teenOk
source photo : movieweb

Vous avez cité Nabilla dans votre copie de philo et placé le Brésil en Europe dans celle de géo ? Soyons honnêtes : vous n'aurez pas la bac. Ni cette année, ni une autre. En soi, ce n'est pas très grave, mais le tout c'est de l'annoncer à papa maman sans qu'ils vous claquent entre les doigts.

  1. "Papa, maman, sans mon bac, je n'ai plus aucune raison de vivre. On aura passé de belles années ensemble vous et moi, mais maintenant c'est fini."
    Avoir l'air désespéré reste de loin la meilleure option. Pris de pitié, vos parents n'oseront certainement pas vous enfoncer en pointant du doigt votre inculture crasse. Avec un peu de chance, vous pourriez même finir avec un petit cadeau de consolation.
  2. "Je suis enceinte, séropositive et accro au crack. Ah oui, et aussi j'ai raté le bac."
    Si elle a plusieurs fois fait ses preuves, la méthode dite du détournement d'attention n'est pas sans risque. En effet, il n'est pas impossible que vos parents soient encore un tout petit plus énervés quand vous leur annoncerez que vous n'être ni enceinte, ni séropo, ni drogué, mais que vous avez bel et bien foiré le bac.
  3. "Je ne comprends pas ce qui s'est passé. Je me suis fait saquer, c'est pas possible."
    C'est hypocrite, oui. Vous savez très bien ce qui s'est passé : vous n'avez rien foutu et ne savez pas compter jusqu'à 3. Néanmoins, les parents sont toujours sensibles à l'injustice, et savoir que leur petit canari des îles a été saqué ne pourra que les émouvoir.
  4. "Le bac ? Ah, j'ai oublié de vous dire : ils ont perdu les copies. Du coup tout le monde redouble."
    Risqué, mais peut fonctionner si vos parents ont le QI d'une huître.
  5. "J'ai pas le bac et je vous emmerde."
    Retenez bien cette leçon : NON, l'honnêteté ne paye pas. Jamais. Tout ce que vous gagnerez à ne pas raconter un gros bobard, c'est deux mois de vacances enfermé dans votre chambre sans téléphone ni ordinateur à jouer au basket avec vos crottes de nez.
  6. "Je n'ai pas le bac, comme Depardieu, François Pinault et Fabrice Luchini."
    Invoquer les célébrités qui s'en sont très bien sorties sans le bachot est une technique assez maligne, certes. Attention néanmoins à ce que vos parents ne découvrent pas que ce brave Christian Estrosi fait aussi partie desdites célébrités qui n'ont pas le bac.
  7. "J'ai pas mon bac. Et de toute façon je sais bien que vous ne m'avez jamais aimé."
    Ne jamais sous-estimer le pouvoir de la culpabilisation. Cette arme de destruction massive pourra vous sortir des situations les plus périlleuses.
  8. "J'ai pas le bac mais j'ai ramené des croissants."
    Ravis que leur progéniture d'habitude de si mauvaise composition leur apporte le petit-déjeuner au lit, les parents occulteront comme par magie la première partie de votre phrase. Il n'est pas impossible cependant que le sujet revienne sur le tapis au bout de quelques semaines. Procédez alors de la même façon.
  9. "Papa, maman, je n'ai pas mon bac, mais qu'est ce que je vous aime !"
    Ça se tente.
  10. "Je n'ai pas mon bac. Et si vous me faites chier je bute maman dans son sommeil et mange son foie au p'tit déj."
    Une bonne façon de troquer une deuxième année de terminale contre un petit séjour en HP. Il faut ce qu'il faut pour échapper à l'EPS.

Accrochez-vous, tout ça parce que vous avez glandé pendant les révisions c'est quand même balo.

Pas envie de retourner en cours ? On a déniché les gadgets les plus cool pour te motiver :