frustrant, il faut être discipliné et motivé.

7. HelloTalk

HelloTalk est une application asiatique dont le principe est proche de celui de Tandem : mettre en relation des personnes autour de l’apprentissage d’une langue. Les fonctionnalités sont avancées et les possibilités de corriger ses fautes dans le tchat très nombreuses, mais l’application propose ses meilleurs trucs en options payantes et ça frustre. Par ailleurs, on ne tombe pas forcément sur des gens partageant des intérêts communs avec nous.

8. BBC Learning English

Non contente d’être une des meilleures chaines de télé européenne, la BBC a développé un module pour apprendre l’anglais à destination des étrangers. Il s’agit de cours tout ce qu’il y a de plus classique, avec retranscription instantanée pour pouvoir progresser rapidement. Plutôt adapté aux débutants.

9. Busuu

L’application, payante, fonctionne en réseau. La communauté se mobilise pour échanger des cours de langues, un utilisateur se transformant en prof de sa langue maternelle. Avec 50 millions d’utilisateurs revendiqués, le choix est vaste, mais le rpix un peu rédhibitoire : 65 euros par an.

10. Speekoo

L’apprentissage par étape. On apprend une slide qui permet de comprendre la suivante qui permet d’apprendre la suivante, qui permet… La méthode ressemble à celle de Duolingo, mais propose en plus des contextualisations culturelles. On peut aussi assez facilement accéder aux leçons que l’on a abordées par la pratique.

Kikoo, par exemple, je ne sais pas comment ça se dit en Japonais.