La Coupe du Monde de rugby a débuté et le seul joueur que vous connaissez est Sebastien Chabal ? Pas de chance pour vous, il ne sera même pas là cette année, enfin si mais à la radio. Mais heureusement, Topito est là pour vous aider à briller en société pendant toute la durée du Mondial, en vous présentant les joueurs qu'il faut absolument connaître : stars mondiales, jeunes prometteurs, vieux roublards sur le retour, voici 10 joueurs qui pourraient bien faire parler d'eux durant les deux prochains mois... Et qui vous feront passer pour un mec qui s'y connaît super bien.

  1. Quade Cooper (Australie) : ce sera sans doute la grande attraction de cette Coupe du Monde. Quade Cooper, c'est un peu le fils d'une union contre nature entre Carlos Spencer et un kangourou alcoolique. Ses exploits tournent en boucle sur youtube depuis deux ans : pas de l'oie, cadrage débordement, passe dans le dos, entre les jambes, chistera à l'aveugle et à cloche pied... le gars a tellement le sens du show qu'il tient également à prendre une pose de danseuse étoile avant de tirer ses pénalités. Parfois critiqué pour sa défense... légère, et son manque de gestion tactique, le fantasque ouvreur des Queensland Reds est aussi dangereux pour ses adversaires que pour ses coéquipiers. Il pourra néanmoins se reposer sur Will Genia, demi de mêlée et véritable stratège des Wallabies.
  2. Dan Carter (Nouvelle-Zélande) : le meilleur ouvreur du monde. Comme Cooper, Carter sait à peu près tout faire. Sauf qu'en plus, lui, il le fait toujours au bon moment et n'a quasiment aucun point faible. Lecture du jeu, défense, sang froid, régularité face aux perches (avec 1217 points, il est le meilleur marqueur de tous les temps) c'est quasiment le joueur ultime. En plus, vous aurez remarqué qu'il n'est pas trop vilain, ce qui le rend encore plus agaçant. Mais pour définitivement entrer dans la légende, il lui faudra ramener cette fichue Coupe du Monde que toute la Nouvelle-Zélande attend depuis 1987. Saura t-il supporter la pression ?
  3. Cédric Heymans (France) : la dernière fois qu'on l'a vu en Nouvelle-Zélande, il avait mis 3 All Blacks sur le cul pour marquer un essai d'anthologie. Plus tout jeune (32 ans), Cédric Heymans n'était pourtant pas censé faire partie du voyage. Non sélectionné depuis 2009, sa bonne fin de saison avec Toulouse lui a permis d'arracher son billet d'avion contre toute attente. Il débarque donc sans pression et avec tout à gagner. Dans une équipe de France qui peine à trouver son style et qui manque parfois de fantaisie, il peut être celui qui saura apporter l'étincelle de génie et réveiller le bon vieux french flair...
  4. Felipe Contepomi (Argentine) : Juan Martin Hernandez forfait, la tâche de mener le jeu des Pumas reviendra au « sexy doctor » (il est chirurgien diplômé, Messi peut-il en dire autant ?) Felipe Contepomi. A 34 piges, le futur joueur du Stade Français sera l'ouvreur, le capitaine et le buteur d'une équipe d'Argentine qui cherchera à faire aussi bien qu'en 2007 (3ème place). Pas toujours très régulier ces dernier temps, on se rappellera qu'il a tout de même humilié la France à lui tout seul en juin 2010... et comme on pourrait retrouver les argentins en ¼ de finale...
  5. Richie Gray (Ecosse) : on ne sait pas si l'Ecosse ira bien loin en Coupe du Monde, mais au moins Richie Gray devrait profiter de l'évènement pour décrocher des contrats publicitaires avec 2 ou 3 grandes marques de shampoing. En plus de sa crinière de feu, le jeune Richie (22 ans) possède un énorme talent : mobile et adroit dans le jeu malgré son gabarit, il excelle également sur les prises de balles en touche ou les tâches obscures propres aux secondes lignes. A crevé l'écran lors du dernier Tournoi et devrait continuer sur cette voie en Nouvelle-Zélande.
  6. Sean O'Brien (Irlande) : au sein d'une équipe d'Irlande vieillissante, un jeune loup a signé des débuts fracassants l'année dernière : Sean O'Brien. Le flanker de Leinster, solide comme un tonneau de Guinness et endurant comme Colin Farrell un soir de St Patrick, est la révélation de l'année. Elu meilleur joueur de la Coupe d'Europe, ce joueur surpuissant et sur-actif a porté à bout de bras un XV du Trèfle catastrophique lors de la campagne de préparation.
  7. Tendai Mtawarira (Afrique du Sud) : il fallait bien caser un pilier pour éviter de se faire insulter par les "gros" dans les commentaires. Tendai Mtawarira, qui fera le bonheur des commentateurs sportifs durant tout l'automne, est aussi surnommé « The Beast » : 1m88, 116 kilos, c'est vrai que c'est pas mal. Ce qui ne l'empêche pas d'être remarquablement mobile et véloce ballon en main. Ceux qui ont osé se mettre sur son chemin en font encore des cauchemars...
  8. Sergio Parisse (Italie) : ohé, capitaine abandonné... c'est un refrain que connaît bien Sergio Parisse. Leader exemplaire de la Squadra Azzura, le joueur du Stade Français est reconnu comme un des tout meilleurs joueurs du monde. Seulement, voilà, il n'est pas forcément bien entouré et est toujours au four et aux moulins (il se charge même de taper des drops parfois !). Il incarnera encore tous les espoirs de l'Italie, qui espère passer les poules pour la première fois de son histoire. Pas facile, mais pas impossible non plus.
  9. George North (Pays de Galles) : à l'aile, les gallois avaient déjà l'inévitable Shane Williams, lutin insaisissable aux 55 essais internationaux. De l'autre coté, ils ont maintenant George North, dans un style bien différent : 1m93, 105 kilos. Un ailier « à la Lomu » donc, âgé de 19 ans et auteur de débuts tonitruants en sélection : 7 sélections, 5 essais. Un des atouts d'une équipe galloise qui pourrait créer la surprise cette année.
    http://www.youtube.com/watch?v=O63ttfrDC50
  10. Johnny Wilkinson (Angleterre) : difficile de ne pas évoquer Johnny B. God, vainqueur de la Coupe du Monde 2003, finaliste de la dernière édition, et sans doute meilleur 10 au monde avant l'éclosion de Carter. A 32 ans, le bourreau habituel du XV de France retrouve une nouvelle jeunesse... en France justement, à Toulon. Mis sur le banc par le jeune Toby Flood depuis un an chez le XV de la Rose, il semble revenir en forme et est bien parti pour récupérer sa place de titulaire. Tant pis pour nous.
  11. Et aussi Richie McCaw, Will Genia, Sonny Bill Williams, Brian O'Driscoll, Ben Foden, Chris Ashton, Thierry Dusautoir.... Et pour vous, quels joueurs seront à suivre lors de cette Coupe du Monde ?