L'Euro 2012, c'est maintenant. Avant de débuter une nouvelle édition, que l'on espère tous davantage semblable à l'édition 2000 qu'à l'édition 2008, mais sans trop y croire, retour sur les plus belles pages de l'histoire du foot français dans la compétition. Cocorico !

  1. France - Italie (2000), pour la consécration "butenoresque"
    Inédit dans l'histoire du football, l'Équipe de France génération Zidane, Blanc, Deschamps réalise l'exploit de remporter l'Euro juste après avoir remporté la Coupe du Monde. Moins chanceuse qu'en 98, mais pas malheureuse quand même, elle apprit donc aux italiens à reboucher le champagne. Marquer à la 95e avant de s'imposer dans les prolongations grâce au but en or de Trézeguet fait de cette rencontre la plus mémorable de toutes en Coupe d'Europe.

    Et en version italienne, pour le plaisir :

  2. France - Portugal (1984), pour le débordement de Tigana
    Après avoir été mené 2 buts à 1 en prolongation, la France parvient à égaliser grâce à Domergue dans un Stade Vélodrome en feu, avant de voir l'inévitable Michel Platini inscrire un but salvateur à 1 minute de la fin, servi par un Jean Tigana en furie. La France accède à la finale, et bat l'Espagne grâce à un Arconada avec les mains pleines de beurre.

  3. France - Angleterre (2004), pour le final dantesque
    Éliminée par le futur champion d'Europe grec (sic) en quart de finale, l'Équipe de France version 2004 de Jacques Santini ne sera pas restée dans la mémoire, au contraire de la première rencontre de la phase de poule, qui oppose Zidane, Lizarazu, Vieira et consorts à l'Angleterre de Beckam, Gerrard et Lampard. Alors que les Bleus sont menés 1-0 et que Barthez a arrêté un pénalty, Zidane parvient à égaliser sur un coup-franc magistral à la 91e minute, avant d'inscrire un pénalty dans la foulée, suite à une faute sur Thierry Henry. La France l'emporte 2-1, et réalise l'un des plus beaux retournements de situation de son histoire. "Invraisemblable", comme le dit bien Thierry Roland.

  4. France - Belgique (1984), pour l'approche de la perfection
    Les "brésiliens de l'Europe", comme on les surnommera pendant la compétition, font littéralement exploser l'équipe de Belgique lors d'un mémorable match de poule. Emmenée par un Platini au sommet de son art et auteur d'un triplé, la France de Giresse et de Luis Fernandez, eux aussi auteurs d'un but, s'imposent 5-0 et marquent considérablement les esprits. L'un des matchs les plus aboutis collectivement de toute l'histoire de la France en championnat d'Europe. D'accord, contre la Belgique, mais au sommet quand même.
    http://www.youtube.com/watch?v=_gezWB9m3hI
  5. France - Espagne (1984), pour l'histoire (et pour oublier Séville)
    Platini, Giresse, Rocheteau, Tigana, Bats... génération brillante qui confirme enfin au plus niveau international tout en offrant à la France son premier titre majeur. La finale, remportée 2 buts à 0 face à l'Espagne, est loin d'être la plus belle du tournoi, mais elle a le mérite de marquer les esprits grâce au fameux coup-franc de Platini, qui sacre la France et qui popularise Arconada, le gardien espagnol, coupable d'une boulette monumentale qui fera date dans l'histoire du Championnat d'Europe...

  6. (bonus) France - Angleterre (2012), pour le fantasme
    Emmenée par un Jérémy Ménez auteur de 6 passes décisives et habité par les flammes de l’Enfer, l’Équipe de France, réduite pourtant à 10 durant plus d’1 heure de jeu après l’expulsion d’Alou Diarra, s’impose magistralement 6 à 0 face à l’Angleterre. Afin de célébrer le milieu de terrain du Paris-Saint-Germain, qui sera décoré quelques jours plus tard de la légion d’honneur par François Hollande, qui accepte finalement de faire le déplacement en Ukraine, l’Équipe de France décide d’arborer intégralement la coupe de cheveux dudit héros, marquant ainsi le Championnat d’Europe par la qualité de son football tout comme par le baroque de son ornementation capillaire. Mémorable.

Et vous, quel est votre match préféré de la France à l'Euro ?

Footeu-se dans l'âme ? On a déniché les gadgets les plus cool :