Ils sont nos meilleurs amis. Du moment qu’on les nourrit, ils rient à nos blagues de bon cœur, sautent gentiment aux rideaux ou s’ébattent dans les bois à la recherche d’un bâton, viennent nous voir quand ils sont tristes. Ils nous aiment d’un amour inconditionnel (enfin surtout les chiens). Tellement inconditionnel qu’ils sont prêts à nous refiler toutes leurs merdes tueuses au nom de l’amour. C-O-N-N-A-R-D-S d’animaux de merde.

1. La toxoplasmose

La toxoplasmose t’est refilée par un chat de compagnie, comme par exemple le chat de la sœur d’Emma, qui lui a refilée pendant les vacances de février 2016, (la prochaine fois je la garde pas ta sale bête, message personnel dont je me fais le vecteur). L’animal, lui, n’a aucun symptôme, il est à la cool, porteur sain. En revanche, quand tu chopes le parasite (en général après un contact avec le caca de l’animal), tu peux te taper la totale, c’est-à-dire des ganglions, de la fièvre, des migraines et de la fatigue. Tu peux, parce que la plupart des personnes contaminées n’ont aucun symptôme. Ce sont les individus immunodéprimés ou fatigués qui risquent d’en pâtir.

Source photo : Giphy

2. La gale

La gale des animaux n’a pas la même forme que la gale humaine. Elle peut toutefois contaminer les humains qui auront de ce fait tous les symptômes de prurit, de grattage, et de peau moche associés, sans pour autant pouvoir refiler la maladie à leurs amis. Pour la choper, il suffit de dire un peu trop longtemps à un chiot qui a chopé la gale, par exemple, qu’il est un bon pépère à sa mémère avec force gratouilles sur le ventre.

3. La rage

La rage est a priori éradiquée en France, mais il existe encore de très rares cas. Elle t’es refilée par ce connard de Toby par morsure ou par léchouille et ensuite, c’est la dégringolade : prurit, hallucinations, hydrophobie, délire, hyper production de salive et de larmes. Une hystérie, la mort en plus.

Source photo : Giphy

4. La peste

Si la peste a, elle aussi, été presque éradiquée, on ne saurait que trop conseiller aux amateurs de métal qui possèdent un rat de compagnie avec lequel ils partagent des sessions de jeu sur Counter Strike de faire gaffe. Le vecteur de transmission est la puce d’un rat qui trouve que ta peau a l’air douce et qui ensuite décide de s’installer chez toi.

5. La maladie des griffes du chat

Transmise par griffure, la maladie des griffes du chat (ou bartonella henselae) concerne essentiellement les moins de 20 ans et les personnes qui présentent une immunodépression. C’est la double peine : non seulement, tu es traumatisé parce que tu t’es fait griffer par Pito qui n’a toujours pas présenté ses excuses, mais en plus tu commences à développer des pustules, des ganglions purulents, une perte d’appétit et des douleurs musculaires. Pito, lui, mange ses croquettes à la cool.

Source photo : Giphy

6. La sporotrichose

Due à un champignon que ton chat, ton chien ou ton cheval préféré avec lequel tu as gagné le concours équestre de Bourg-lès-Mines peut choper, la sporotrichose ne triche pas avec l’enfer. Une fois que tu t’es fait mycoser par le champignon (PERDU !), tu as des plaies béantes partout. C’est très rare, heureusement, et, surtout, ça se soigne bien.

Source photo : Giphy

7. L’échinococcose

Il s’agit de la maladie du ver plat du chien. L’animal infecté est porteur sain et n’a aucun symptôme ; en revanche, le parasite pond des œufs qui se retrouvent dans les excréments du canidé. Du coup, pour peu qu’on ait un potager et qu’on en retire des fruits, végétaux ou légumes contaminés par le caca de Toby, on tombe malade. Le contact peut aussi être un vecteur de contamination, mais les chances sont infimes. Ensuite, les œufs ingérés se transforment en larve qui ni une ni deux vont contaminer le foie du porteur. Et c’est parti pour la tumeur !

8. La pasteurellose

La bactérie pasteurella multocida est gentiment présente dans la cavité buccale des chiens et des chats. Une petite morsure, une petite griffure et hop ! On chope l’enfer. Des douleurs insoutenables près de la zone infectée, heureusement sans gravité.

Source photo : Giphy

9. La tularémie

La plupart des animaux sont sensibles à l’agent à l’origine de la maladie, le francisella tularensis, y compris les animaux de compagnie. Toutefois, les cas de transmission à l’homme sont essentiellement liés au contact avec des lièvres. C’est une maladie extrêmement contagieuse, car la bactérie qui l’engendre peut survivre dans l’eau, l’air et les aliments. Le porteur se retrouve avec des bubons et des ganglions pleins de pus. Et peut mourir, en l’absence de traitement, soit dans 15% des cas.

10. La leptospirose

Les leptospiroses sont véhiculées par les rongeurs et les animaux de compagnie. Ces derniers en subissent des symptômes bénins qui passent le plus souvent inaperçus (sauf quand l’animal meurt dans d’atroces souffrances). Les animaux éliminent les bactéries dans leurs urines, mais les leptospiroses peuvent survivre dans les eaux douces et les sols boueux. La transmission se fera chez l’homme au travers d’une peau présentant des lésions ou par les muqueuses, soit par contact direct avec un animal infecté, soit via une exposition à une eau contaminée, dans le cadre d’une baignade estivale, par exemple. Les manifestations des leptospiroses peuvent varier d’une forme grippale aiguë à des infections rénales avec hemorragies. Bon courage pour le diagnostic.

Source photo : Giphy

C’est pour ça que j’ai jeté mon chien, moi.