En France, on aime l’humour. Et les maires des villes de France sont français. Du coup, eux aussi aiment l’humour. C’est logique, suivez un peu. Et si vous ne me croyez pas, voici une petite sélection d’administrés portés sur le domaine de la galéjade.

1. Daniel Delomez, le maire qui en marre des connards

Au premier tour de l’élection présidentielle 2017, Marine le Pen est arrivée en tête dans sa commune. Et ça Dani, ça lui plaît pas trop. En tout cas, c’est ce qui transparaît dans cette déclaration : » Il est possible que je démissionne, car je ne veux pas consacrer ma vie à des connards ». Ça a le mérite d’être clair.

Source photo : Giphy

2. Eric Gold, le pédagogue

Un peu moins direct que son poto Delomez, Eric Gold, qui porte un nom de famille extrêmement stylé, était quand même assez chonchon quand il a vu que 155 personnes sur 548 avaient voté FN dans sa ville. Plutôt que de partir dans l’insulte classique et efficace, il a publié une lettre à ses administrés, nommant certains d’entre eux par leurs prénoms, leur démontrant point par point qu’ils étaient gogoles. Bien joué mon bon Rico.

3. Stéphane Gatignon, faire bander la France

Au début de l’année, la mairie de Sevran a offert à ses retraités un spectacle un peu original, dans lequel 4 militaires se lançaient dans un strip-tease sur du Madonna. Kaaris doit être fier de sa ville.

La vidéo est à retrouver ici.

4. Michel Maya, l'abeille Nouvelle Star

Nos maires ont du talent. Et Mr Maya nous l’a prouvé au début de l’année en reprenant Le déserteur, de Boris Vian, pour interpeller le président sur un conflit de rénovation de bâtiment public. L’objectif assumé est de faire le buzz, et je pense qu’on peut parler d’échec. Le malaise est présent

5. Olivier Bianchi, du lol, du rire et du mdr

En 2016, le maire de Clermont-Ferrand a tenté d’attirer l’attention sur sa ville via une audacieuse campagne de publicité que vous pouvez admirer ci-joint. Il en faut pour tous les goûts, et je ne peux que ressentir une certaine tendresse vis-à-vis de cette tentative. Du coup, le fait qu’il se soit pris un incompréhensible bad buzz là-dessus m’attriste profondément.

6. Christophe Dietrich, Monsieur Propre

Christophe est le maire de Laigneville, petit village de 4.500 habitants. Et s’il y a bien un truc qui l’emmerde ce bonhomme, c’est les décharges sauvage dans sa belle petite commune. Comme je le comprends. Du coup, après avoir cramé un des habitants qui faisaient ça, il a pris un camion, embarqué la décharge, et tout balancé dans le jardin du bonhomme, qui y réfléchira à deux fois avant de tuer notre belle planète à petit feu.

7. Roland Socca, le Rebelle

Ce maire de Pinel Hauterive ne se retrouvait dans le programme d’aucun des 11 candidats à la présidentielle 2017. Du coup, il ne leur a pas accordé son parrainage et a plutôt chois de le donner à un de ses amis, maire d’une commune avoisinante, pour lui faire une blague et protester contre le système. Et paf, la politique, dans les dents !

Source photo : Giphy

8. Bernard Gérard, la galéjade comme crédo de vie

Béber est le maire de Marcq-en-Baroeul, ville où se situe une usine carambar. Alors quand, en 2013, cette marque a annoncé sa décision de supprimer ses légendaires blagues des emballages, ça l’a rendu chonchon. Du coup, il a lancé une pétition contre cette mesure, qui a obtenu le total de 150 signatures. Un buzz mondial qui a fini par faire craquer Carambar, dont les blagues continuent aujourd’hui de nous tordre de rire.

9. Jean-Christophe Rouxel, photoshop level expert

Voyant le carton du film La La Land, le maire de La Lande-Chasles a eu une idée de génie : coller sa tête sur le visage de Ryan Gosling sur l’affiche, pour faire un peu de buzz et intéresser les gens à son village. Le buzz réalisé modeste, puisqu’il n’a pas dépassé les 8 likes. Bien tenté cependant.

10. Michel Boutillier, du LOL, du rire et du MDR

Michel Boutillier est trop golri parce qu’il est maire de la ville de Marant MDR. Allez on la garde ça part en post-prod.

Tuez moi svp.