L'Euro 2012 approche à grands pas. Votre frigo déborde de bières (blondes, brunes, rousses), de pizzas à faire chauffer en deux minutes au micro-onde, et d'un vuvuzela conservé dans un coffre-fort sous haute-sécurité depuis deux ans. Il ne reste plus qu'à garnir votre torse velu du saillant maillot qu'abordera votre équipe favorite durant toute la compétition (et que vous pourrez ranger dans le grenier ensuite avec tous ceux des tournois précédents). Si quelqu'un vous en fait le reproche dites lui que c'est Topito qui vous a forcé. Et pour être honnête, la cuvée 2012 n'est pas grandiose...

  1. France, domicile
    Après le maillot extérieur 2011 fabriqué par Nike en s'inspirant de la marinière blanche et noire à la Coco Channel, le maillot domicile 2012 conserve l'imprimé marinière, en associant le bleu météor traditionnel à un bleu pacific plus claire. Un petit col rappelant celui des officiers de l'armée, et on oublie les nombreuses horreurs d'Adidas. Indiscutablement le maillot le plus travaillé et le plus stylisé de cet Euro 2012. Dommage qu'on risque de ne le voir qu'en poule.


  2. Allemagne, domicile
    Rigoureux et sobre comme l'Allemagne version Angela Merkel. Comment faire du neuf et du sobre avec un maillot très traditionnel.


  3. France, extérieur
    Nan, c'est pas du chauvinisme. Toujours dans le style marinière, qui se concentre cette fois-ci exclusivement sur le bout des manches, la version extérieure, moulante et parfaitement taillée, est capable de faire passer Adil Rami et Mathieu Valbuena pour des modèles d'élégance. C'est dire.


  4. Grèce, extérieur
    Pas dégueu, la version 2012 du maillot grec. Colorier la croix habituellement blanche de l'étendard en bleu aliène l'aspect ridicule qui fait habituellement la faiblesse de l'habillement des cancres économiques de l'Europe. Et accouche d'une tenue plus portable que la majorité des maillots de cet Euro.


  5. Espagne, domicile
    Épuré, comme souvent, de toute futilité ornementale, le maillot espagnol demeure dans la lignée de ses prédécesseurs. Modification notable toutefois en comparaison avec celui du dernier euro : une petite étoile dorée est apparue au-dessus de l'écusson de la fédération espagnole...


  6. Angleterre, domicile
    Bien que le design soit aussi minimaliste que la morale et l'esprit d'équipe de John Terry, le maillot de l'équipe d'Angleterre reste redoutable d'une efficacité tout en sobriété. Tout ça pour mettre des tacles à la gorge mon bon monsieur...


  7. Hollande, extérieur
    Habituellement, les Pays-Bas s'en sortent bien avec Nike sur le maillot orange. Cette fois, le maillot "principal" est raté. Mais ils se rattrapent (un peu) sur le maillot extérieur.


  8. Allemagne, extérieur
    A l'instar de la version "domicile", le maillot extérieur de l'Allemagne version 2012 est assez efficace, et mêle originalité (de discrètes bandes vertes foncées scindent le centre en plusieurs parties) et tradition (les bandes sur les manches poussées jusqu'au col rappellent les années 70-80). Toutefois, il faudrait nous expliquer pourquoi les designers allemands ont jugé bons de maculer de vert la tenue d'un pays qui comporte dans son drapeau du noir, du rouge et du jaune...


  9. Grèce, domicile
    Les maillots grecs pour l'Euro, ou comment relancer l'économie du pays via le merchandising footballistique. Assez classe également donc, la version domicile.


  10. Angleterre, extérieur
    "All Blacks", les Anglais. Avec un col bleu, tout de même.


  11. Portugal, domicile
    Traditionnel et sans emphases, le maillot domicile portugais fait dans la sobriété. Et le fait bien.


Et vous, vous allez vous payer lequel cet été ?