Le Marathon c'est une épreuve. Loin d'être insurmontable puisque même un membre de Topito arrive à le faire (moi \o/). La vie de Marathonien, pour les gens normaux, commence 3 mois avant avec l'entraînement. Dans ce top, je vais raconter la vie à partir deux semaines avant, là où normalement tu es assez entraîné pour arriver à le finir (j'ai dit normalement) et on terminera après la course quand les courbatures font mal à chacun de tes pas.

    2 SEMAINES AVANT LE JOUR-J

  1. Tu fais attention à ce que tu manges
    Pas trop de gras, pas trop de féculent, pas trop de légumes, rien de trop épicé, PAS de crème fraîche et PAS d'alcool. Il ne faut surtout pas que notre corps vive mal les derniers jours et les kilos superflu sont à proscrire.
  2. Tu cours un peu mais pas trop non plus
    Courir un peu tous les soirs pour se dégourdir les jambes mais ne pas aller à l'excès pour risquer de se fatiguer ou pire, de se blesser.

    View post on imgur.com

  3. Tu sélectionnes ton sas de départ
    Le Marathon, c'est parfois un départ par vague en fonction de ton temps. En gros, ceux qui le font en 2h00 partent avant ceux qui feront 5h30. Soit t'es un habitué des Marathons et tu connais ton temps par coeur. Soit tu n'as pas la moindre idée de comment choisir ton sas. Alors tu pars de ton temps sur un semi-marathon, tu le multpilies par deux, tu ajoutes un peu plus et t'arrives à un chiffre. Allez, on dira que c'est ton temps de marathon.
  4. LA VEILLE DE LA COURSE

  5. Tu ouvres tous les cadeaux que l'organisateur t'offre
    Souvent, avant les courses, t'as des marques sympas qui t'offrent des échantillons et autres cadeaux. Tu es heureux de voir une nouvelle crème anti-frottement, un gel reposant, une gourde, un porte-dossard... Des petits cadeaux que tu prends soin à déballer les uns après les autres.
  6. Tu prépares ta tenue
    Les chaussures, tu ne te poses pas de question, tu sais très bien celles que tu vas prendre. Le Marathon, c'est une course à laquelle tu penses depuis trèèès longtemps. Pour le reste : chaussettes, collant, short, tshirt coton, t shirt sport, porte dossard, porte gel, porte téléphone, casquette, serre tête anti-transpiration... Même si tu adores le fluo, tu te respectes et tu cherches le bon look, le look parfait. Si tu es plutôt un fanfaron, tu auras choisi le costume parfait pour faire rigoler tous les gens autour.

    2836611459_b1f686bb82_z

    Crédits photo (creative commons) : Nicholas Babaian
  7. Tu construis ta playlist
    La musique est absolument indispensable pour certains (dont moi). Il me faut donc la playlist parfaite pour tenir 4h00 à courir. Le bon mix tient en deux types de chansons : celles de confort et celles de boost. Celles de boost te défonceront les oreilles pour que tu te dépasses alors que celles de confort te serviront à te sentir bien et à oublier un peu l'effort. Coldplay peut donc tout naturellement se retrouver à côté de David Guetta.
  8. Tu recharges TOUT
    Avant d'aller se coucher, il va falloir penser à une chose importante, recharger tout le nécessaire : ta montre connectée ET ton smartphone. Parce que 5h00 de fonctionnement, ça consomme. Tellement que ta montre risque de ne pas voir la fin de ta course et tu seras forcement déçu si ça arrive.
  9. JOUR J : CHEZ TOI

  10. Ton dernier repas, tu mangeras
    Le dernier repas du Marathonien se fait 3h avant le départ de la course, pour avoir le temps de digérer. Au programme : des féculents, un peu de proteines, une pâte de fruits, une barre céréales et de l'eau. Ce qui fait que si ta course est à 8h00, tu te retrouves à 5h00 du mat' en train de manger des pâtes au thon... C'est aussi ça la vie de sportif.
  11. Tu te prépares
    Comme Zidane dans la pub Volvic, il ne faut rien oublier. "La chaussure gauche, toujours". Là il va s'agir de ne pas oublier les gels, la musique, les écouteurs, les bonnes chaussettes et le dossard sinon tu seras blacklisté à l'entrée.
  12. LA COURSE

