T’es stressé(e) ? Mais tu n’as pas d’ami pour te faire un petit massage relaxant ? Pas de stress, voici les techniques les plus dingues, efficaces, merveilleuses pour te masser toi-même, celles qui te permettront d’être plus détendu(e) que Bouddha sans l’aide de personne. N’attends plus. Lis ce top. Allez lis-le. Pourquoi tu t’attardes sur cette introduction toute pétée ? HEIN ? DESCENDS.

1. Le massage oculaire des zieux

En plus de te détendre, il te permettrait d’améliorer tes capacités visuelles en facilitant le passage de la vision de près et celle de loin. T’emballes pas, on te promet rien non plus… En gros, cela consiste à appuyer sur tes globes oculaires à l’aide de tes trois plus grands doigts (index, majeur et annulaire pour ceux qui ont du mal à évaluer les longueurs) lors d’une expiration puis à te maintenir en apnée quelques secondes (on évite de s’étouffer et de mourir, ce n’est pas le projet). Ensuite tu n’as plus qu’à expirer doucement en relâchant la pression effectuée sur tes paupières. Et là, si tout va bien, t’as plus besoin de lunette. Bon ok, peut-être pas, mais tu te sens un peu mieux et c’est déjà vraiment pas mal. Non ?

Source photo : Giphy

2. Le massage de la nuque, plus efficace qu'un doliprane

Encore une fois, certaines promesses ne seront pas forcément tenues… À l’arrière de ton crâne, juste au-dessus de ta nuque se trouvent deux fossettes sous-occipitales (l’os occipital est celui qui forme le derrière de ta petite tête), pour mieux te sentir, il s’agira de les tâter affectueusement en effectuant de petits mouvements circulaires (aucun sens n’est exigé, mais on te conseille celui des aiguilles d’une montre afin de ne pas créer une faille spatio-temporelle involontairement). Normalement, si tout va bien, tu devrais parvenir à rééquilibrer l’harmonie de tes énergies (rien que ça), même que ce sont les maîtres de massage chinois qui le disent.

3. Le massage du creux de la main et du poignet pour un boost d'énergie

J’ai failli me claquer après rédaction de ce titre. Ce massage consiste à effectuer de petites pressions dans le creux de ta mimine et à tâter tes petits poignets. Cela permettrait d’apaiser ton cœur et de tonifier la péricarde (le truc qui contient ton palpitant, plutôt utile). Par ailleurs, ce massage est un bon moyen de se redonner un peu d’énergie. C’est toujours ça de pris avant un bon petit jogging… Et non, il n’existe a priori pas de massage permettant de se motiver à sortir de chez soi pour courir. Sorry.

Toi après t’être massé(e) le creux de la main :

Source photo : Giphy

4. L'auriculothérapie que l'on pourrait qualifier plus trivialement de "science du massage de l'oreille"

Le massage auriculaire -rien à voir avec ton petit doigt que tu te fourres tout le temps dans le conduit auditif, quoiqu’on espère que tu ne vas pas aussi loin- consiste à se tripoter les zoreilles jusqu’au lobe avec application et souplesse. L’intérêt est double : il permet à la fois de se détendre et de calmer ses émotions. Mais également de prévenir contre les maladies nulles telles que les oreillons, acouphènes et otites. Encore une fois, il est issu des techniques traditionnelles chinoises de massage et même qu’en institut, on te colle une petite graine de vaccaria pendant plusieurs jours pour que tu puisses continuer à stimuler un endroit précis de ton oreille lui-même relié à une partie de ton corps sous tension. « Ézé » comme dirait Booba.

5. Le massage des ailes du nez, attention à ne pas s'envoleeer

En fait, il s’agira d’appuyer sur les ailes de ton nasal tout plein de points noirs puis d’insister sur tes pommettes et de continuer jusqu’au coin de ta bouche pour enfin rejoindre tes oreilles. Oui, c’est un peu galère mais finalement assez intuitif comme trajet donc tu devrais y parvenir. Surtout qu’une fois de plus, la promesse de bien-être est assez énorme : réguler tes organes internes. Bon, en revanche, tu risques d’avoir le nez bien gras… Dieu seul sait où ont traîné tes doigts tout crados.

6. Se caresser l'avant-bras pour éviter d'être en colère

Dès que tu te sens un peu chafouin et que tu casserais bien la gueule à quelqu’un, éloigne-toi de ces pensées négatives et effectue ces quelques palpations de l’avant-bras plutôt relaxantes et efficaces. C’est tout simple. Tu touches ta nuque avec ta main, le coude vers le ciel, ton avant-bras est tout à fait apte à se faire tripoter : tu peux le caresser de haut en bas en n’oubliant ni la face interne du bras, ni son flanc. En plus cela stimule indirectement la vésicule biliaire, siège de la colère : c’est ce qui explique que tu te calmes petit à petit.

7. Le massage de la jonction entre le gros orteil et le second orteil

Bon alors, en revanche, tu évites d’effectuer ce massage au bureau parce que tu risques de passer pour un gros crado très rapidement et de mettre tes collègues très mal à l’aise. Mais bref, masser cet endroit facilement atteignable mais rarement stimulé, c’est tout simple : tu tripatouilles ton entre-doigt de pieds avec ta petite main. Selon certains, cela permettrait de mieux s’ancrer dans le sol et de calmer sa nervosité. Attention toutefois à ne pas abuser de ce type de massage qui pourrait te faire passer pour un fétichiste auprès de ton entourage.

Une autre méthode un peu moins répandue :

Source photo : Giphy

8. Se tripoter les tibias pour améliorer sa digestion

Oui alors dit comme ça, on te l’accorde, ça parait un peu improbable. Et pourtant… Sous ton genou se trouve le point Zu San li : lorsque tu recouvres de ta main ton articulation, le point doit se trouver à l’extrémité de tes doigts. En tapotant dessus avec ton point, tu feras remonter de l’énergie dans ton organisme et ce jusqu’à ton estomac : voilà qui pourrait faciliter ta digestion, petit chanceux.

9. La PLS (ou presque) permettant le massage de l'intestin

On remonte ses petits talons au-dessous des fesses et on fait alterner ses petits genoux de gauche à droite en tournant la tête dans la direction opposée. On effectue ce mouvement en expirant de façon abdominale. C’est un bon moyen de soulager les lombaires et de repartir l’énergie tout partout dans son petit body. Pour une efficacité optimale, vous pouvez répéter l’opération 50 fois voire 250 fois voire 1 000 000 fois.

Source photo : Giphy

Si vous n’avez pas atteint le stade ultime de la décontraction à la fin de ce top, c’est que je fais excessivement mal mon taf. Ce qui n’est pas improbable…

Source : FemmeActuelle, TopSanté, TerraFemina,