une-peste
Source photo : huffpost

On pensait s'en être débarrassé, on pensait avoir éradiqué le virus, et puis finalement non, finalement l'Humanité est trop relou pour pouvoir espérer s'en sortir aussi facilement. Certes les raisons varient : bêtise humaine, mode de vie déséquilibré, pauvreté, virus faisant un comeback plus fort que jamais, mais toujours est-il que les années 2000 sont marquées par le retour de ces maladies, et que ce n'est apparemment pas près de s'arrêter.

  1. La rougeole
    Dans les années 60, le vaccin contre la rougeole débarque bien décidé à casser la gueule de celle qu'on nomme régulièrement "la 1ère maladie". Les résultats sont exceptionnels et seuls les pays en développement galèrent un peu à contenir le virus. C'était sans compter sur les lobbies anti-vaccination de ces dernières décennies qui commencent à se faire entendre. Résultat : les États-Unis sont passés de 60 cas par an à plus de 200 en 2011.

    Le petit symptôme sympa : Diarrhées, vomissements et SURTOUT, nez qui coule.
    1

  2. Les oreillons
    Comme pour la rougeole, la parotidite virale a fait son retour en pleine lumière suite aux polémiques liées au vaccin ROR (rougeole/oreillons/rubéole). Une seule étude très critiquée (elle ne portait que sur 12 personnes) liant vaccin et autisme a suffit à faire chuter de près de 30% le nombre de vaccinations. Les cas d'épidémies localisée d'oreillons sont donc de plus en plus fréquent surtout sur les campus américains.

    Le petit symptôme sympa : Si ça ce passe mal, il est possible de se retrouver face à un gonflement des testicules qui, si tout se passe très trèèèès mal, peut mener à la stérilité.
    2

  3. La coqueluche
    Dans les années 70, les pays industrialisés pensaient s'être définitivement débarrassés de la coqueluche et de ses quintes de toux. Sauf que des 1000 cas de 1976, les États-Unis ont vu le nombre de malades dépasser les 28 000 en 2011. La faute non pas aux anti-vaccins mais au vaccin lui-même, pas assez puissant.

    Le petit symptôme sympa : Toux, suffocation, vomissements et apnée, le quarté parfait.
    3

  4. La gale
    La gale on peut pas faire genre on n'était pas prévenus, on connait depuis l'Antiquité. Alors qu'on pensait s'en être plus ou moins sorti, en tout cas en Europe. Seul problème, des cas de plus en plus nombreux sont signalés, et notamment dans des écoles. D'après les médecins français, la précarité d'une couche chaque jour plus importante de la population et le non-remboursement du traitement serait à mettre en cause.

    Le petit symptôme sympa : ça gratte, ça gratte, c'est rouge, ça gratte, ça suinte et puis aussi des papules excoriées, vous irez voir sur google images.

  5. La tuberculose
    Un classique, une valeur sûre, la tuberculose sait ce qu'elle a à faire et elle le fait bien. La France qui était plutôt épargnée voit depuis quelques années se mettre en place de vastes campagnes de dépistage, notamment en Seine-Saint-Denis où l'afflux de migrants d'origine asiatique a fait augmenter le nombre de cas enregistrés. Ajoutez à cela un vaccin qui n'est pas efficace à 100% et des campagnes de prévention inexistantes et hop, on se retrouve avec un retour en force de cette saloperie dans les couches les plus défavorisées de la société.

    Le petit symptôme sympa : Sueur nocturne, toux, crachats, amaigrissement, que du bon.
    5

  6. La poliomyélite
    La polio c'est comme la gale, l'humanité la combat depuis la nuit des temps. Depuis quelques années, elle fait son retour sur le devant de la scène notamment en Afrique et en Asie. En 2003, les leaders nigérians font circuler le bruit que le vaccin rendrait stérile, déclenchant une recrudescence des cas de polio dans leur pays mais également au Tchad, pays duquel elle avait été totalement éradiquée. La montée en puissance de l'Islam radical en Afghanistan et au Pakistan a aussi joué un rôle important, les leaders religieux dénonçant la vaccination comme "outil de contrôle occidental".

    Le petit symptôme sympa : symptômes grippaux pour commencer, et puis paralysie irréversible (des jambes généralement), parce que ce serait moins drôle sinon.

  7. La scarlatine
    J'ai jamais pu encadrer la scarlatine, déjà parce que c'est à cause d'elle que Mary de la Petite Maison dans la Prairie devient aveugle et même qu'on croit à un moment qu'elle va revoir mais tout est dans sa tête en fait elle est aveugle pour toujours, et puis aussi parce que cette maladie est souvent liée à une angine et que je crois toujours que c'est bon, j'ai chopé la scarlatine alors qu'en fait c'était juste une angine. Bref, elle revient depuis 5 ans, notamment en Chine, et la pénicilline semble ne plus trop être efficace. Non, ça ne fait pas peur du tout.

    Le petit symptôme sympa : une petite langue couleur framboise trop mûre recouverte d'un petit enduit blanc. C'est tout à fait ce que vous imaginez.
    7

  8. La peste bubonique
    On va pas vous mentir, la peste bubonique est le truc le plus badass de ce top, et même je trouve qu'on en voit pas assez. Appelée aussi Peste Noire ou "Black Death" en anglais, elle avait elle aussi été éradiquée des pays développés, ce qui n'a pas empêché la mort de plus de 120 personnes à travers le monde en 2013. Madagascar est le pays le plus sévèrement touché mais des cas ont été relevés en Chine, là où la propagation du virus serait la plus catastrophique.

    Le petit symptôme sympa : tachycardie, prostration, agitation, délire, septicémie et mort, tout ça en 36 heures.
    8

  9. Le rachitisme
    On pensait l'avoir totalement fait disparaître mais le rachitisme est revenu, surtout aux États-Unis, et la raison est assez cocasse : le rachitisme touche des enfants manquant de vitamine D, de soleil quoi. Si les États-Unis ne font pas, aux dernières nouvelles, travailler d'enfants dans des mines, il n'y a qu'une seule explication : les gens ne sortent plus assez, mangent de plus en plus mal, et développent des maladies qu'on pensait disparues.

    Le petit symptôme sympa : les os restent mous et se déforment et aussi les dents sont fragilisées, que du bonheur.
    6

  10. La goutte
    Si vous pensiez que la goutte était une maladie de rois, touchés par ces rhumatismes horribles à cause de leur mode de vie excessif, vous aviez raison. Sauf que depuis quelques années, la goutte revient en force et cela s'explique par notre alimentation trop riche, trop sucrée, toute pourrie, et c'est bien fait pour nous. Son retour est tellement marqué que les laboratoires pharmaceutiques ont été obligés de se remettre à plancher sur de nouveaux médicaments plus efficaces.

    Le petit symptôme sympa : juste des crises insupportables d'arthrite et les articulations qui gonflent
    10

Avouez que vous n'êtes pas bien sereins.

Et sinon, t'as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre notre dernière vidéo !