De la même façon qu’il arrive de galérer toute sa vie parce qu’on a un prénom de merde (parce que nos parents sont les premiers salauds à nous mettre la misère dans notre existence médiocre gouvernée par la nullité), les marques souffrent elles aussi de noms pourris. Enfin pas pourris comme « Jean-Claude » mais pourris parce que le nom existe déjà ou parce qu’il fait miroiter beaucoup trop de mythos. Du coup, elles se font rappeler à l’ordre et changent de blases.

1. Les clopes Vogue, Fine, Allure et Corset

C’est pas encore acté mais c’est en tout cas ce que réclame cette bonne vieille Marisol Touraine pour éviter les clopes aux noms un peu trop classes qui donneraient grave envie de cloper. A la place du nom « Vogue », les cigarettes seront renommées « vomis du sang » ou « canc’R », nettement plus honnête pour la clientèle.

Source photo : Giphy

2. Firefox anciennement nommé "Phoenix"

Bon, pas de problème de nom de marque mensongère dans cette affaire, c’est juste qu’il existait déjà la marque Phoenix Technologies, le Phoenix renaît de ses cendres pour devenir Mozilla Firefox en 2004.

3. Les "Bio" de Danone

Difficile de s’appeler « bio » sans l’être. Même pas un peu. C’est pour ça que la marque Danone a du renommer ses yaourts pas plus bio que ma tronche le matin au réveil quand je me paye une gueule de bois. Depuis les années 90, il est interdit en France de donner des noms trompeurs biologiques à des produits, Danone a donc remplacé « Bio » par « Activia ». En revanche, c’est toujours aussi dégueu.

Source photo : Giphy

4. Playboy

Playboy s’appelait au départ Stag Party, sauf qu’un magazine portait déjà ce nom-là et était pas trop chaud patate pour se trouver associé à un truc de cul. L’historique Playboy a ainsi vu le jour.

5. Les chocolats belges ISIS

Bah ouais c’est con mais « ISIS » c’est le terme anglophone pour « Etat Islamique ». Bon, y’avait peu de chances qu’on devienne terroriste en mangeant un morceau de chocolat mais question image de l’entreprise c’était pas top top. L’entreprise a opté pour le nom de son propriétaire, Libeert, nettement moins polémique.

Source photo : Giphy

6. Aux Etats-Unis Nestlé Quik est devenu Nesquik

Pas radical le changement de nom faut avouer, les mecs se sont pas trop creusés le cigare. Ils ont juste pris le nom que la marque avait partout dans le monde sauf chez eux.

7. Yahoo!

Les deux étudiants à l’origine du moteur de recherche l’ont d’abord joué un peu auto-centré avec le nom «Jerry and David’s Guide to the World Wide Web» ce qui n’aurait pas été ultra pratique. Pas totalement débiles, ils ont changé quelques mois plus tard pour Yahoo!, acronyme de « Yet Another Hierarchical Officious Oracle » (= Encore un oracle hiérarchique officieux).

Source photo : Giphy

8. Téléphone > les Insus, ou l'histoire d'une erreur de marketing

Et il est mieux pour tout le monde qu’on ne reparle pas de cette sombre affaire.

Tag un pote qui devrait changer de nom.

Tous les mardis à 18h, on se retrouve sur Twitch ! Ce soir on joue à PES 2018. Allez viens.