Albert Dupontel c’est un peu l’oncle qu’on aimerait avoir : cool, marrant, mais un poil trop dérangé pour qu’on le voie tous les jours. Il a joué des rôles de composition dans des films qui font encore rire ton père. Il a aussi fait de la scène. Mais là on parle de ses films alors reste concentré. D’ailleurs voici ses meilleures répliques.

Bernie (Bernie Noël)

1. "Je m'appelle Bernie Noël et j'aime bien les hyènes.

Parce que la hyène c’est un animal dont on parle jamais alors que c’est un animal qui peut être, qui peut être très important. Parce que moi je trouve que être ami avec une hyène souvent c’est plus important qu’être ami avec, avec des vrais amis. C’est… Elle vous protège. Si y’avait du danger et ben « Et ben moi, et… je suis ami avec une hyène » Alors la évidement ! « 

2. "C'qui est embêtant dans les oiseaux c'est le bec."

3. "Et les enculés, vous avez entendu ? J’ai un otage finalement ! Alors si ça continu je la tue, n’importe comment, avec des pierres avec un marteau, de toute façon j’en ai rien à foutre je suis fou !"

4. "En ce moment je fais toujours le même rêve, je nage dans la Seine et tout d'un coup j'avale un rat alors j'étouffe et puis je coule, et en bas y'a des huîtres elles m'attrapent les chevilles, alors je vomis le rat sur les huîtres, le rat il attaque les huîtres, je remonte à la surface, je prends une péniche dans la tête et là je me réveille."

5. "Enculé s'en prendre à un bébé !"

6. "J'm'appelle Bernie Noël, j'ai 29 ans bientôt 32. Je... Je suis député. Je possède un chat, Momo. Momo est un chat depuis de nombreuses années mais c'est également un félin. Voilà c'est Momo... kikikikikik."

7. "400 000 francs, tu te rends compte de ce que ça représente ?"

(Bernie) « Je sais que c’est pas énorme, mais ça me permettra de tenir quelques jours, quelques semaines, après je ferais comme les autres, j’irais au chômage. »

Enfermés dehors (Roland)

8. "C'est l'un ou l'autre ? Bon bah je vais prendre l'un, et avec un peu l'autre."

9. (Roland en policier) "Ah qui ? Qui vous embête ? Qui ?

(Un clochard) « La police. »

10. (Un clochard) "Doucement."

(Roland) « Oh putain tu m’outrages là ? M’en fous j’t’interpelle allez hop. Tu as vu où ça t’a amené ton agressivité ? »

11. "Allô ? Alors voilà c'est pour signaler quelqu'un qui a outragé un officier dans l'exercice de son uniforme. Il s'agit d'un dénommé Pierre-François Youssouf, mais il a changé son prénom."

Neuf mois ferme (Bob)

12. (Bob) "C'est un accident, ça fait 3 semaines qu'il a pas fait pipi, il fait un énorme jet, qui fait un énorme cours-jus. Il glisse dans son pipi, tous les objets tranchants partent en l'air et PAF !"

(Arianne) « C’est pas gagné avec les experts, même très bêtes. »

13. "Chut ou j'te bouffe ta langue."

Le créateur (Dylan)

14. "Bien... alors voilà... euh... il s’agit de... de d’une... il s’agit d’une histoire... euh, c’est-à-dire qu’en fait il s’agit plus d’un... concept d’histoire, plus qu'une histoire à proprement parler, c’est-à-dire que c’est une histoire qui n’est... le concept de l’histoire étant amené à me... à... débouchant sur un récit d’un aspect... euh... non littéraire plus que de garder l’aspect traditionnel donc... du... du récit littéraire classique, c’est par là même que je... le concept de de l’histoire n’est... ne, ne fait... ne garde pas du tout le canon du récit... traditionnel et c’est pour ça, donc... le... ha, ha, ha... bon, vous l’avez tous deviné, en fait il... il s’agit d’une rencontre... euh, c’est à dire, ça pourrait être de l’amour... mais... voyez ?...

…Euh … c’est peut-être de l’amour mais… euh… en tout cas, euh, pas tout de suite. Voilà. Pas tout de suite, parce qu’après là… la situation évolue, évolue drôlement, euh… ça, la situation… elle évolue vraiment de façon… la situation au départ, on se dit donc, ce n’est pas de l’amour, en fait, l’situation va complètement évoluer… hein, eu … parce que l’évolution va évoluer tout au long, vraiment évoluer… non partialement… euh délibérément… et de façon objective… le, le, le… la, la l’évolution… se… se, se, évolue, évolue… alors pourquoi ? (à suivre)

15. (suite de la citation précédente) " ... Voilà ! C’est pourquoi qui est... qu’est au centre de... de l’angoisse de tous des personnages, voilà ! ... Sauf le personnage qui est le vôtre... alors lui, alors, lui c’est plutôt... c’est alors lui c’est pas pourquoi ? Lui, c’est jamais. Jamais ! Euh, par contre, pourquoi est affirmatif, hein ? Pourquoi, euh .. la réponse à toutes les questions, c’est pourquoi ! Pourquoi, pourquoi, y a une question qu’est posée, alors très bien, posons la question. Nous avons la réponse, la réponse c’est pourquoi.

Voilà ! Jamais, par contre, amène le doute, alors jamais… euuuh, jamais ? Voyez, euh, euuuh… Viendra-t-il ou viendra-t-il pas ? Euh, jamais… le… alors que pourquoi n’a absolument rien à… parce que, c’est leeee… donc, avec, euh… pour-quoi ! Euh… ja-mais… doute euh… concept… »

La dernière réplique est longue, mais c’est un classique vous serez interrogés demain sur ce passage. Bonne soirée.


Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :