Nous avions déjà recensé les manifestations les plus importantes de l’Histoire française. Mais bon, il faut arrêter de penser français pour penser monde, comme le dirait Patrick Boucheron. C’est ce que nous nous proposons de faire aujourd’hui, puisque la Women’s march a mobilisé plusieurs millions de personnes aux Etats-Unis et dans le monde.

1. La marche pour les droits civiques (1963)

Alors que dans les années 60, les Noirs Américains continuaient de vivre dans un climat de ségrégation raciale, des mouvements militant pour l’obtention des droits civiques organisèrent une grande marche sur Washington qui rassembla plus de 200.000 personnes. C’est à cette occasion que Martin Luther King prononça son célèbre discours « I have a dream » avant de rencontrer le Président Kennedy. La marche permis d’aboutir à la reconnaissance des droits civiques en 64/65.

Crédits photo (creative commons) : Public domain

2. La marche du sel de Gandhi

Le 12 mars 1930, Gandhi se lance dans une « marche du sel » de 390 km le long des marais salants, en direction de l’Océan indien. Son objectif est de réunir quelques disciples pour médiatiser ses revendications indépendantistes non-violentes auprès de la couronne britannique. Le nom de « marche du sel » vient du fait que les Anglais possédaient un monopole sur la vente et la collecte du sel qu’ils revendaient très cher aux Indiens qui le collectaient. Sur la route, plus de 60.000 Indiens furent arrêtés pour avoir collecté du sel. Le mouvement continua quand Gandhi se rendit à Londres pour mener des négociations octroyant aux Indiens davantage de droits.

Crédits photo (creative commons) : Yann

3. Les manifestations de Mouharram de 1978 en Iran

Le 2 décembre 1978, 2 millions de personnes se réunirent à Téhéran pour réclamer le départ du Shah d’Iran et le retour de Khomeini d’exil. En une semaine, ils furent rejoints par 7 millions de personnes supplémentaires. Un mois plus tard, le Shah d’Iran abandonnait le pouvoir.

Crédits photo (creative commons) : Unknown

4. Tian'anmen, en 1989

Un type face à un char, dont l’espérance de vie n’est pas très longue. Sur l’énorme place Tian’anmen, en 1989, la foule s’était réunie depuis des semaines suite à la mort de Hu Yaobang, un leader politique de premier plan limogé par le régime suite aux manifestations étudiantes de la fin des années 1980. La demande de réforme était telle que plusieurs centaines de milliers de personnes rejoignirent le rassemblement, rapidement étendu dans d’autres grandes villes du pays. Le 4 juin 1989, l’armée tira sur la foule. Le régime ne communiqua jamais sur le nombre de morts et la révolte fut tuée dans l’œuf.

Tiananmen Square Protest (tian_med)

5. Le mouvement Purple Rain en Afrique du Sud

Toujours en 1989, le mouvement Purple Rain, en Afrique du Sud, a réuni des centaines de militants anti-apartheid au Cap 4 jours avant les élections législatives. Le mouvement tient son nom des canons à eau utilisés par les policiers pour stopper la progression des manifestants : l’eau employée était teinte en violet de façon à identifier les manifestants. L’image des manifestants aspergés d’eau violette devint un symbole de résistance dans le pays.

Crédits photo (creative commons) : Licensing

6. Les manifestations égyptiennes de la place Tahrir en janvier 2011

Après 30 ans de pouvoir sans partage, Moubarak se retrouva confronté à 1 million de manifestants le 25 janvier 2011. Ceux-ci réclamaient des mesures pour faire face au chômage de masse et une libération politique. Attaqués par les forces du régime, les manifestants parvinrent à tenir la place jusqu’à ce que Moubarak soit contraint d’abandonner le pouvoir, le 2 février.

Crédits photo (creative commons) : Ahmed Abd El-Fatah from Egypt

7. La prise de la Bastille

Le 12 juillet 89 (1789, hein, ce coup-ci), le renvoi de Necker fait craindre une banqueroute étatique. Comme il fait beau, les Parisiens se rassemblent dans les jardins du Palais Royal et des groupes se forment autour d’orateurs qui haranguent les foules. Le début de manifestation est réprimé par la garde royale, et, rapidement, les Parisiens pillent les Armureries pour s’armer. Des barricades commencent à se monter dans Paris. Tout cela mène à l’attaque, par les Parisiens, de la prison de la Bastille, le 14 juillet, qui débouchera bientôt sur une révolution.

Crédits photo (creative commons) : Public domain

8. 23 février 1917 à Saint-Petersbourg

Une manifestation organisée par des femmes, le 23 février 1917, se transforma en grève générale. Les participantes demandaient du pain. Rien de plus. Des banderoles rouges apparurent par endroits, réclamant du pain, sans message politique. Aucune victime ne fut recensée. Mais, le lendemain, une grève générale paralysa Saint-Petersbourg, entraînant en quelques jours l’abdication du Tsar. Ensuite, il est question d’une Révolution, si vous voyez ce que je veux dire.

Crédits photo (creative commons) : Unknown

9. La Women's march

Organisée le 21 janvier 2017 à Washington, la Women’s march a fait des émules un peu partout dans le monde puisqu’en dehors des Etats-Unis, 168 mouvements ont été recensés un peu partout dans le monde. La marche visait à promouvoir les droits des femmes, des minorités LGBT, le dépassement de la question raciale et la prise en compte des problèmes environnementaux. Contrepoint à l’investiture du très rétrograde nouveau Président des Etats-Unis Donald Trump, la marche a rassemblé 500.000 personnes à Washington et près de 100.000 à Londres. Il s’agissait pour ses organisateurs de faire vivre une parole de gauche dans un monde de plus en plus polarisé à l’extrême-droite.

Crédits photo (creative commons) : Mark Dixon from Pittsburgh, PA

10. Les émeutes contre la poll tax au Royaume-Uni

Mesure extrêmement impopulaire, la Poll tax, ou impôt par tête, consistait comme son nom l’indique en un impôt individuel identique pour chacun, sans proportionnalité au revenu. 200.000 personnes se réunirent à Trafalgar Square pour protester contre sa mise en place, en 1990. La police attaqua les manifestants. Après ces événements, les Britanniques commencèrent une vaste campagne de désobéissance civile, en refusant de payer l’impôt. Le mouvement conduisit au retrait de Thatcher du gouvernement le 22 novembre 1990.

Crédits photo (creative commons) : James Bourne

Comme quoi, à l’occasion, ce n’est pas inutile une bonne grosse manifestation. Encore faut-il supporter le monde et l’odeur de saucisses grillées.

Source : Counterfire.