Ce n’est pas parce que la Thaïlande est sans doute le pays le plus permissif de toute l’Asie, qu’il n’y a pas quelques règles à respecter. Au risque d’avoir de sérieux problèmes. Pour rappel, la junte militaire détient le pouvoir depuis son coup d’état en mai 2014. Et on ne déconne pas avec une dictature.

1. Il est interdit de picoler si vous avez moins de 20 ans

La Thaïlande a beau être réputée pour ses orgies nocturnes sur les plages et autres lieux de débauche, il faut quand même avoir 20 ans pour avoir le droit de consommer de l’alcool. Une belle hypocrisie quand on sait qu’un commerce ou un serveur ne vous demandera quasiment jamais votre pièce d’identité pour vous servir votre bibine. Par contre, si un policier zélée venait à vous griller, vous pourriez écoper d’une amende salée de 10 000 baths, soit plus de 250 euros, voire d’une peine d’emprisonnement de 6 mois. Le temps de dégriser sans doute.

2. Il est strictement interdit de vapoter

Si la loi contre le tabagisme tend à se muscler ces dernières années en Thaïlande, elle est carrément hallucinante vis-à-vis des e-cigarettes. Pour une raison qui nous échappe, ces dernières sont tout simplement interdites dans le pays et se faire gauler en train de vapoter peut vous envoyer en prison pendant 10 ans.

Source photo : Giphy

3. Il est interdit de se balader sans sous-vêtements

On ne vous demande pas qu’ils soient propres ou non, il est juste interdit de se balader à poil sous sa jupe, son futal, voire son bermuda, ce qui peut être plus compliqué vu que certains shorts de bain disposent d’une sorte de slip intégré. Bref, il s’agit quand même d’une loi à la con, mais qu’il vaut mieux connaître le jour où un policier vous demandera, gestes à l’appui, de baisser votre pantalon/robe.

Source photo : Giphy

4. Il est (mortellement) interdit de consommer de la drogue

Oui même de la marijuana. Si vous vous faites choper en train d’en fumer ou simplement avec un petit sachet dans vos chaussettes, vous risquez une grosse amende dans le meilleur des cas, voire de faire un séjour all inclusive en prison pendant quelque temps. Même punition pour les extas et autres drogues dites festives, avec des sentences qui peuvent aller dans jusqu’à la peine capitale… Ah et dernier conseil, si vous vous baladez avec des médicaments sur vous, pensez toujours à emporter avec vous l’ordonnance de votre médecin, que vous aurez pris soin de faire rédiger en anglais avant votre départ. Ça vous évitera quelques quiproquos lors de contrôles de police.

Source photo : Giphy

5. Il est formellement interdit de se balader sans son passeport

Oui même sur la plage, sur votre scooter, ou dans ce tripot dans lequel vous vous trouvez sans savoir trop comment. Vous devez toujours avoir votre passeport sur vous au cas où vous vous feriez contrôler par la Police. Et inutile de présenter une photocopie, elle n’a aucune valeur aux yeux des autorités. Faites-nous confiance, vous n’avez pas envie de patienter en cellule de longues heures en attendant qu’une personne de votre hôtel daigne se pointer avec le sésame qu’il aura récupéré dans le coffre de votre chambre dont vous lui aurez confié le code.

Source photo : Giphy

6. Il est interdit de regarder dans les yeux une personne de la famille royale

Ça tombe bien, vous n’aviez pas prévu d’en croiser. Détrompez-vous, les membres de la famille royale sont partout en Thaïlande : sur des affiches 4×3 dans la rue, en posters dans les maisons et commerces… et sur les billets de banque. Et c’est là que ça devient fourbe. Si personne ne vous fera trop suer parce que vous regardez un peu trop attentivement le Roi Bhumibol Adulyadej (décédé l’année dernière) sur un billet de 100 baths, évitez de vous amuser à lui dessiner des moustaches, ou toute autre excentricité issue de votre imagination délirante. Les autorités, voire les Thaïlandais autour de vous, ne rigolent jamais quand il s’agit de la famille royale.

7. Il est interdit de balancer son chewing-gum dans la rue

C’est vrai quoi, c’est dégueulasse et ça colle aux tongs ces saloperies. En plus avec la chaleur qu’il fait en Thaïlande, les chewing-gum deviennent liquides une fois sur le bitume et c’est l’enfer pour s’en débarrasser. Si vous voulez éviter de devoir payer une amende de 20 000 baths (500 euros), évitez de jeter pas votre Malabar n’importe où.

Source photo : Giphy

8. Il est interdit de rouler en scooter sans porter de casque

Et ce, même si tout le monde le fait et que le type de l’agence de location vous a juré que ce n’était pas obligatoire. En fait, c’est surtout qu’il n’en a pas assez pour tout le monde. Ne vous laissez pas berner : exigez qu’il vous fournisse un casque pour vous et votre éventuel(le) passager(e). Ça vous évitera de devoir payer une amende en cas de contrôle de Police, et surtout de finir dans un sale état en cas d’accident.

Source photo : Giphy

9. Il est interdit de quitter le pays avec des représentations de Bouddha

Encore une belle hypocrisie made in Thaïlande. Ce n’est pas parce que de nombreux commerces vendent des souvenirs à l’effigie de Bouddha, ou que des salons de tatouages acceptent encore de vous le graver dans la chair, que c’est autorisé pour autant. La loi est encore plus pernicieuse, car en réalité, si vous pouvez encore acheter des représentations religieuses dans le pays, c’est au moment de le quitter que vous risquez d’avoir des problèmes, c’est-à-dire de devoir payer une amende en plus de restituer vos achats. Quant aux tatouages, on ne sait pas trop comment ça fonctionne.

10. Il est interdit de boire de l’alcool à certaines heures

Histoire de garder les idées claires au moins une partie de la journée et surtout de la nuit, la vente d’alcool en Thaïlande est interdite entre 14h et 17h et de minuit à 6h du matin. Ce règlement s’applique surtout dans les commerces comme les 7eleven qui ont envahi les trottoirs depuis des décennies. Et inutile de faire votre regard de chaton, en Thaïlande, l’heure c’est l’heure, n’espérez même pas qu’ils vous servent ne serait-ce que 30 secondes avant l’heure légale. Dernière chose à savoir, certaines supérettes sont tenues par des musulmans, qui logiquement, refusent de vendre de l’alcool… et ce, même si vous insistez lourdement.

Source photo : Giphy

Allez comme on dit là-bas : Swasdi laea wan di !