black sheep
Crédits photo (creative commons) : John Haslam

Il y a ces albums dans lesquels "il n'y a rien à jeter". Et puis il y a ces albums dans lesquels il y a ce morceau qu'on se force à écouter en se disant, mais bordel! C'est forcément génial puisque c'est dans un album génial! Et bien non, des fois, il y a des morceaux moyens, voire tout pourris, juste pour faire le nombre. Et c'est comme ça.

  1. The Beatles - Revolution 9. - The Beatles (White Album)
    La première chanson foireuse qui vient immédiatement en tête c'est Revolution 9. des Beatles. Un capharnaüm faussement expérimental avec des klaxons et des gargouillis d'enfants (ou bien sont-ce des canards ?). Pourtant le White Album est un petit chef d'oeuvre. Non ce n'est pas expérimental, c'est juste mauvais. La faute à Yoko, sans aucun doute.
    The-Beatles-–-White-Album
  2. The Red Hot Chili Peppers - They're Red Hot - Blood Sugar Sex Magic
    Un album de génie, un finale de 8 minutes fantastique (Sir Psycho Sexy), tout ça pour quoi ? Pour se vautrer dans une reprise bâclée d'un vieux blues de Robert Johnson, et ça y est, c'est la kermesse. Parfois il faut savoir dire stop les mecs.
    blood-sugar-sex-magik---front
  3. Michael Jackson - The Lady in my Life - Thriller
    Tout le monde a écouté au moins une fois Thriller. Cet album est une déclaration de principe, un jalon dans l'histoire de la musique. Et puis en plus il y a un duo avec Paul McCartney, ce qui est un peu la cerise sur le gâteau. Et là, malheur, Michael décide de clore son album avec une balade mielleuse à en chier de la guimauve par les yeux. C'est téléphoné et on s'ennuie du début à la fin.
    michael_jackson_thriller
  4. Sonic Youth - Nic Fit - Dirty
    L'album du compromis pour les puristes, la boite à tube pour les autres, l'Histoire du rock saura mettre à sa place ce chef d'oeuvre de Sonic Youth, quand l'expérimentation a laissé place à la (quasi-)perfection. "quasi", parce qu'on se demande bien ce que ce vilain morceau, Nic Fit, vient foutre ici. Ridicule morceau punk d'une inutile minute, Dirty ne pouvait pas être parfaitement propre.
    Sonic_Youth-Dirty-Frontal
  5. Bob Dylan - Rainy Day Women #12 & 35 - Blonde on Blonde
    On entend déjà les vrais fans de Dylan nous tomber sur le coin de la gueule en hurlant à la mort mais messieurs, un peu de sérieux, allons. Ce morceau c'est la Foire du Trône, tout juste bon à figurer sur la face B d'un hypothétique album de Paul McCartney saoul. Non vraiment, Blonde on Blonde méritait mieux que ça.
    bob dylan blonde on blonde
  6. The Pixies - Vamos - Surfer Rosa & Come on Pilgrim
    C'est certainement l'un des morceaux préférés de ceux qui se targuent d'avoir aimé les Pixies avant Fight Club. Et pour cause : ce morceau un peu punk et un peu con se trouve sur le premier EP du groupe avant d'être intégré à Surfer Rosa, pas bien loin de "Where is My Mind". Sauf que les 7 autres morceaux de cette cassette sont toutes de vraies bombes et que Vamos sonne objectivement un peu cheap à côté.
    Pixies.ComeOnPilgrim.lp
  7. Oasis - The Swamp Song - (What's the Story) Morning Glory ?
    Pourquoi venir foutre la merde avec 2 pistes instrumentales bruyantes et peu inspirées (rebaptisées The Swamp Songs) quand on fait un super album comme Morning Glory ? Parce qu'on est des Anglais et aussi des rockstars et qu'on aime bien foutre la merde. Deux parenthèses que nous nous empresserons de passer en appuyant la touche ">>" de notre baladeur CD Walkman.
    whats the
  8. Led Zeppelin - D'yer Mak'er - Houses of the Holy
    Pris seul, D'yer Mak'er, à prononcer avec la bouche fatiguée par du Rhum jamaïcain, est un vrai tube. On ne discute pas. Mais que vient donc faire cet exercice scolaire de reggae sur la même galette que The Song Remains the Same ou the Rain Song ? Est-ce bien sérieux ?
    houses
  9. Pavement - 5-4=Unity - Crooked Rain Crooked Rain
    On a l'impression que l'équipe de Malkmus avançait tranquillement dans son enregistrement, et après avoir frôlé le tube avec Cut Your Hair, signé un chef d'oeuvre avec Newark Wilder, renoué avec le rock sur Unfair et s'être laissé aller à un morceau qu'il est impossible de ne pas aimer avec Gold Soundz, il fallait retrouver le chemin de l'indépendance, de la dissonance gratuite, "si on continue comme ça les mecs, on va devenir un groupe commercial!". Donc il fallait enregistrer ces deux minutes de faux jazz qui sonnent comme un vieux générique de radio associative.
    crooked-rain-crooked-rain
  10. Ghinzu - Kill the Surfer - Mirror Mirror
    On aurait pu mettre Je t'Attendrai, disponible uniquement sur la version belge de l'album, mais comme cette chanson dans un français lamentable n'a été faite que pour satisfaire la plat pays, oublions-la et intéressons nous plutôt à ce morceau, Kill the Surfer, qui a eu la malchance de naitre dans un album monumental. Yoan Micoud aurait fait une grande carrière en bleu sans Zinedine Zidane, Kill the Surfer aurait été un tube dans un album de Babylon Zoo. Mais pas dans Mirror Mirror.
    Mirror+Mirror+ghinzu
  11. Jeff Buckley - Corpus Christi Carol - Grace
    Jeff Buckley n'aura signé qu'un véritable album studio. Et pour en venir à bout, il aura même du piocher dans le répertoire des autres. Et à ce petit jeu, on peut toucher les étoiles (Hallelujah), faire redécouvrir un chef d'oeuvre sans l'égaler (Lilac Wine) ou signer le morceau qu'on passe à chaque fois avec ce chant traditionnel retouché par le compositeur Benjamin Britten.
    buckley-grace
  12. Radiohead - Fitter Happier - OK Computer
    Un peu de mauvaise foi en bonus puisque Fitter Happier n'est pas, à proprement dit, une chanson, mais plutôt un intermède destiné à conférer un statut de "concept-album" à ce disque historique. Mais convenons-en, cette piste, on la zappe 9 fois sur 10.
    radiohead_ok_computer

Et vous, quels morceaux vous auriez sacrifié de vos albums préférés ?

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :