une_jpp

Chez Topito on fait rire, du moins on tente. Notre cible étant préféré étant le jeune, cet animal sauvage qui se répand en meute sur les réseaux sociaux. Quand le jeune exprime son hilarité, il le fait dans son langage de jeune. Un langage fleuri et chatoyant qu'on va humblement tenter d'expliciter ici.

  1. Des barres !
    Quand le jeune dit : "des barres", il parle des "barres de rire". Soit si l'on suit sa logique, la transformation matérielle de son rire qui semble grandir proportionnelement à son hilarité. Ainsi il semble il y'avoir une gradation : la barre de rire, les barres de rires, les grandes barres de rire et enfin le dernier niveau : les putains de grande barres de rire.
  2. Tu m'as dead !
    Le jeune aime mourir de rire et maîtrise parfaitement la langue de Shakespeare. Ainsi, quand il se gausse devant un bon mot il aime signifier à l'auteur de celui-ci qu'il l'a "dead" ce qui est une manière de montrer sa gratitude.
  3. JPP
    JPP c'est l'abréviation de "J'en peux plus" soit l'expression de l’incapacité physique du jeune à s'arrêter de rire. Il est tellement en train de se taper "des putains de grosses barres" qu'il souffre physiquement.
  4. Non mais Lol quoi !
    On connait tous Lol qui semble déjà un peu depassé. Mais le jeune est parfois étonné de rire, et quand le rire le prend par surprise il exprime sur les réseaux sa surprise. Attention, le lol est toujours une bonne surprise pour le jeune, ne vous méprenez pas.
  5. Je suis en PLS
    PLS = position latérale de sécurité. Car avant d'être "dead" le jeune subit plusieurs phases de difficulté physique. D'abord il plie, puis il se met en PLS et enfin il meurt (de rire).
  6. PTDR !
    "Pété de rire". Le jeune utilise cette expression quand il ne semble plus être en mesure de contenir son rire. Celui-ci explose donc de toute part pour se répandre, entre autre, sur les réseaux.
  7. Qui a fait ça ?
    Le jeune est parfois tellement étonné de ce qu'il vient de voir qu'il ne peut s'empêcher de demander qui est l'auteur de ce bon mot. Sauf que, bien souvent il y'a son nom sur la vidéo ou l'article donc on se demande bien pourquoi il se demande toujours qui c'est.
  8. Quelqu'un a vu le respect ?
    Quand la blague se moque de quelqu'un ou de quelque chose ouvertement, le jeune bien que friand d'humour potache, s'interroge tout de même sur la nature peu respectueuse de la galéjade et précise grâce à cette injonction qu'il est n'est pas totalement en accord avec cette caricature, certes rigolote, mais somme toute simpliste.

Alors, des "barres" ou pas ?

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :