Le travail c’est la santé, mais il ne faut quand même pas trop en abuser. Heureusement, l’année 2018 s’annonce riche en ponts et jours fériés bien placé, parfaits pour s’offrir quelques breaks bien mérités.

1. Le week-end de Pâques : 3 jours

Chaque année, Pâques célèbre la résurrection du petit bonhomme, lors du premier dimanche après la pleine lune qui suit le 21 mars. Et comme la vie est bien faite, les autorités ont décidé de faire du lundi suivant, un jour férié, offrant ainsi un bon gros week-end prolongé de 3 jours qui, en 2018, s’étalera du samedi 31 mars au lundi 2 avril inclus. Merci qui ? (Non pas ceux auxquels vous pensez…) Merci petit Jésus !

Source photo : Giphy

2. La Fête du travail : 4 jours

Traditionnellement, la Fête du travail est un jour chômé. Une façon de rendre hommage au mouvement de grève d’origine appelé Journée Internationale des Travailleurs, qui militait à la fin du XIXè siècle, en faveur de la journée de 8 heures. Par solidarité avec ceux qui ont lutté pour qu’on en trime moins qu’eux, nous sommes donc conviés à ne pas aller bosser le mardi 1er mai prochain. Et comme, on est du genre à faire du zèle dès qu’il s’agit de ne rien glander, on pourrait être tenté de poser notre lundi pour profiter d’un week-end de 4 jours.

Source photo : Giphy

3. La Fête de la victoire du 8 mai 1945 : 4 jours

Cette année encore, la logique est respectée : le 8 mai tombe bien 7 jours après la Fête du travail… Et c’est une tellement bonne nouvelle, qu’on va s’empresser de poser notre lundi 7 mai, pour pouvoir nous remettre de nos émotions pendant 4 longues et belles journées.

Source photo : Giphy

4. La Fête de l’Ascension : 4 jours

Ce jour férié tombe exactement 40 jours après Pâque car il coïncide avec la supposée montée au Ciel de Jésus. En 2018, l’Ascension tombe donc le jeudi 10 mai… oui, juste après le pont du 8. En négociant bien avec votre patron, vous pourriez gratter le vendredi 11 et profiter ainsi d’un nouveau week-end prolongé de 4 jours. Ca se tente !

Source photo : Giphy

5. Le week-end de Pentecôte : 3 jours

Qui a dit qu’un week-end devait impérativement ne durer que 2 jours ? Pas nous en tout cas, et encore moins en mai cette année. En 2018, la Pentecôte tombe le lundi 21 mai et annonce donc un nouveau week-end de 3 jours bien mérité (faut bien ça pour se remettre de nos précédents week-ends de mai). A condition bien sûr que vous ne fassiez pas partie du tiers des salariés français dont l’entreprise a décidé de sucrer ce jour férié pour en faire une journée travaillée en faveur des personnes âgées. En effet, suite à la canicule de 2003, le Premier Ministre de l’époque JP Raffarin, décida d’instaurer à la place de la Pentecôte, une journée de solidarité, au cours de laquelle les salariés étaient censés travailler sans être payés, afin de financer des actions en faveur des seniors. Si cette mesure a sauté en 2008, certaines boites continuent de l’appliquer… par solidarité donc.

Source photo : Giphy

6. La Fête de l’Assomption du 15 août : 5 jours

Que vous soyez croyant ou non, l’élévation au ciel de la Vierge Marie peut vous permettre de ne pas aller bosser pendant 5 jours en août prochain. Pour cela, il vous faudra quand même poser votre lundi 13 et votre mardi 14, mais vu le peu de boulot que vous aurez à cette période, ce serait dommage de ne pas en profiter.

Source photo : Giphy

7. La Toussaint, le 1er novembre : 4 jours

Amis et défenseurs de la laïcité et de la séparation entre l’Église et l’État, on vous aime bien mais avouez quand même que les traditions chrétiennes ont du bon dès qu’il s’agit de profiter de jours fériés. Prenez par exemple la Toussaint qui tombe cette année un jeudi. Il suffit simplement de poser un jour de congé le vendredi 2 novembre, et hop : un week-end de 4 jours sans aller bosser ! Finalement, les traditions, ça a quand même du bon.

Source photo : Giphy

8. Le jour de Noël : 4 jours

Si tout va bien, cette année encore, Noël devrait tomber le 25 décembre, soit un mardi. Et plutôt que d’attendre qu’on vous demande ce que vous aimeriez avoir comme cadeau, prenez les devants et offrez-vous un joli pont de 4 jours en prenant votre lundi. Vous aurez au moins besoin de ça pour terminer vos paquets cadeaux.

Source photo : Giphy

9. Le Jour de l’An

Même punition que l’année dernière. Vous avez à peine eu le temps de vous remettre des repas de familles gargantuesques de Noël, que vous devez déjà remettre ça pour la nouvelle année. Et comme le Jour de l’An tombe le lundi soir et qu’il vous faut du temps pour vous préparer, mieux vaut anticiper et ne pas aller bosser ce 31 décembre, avec à la clé, 4 jours de congés d’affilé. Une façon efficace de bien terminer l’année.

Source photo : Giphy

Elle s’annonce vraiment pas mal cette année 2018, non ?