Source photo : DC Comics

L'imagination des créateurs de personnages de fiction a parfois ses limites : une fois qu'un type d'une force colossale et capable de voler est sorti de leurs cerveaux ("heu... je sais pas... on n'a qu'à l'appeler Superman!... parce qu'il est super..."), il était bien difficile d'imaginer des personnages aux caractéristiques physiques hors du commun. Heureusement, la médecine est là pour recenser, cataloguer et expliquer les facéties de dame Nature. Certaines maladies particulièrement spectaculaires (pour ne pas dire "crado") se sont avérée être du pain béni pour les auteurs les plus tordus. Démonstration.

  1. Le loup-garou et le syndrome d'Ambras
    Le loup-garou (bien qu'on trouve un cas exceptionnel de Lapin-garou) ou lycanthrope est un être humain se transformant en loup les nuits de pleine lune.
    Maladie velue: l'hypertrichose, une maladie rare (symptôme d'un dérèglement hormonal bla bla bla, poils bla bla bla) n'est pas mortelle. Mais c'est pas marrant.
    Exemples célèbres: le loup-garou imberbe de Twilight, le loup-garou scrofuleux de Harry Potter, les loups-garous d'UnderWorld, Demis Roussos.
  2. Les Ents et la maladie de Lutz-Lewandowsky
    Chez Tolkien, les Ents sont des esprits de la forêts à l'apparence végétale. Ces vieux arbres radotent un peu mais ils sont d'agréables compagnons.
    Maladie feuillue: également connue sous le doux nom d'épidermodysplasie verruciforme, cette pathologie se traduit par une prolifération de verrues ressemblant à de l'écorce.
    Exemple célèbre: Grand-Mère Feuillage (Pocahontas)
  3. Les vampires et la porphyrie
    Ces êtres qui excitent les adolescentes depuis Twilight et une profusion de séries sur les vampires, étaient autrefois pourchassés à grand renfort de torches et de fourches, puis achevés d'un pieu planté dans le cœur. Autrefois, on savait vivre, ma bonne dame.
    Maladie sanglante: la porphyrie peut être congénitale ou induite par une intoxication aux métaux lourds. Si vous ne trouvez personne d'assez diligent pour vous mordre et ainsi vous permettre de vivre vous aussi une grande et belle histoire d'amour façon Dracula (ou Twilight pour les plus jeunes), vous pourrez toujours vous rabattre sur la peinture au plomb.
    Exemples célèbres: Dracula, Edwaaaaard, Blackula, Blade, Nosferatu, Urssaf, Cancras et Carbalas
  4. Les Schtroumpfs et l'argyrie
    Les Schtroumps sont de petits personnages crées par Peyo ayant adopté un régime communiste avec un leader lénino-marxiste. Et ils sont bleus.
    Maladie shtroumpfement bleue: L'argyrie est dûe à une intoxication aux sels d'argent provoquant une dermatose qui colore la peau en bleue.
    Exemples célèbres: Blue Man Group, les Na’vis, Mamy Blue
  5. Elephant man et le syndrome de Protée
    Immortalisé par le film de David Lynch, Joseph Merrick était un phénomène de foire de la fin du XIXe siècle.
    Maladie qui trompe énormément: le syndrome de Protée est une maladie génétique se caractérisant par des excroissances et une surprolifération de cellules de tout type. Pour l'instant, elle est intraitable, mais il se murmure que Sean McNamara et Christian Troy, les chirurgiens de Nip Tuck, sont sur le coup.
    Exemples célèbres: Babar, Dumbo, Régine.
  6. Mr Fantastic (Les 4 Fantastiques) et le syndrome d'Ehlers-Danlos
    Mr Fantastic est un homme-élastique depuis qu'il a été irradié par des rayons cosmiques.
    Maladie pas très fantastique: cette maladie génétique qui touche le collagène du corps est une anomalie du tissu conjonctif(élastorrhexie). Le costume en Spandex bleu n'est pas un symptôme ni une obligation.
    Exemples célèbres: The Mask
  7. Elijah Price (Incassable) et la maladie des os de verre
    Dans le film Incassable, Elijah Price est un fan de comics persuadé que David Dunne, qui ne se blesse jamais, est un syperhéros et donc son exact opposé.
    Maladie "plusieurs pour le prix d'une": l'ostéogenèse imparfaite est en fait un groupe de maladies caractérisées par une fragilité osseuse excessive.
    Exemples célèbres: l’Ascenseur de Willie Wonca (Charlie et la Chocolaterie)
  8. (BONUS) La sorcière et la verrue
    Il suffit parfois d'une verrue et de peser autant qu'un canard pour être brulée vive.

source : General Kulture