  13. L'excitation
    Tu pars de chez toi tel Rocky, la musique dans les oreilles, tu es un winner, tu vas le finir ce Marathon ! Tu y vas en trottinant, en te disant que ça t'échauffera assez pour l'épreuve.

    rocky-steps

  14. L'attente
    Tu es arrivé en avance parce qu'on t'a dit qu'il le fallait mais maintenant, tu attends... De longues minutes, ton corps se refroidit mais la bonne ambiance te fait passer le temps agréablement.
  15. Tu as envie de faire pipi juste avant
    Quand ton marathon se fait dans la nature, c'est facile d'aller se cacher derrière un arbre pour faire pipi. En ville, c'est compliqué. Donc on se retient avant le départ et plus on y pense, plus on se dit qu'on a envie. Tu te retrouves à faire pipi dans les premiers kilomètres.
  16. Le départ
    Coup de feu comme pour le départ des compétitions olympiques. Ca y'est, le Marathon c'est parti ! Tout le monde est heureux, tout le monde est excité et ça avance. Bon, le début est souvent embouteillé et tu commences tes premiers mètres en marchant.

    rocky running

  17. Les premiers kilomètres
    Tu te sens bien. Tu as pris la sage décision de ne pas aller trop vite dès le départ. 42 km c'est long, il va te falloir entre 3 et 6h00. T'en profites pour regarder les gens et le paysage et compter le nombre d'arbres que tu peux croiser. Faut bien s'occuper.
  18. Le Semi-Marathon
    Mi-parcours déjà ! Là, tu te dis qu'en fait c'est pas "si difficile que ça" un marathon mais... il te reste encore 21km.
  19. Les ravitaillements
    Chose importante dans le Marathon : SE RAVITAILLER. Pas de grands plats de chef à la carte, non, tu devras te contenter de banane, d'orange, d'eau et de fruits secs. De toute façon, t'en prends trop et tu fais tout tomber quand tu repars. Ton seul amusement sera d'essayer de lancer ta bouteille d'eau vide dans la poubelle. Enfin moi ça m'amuse. Au début, tu le prends en courant mais plus les kilomètres passent plus tu prends ton temps pour te nourrir.
  20. La pause pipi
    Après tant de ravitaillement et d'eau, il te faut tout naturellement faire pipi. Tu vois un arbre ? Parfait. Tu n'as aucune gène, que tu sois une fille ou un mec, tu y vas. Rien à foutre des autres. Tu as un marathon à finir !
  21. Les 30km : LE MUR.
    Le passage que tout le monde redoute et que tout le monde connaît : le mur. Ce passage où toute la fatigue accumulée pendant la course te revient dans la face et peut t’empêcher d'avancer. Mais ce "mur", il va falloir l'exploser. T'es un WARRIOR !

  22. Le final
    Comme Usain Bolt, tu te dis que tu peux sprinter pour le final. Donc tu rassembles toute ton énergie, toutes tes réserves et tu fonces ! Tu dépasses tous ceux que tu peux dépasser et t'es plus qu'à 100m de l'arrivée, tu la vois !

    arrivéee

  23. L'arrivée
    BAAAAM, tu viens de réussir. Te voilà Marathonien. La fierté et l'émotion remplacent ta fatigue et tes jambes lourdes. Ce titre de Marathonien, comme le titre de Ministre, tu le gardes à vie.
  24. win

    L'APRES COURSE

  25. Tu as faiiiim
    Tu vas perdre plus de 3000 kcal pendant cette course, il est important pour toi de te nourrir. Alors, fais toi plaisir !
    jaifaim
  26. Tu fais dodo
    Le repos du guerrier, tu connais ? Tu as bien couru, tu peux rentrer te coucher avec un sentiment de mission accomplie.
  27. Tu as des courbatures
    Tu as beaucoup forcé, tu récoltes ce que tu as semé, tu marches bizarrement et tu dis "aïe" à chaque pas.
  28. Tu es un héros pour les non-marathoniens
    Bah ouais, t'es un winner et tu as le droit de te la péter ouvertement.
  29. Tu te demandes "C'est quand le prochain ?"
    Tu as tout donné pour y arriver, tu es content de l'avoir fini, tu as perdu 3000kcal. La seule question qui te vient à l'esprit c'est "Bah alors, je m'inscris où maintenant ?"
  30. Et voilà le résumé de ta course :
    Infographie_sports-13

Bon allez, assez patienté, on enfile ses chaussures et on repart.

Source : Ma vie.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :