Stephen King a écrit un paquet de bouquins dans sa vie, dont la plupart sont très bons il faut l'avouer. Maître de l'horreur et du fantastique, le King était à la fois un écrivain talentueux et un conteur hors-pair. Petit top (forcément subjectif), s'il ne fallait en lire que 10.

  1. Ça (1986)
    Des enfants qui disparaissent, un clown inquiétant, un être maléfique informe qui se cache dans les égouts. Tels sont les ingrédients d'un roman culte se déroulant dans le Maine (le fief de Stephen). L'un de ses plus grands livre dans tous les sens du terme, car c'est un sacré pavé. Il n'en est pas moins passionnant.

  2. Salem (1975)
    Le Maine encore une fois. Salem narre le destin de Ben Mears, revenant dans sa ville d'enfance, devenue déserte, pour retrouver ses souvenirs. Le comité d'accueil sera constitué d'un chien immolé et d'un enfant bizarre. Autant dire qu'il y'a mieux. Un must pour tous les fans du maître.

  3. Misery (1987)
    Une des meilleures histoires de séquestration jamais écrite. C'est aussi un pamphlet contre les fans envahissant et une belle réflexion sur le pouvoir de la fiction. Paul Sheldon est un écrivain à succès ayant créé un personnage féminin populaire, Misery. Un jour il décide de la tuer, car il veut consacrer sa carrière à autre chose.Mais lorsqu'un accident de voiture le blesse grièvement, il se retrouvera séquestré par une fan qui emploiera tous les moyens possibles pour lui extorquer les suites des aventures de son héroïne préférée. Flippant à souhait, ce livre est une merveille.

  4. Le Fléau (3 tomes) (1978)
    Un ordinateur de laboratoire américain déconne et c'est 99% de la planète qui y passe. Une poignée de survivants s'organise, avec un objectif commun retrouver Mère Abigaël, une vieille de 108 ans censée les sauver (ils ont de l'espoir les mecs...). Dans le même temps, ils craignent Randall Flagg, l'homme sans visage. Commence un combat entre le bien et le mal pas piqué des hannetons. Au risque de me répéter, un grand must.

  5. Jessie (1992)
    Jessie a fait l'idiote et elle se retrouve enchainée sur son lit. Au pied de celui-ci, un petit truc sympa : un cadavre, et ouais il est comme ça Stephen, il plaisante pas. Un livre inquiétant mêlant cauchemar et hallucinations. Les années 90 ne sont pas l'âge d'or du master, mais avec celui-là il s'en sort plus que bien.

  6. Marche ou Crève (1978)
    Le Maine encore (oui je sais ça fait beaucoup, mais c'est flippant comme région que voulez-vous). Tous les ans une "marche de la mort" est organisée. Le concept est simple : 100 volontaires, des militaires pour les encadrer et leur donner des vivres, les participants qui s'arrêtent de marcher pour une raison ou une autre sont abattus, le dernier debout a gagné. Concept aussi génial que potentiellement casse-gueule : le master s'en sort avec les honneurs.

  7. Bazaar (1991)
    Le nouveau magasin de Castle Rock (Le Bazaar) fait un carton. Le vendeur propose aux acheteurs l'objet de leurs rêves à un prix imbattable, à une seule condition ils doivent faire une farce à quelqu'un. Évidemment, comme dans la vraie vie, les petites blagues entraînent une réaction en chaîne. En un rien de temps, la ville est un bordel monstre, la faute au "Démon". Il s'est pas cassé sur le nom du méchant, mais le livre est très efficace.

  8. Désolation (1996)
    L'histoire d'un gamin aux pouvoirs étranges (oui le truc vu et revu) qui devient le guide spirituel d'une communauté se battant contre un être maléfique. Ce pourrait être le scénar d'un téléfilm du dimanche sur M6, mais dans les mains de Stephen ça donne un bouquin captivant.

  9. Running Man (1992)
    Dans une Amérique futuriste, deux compagnie forgent l'opinion publique (The Network et Free-Vee) et imposent la télévision obligatoire dans les foyers. La pauvreté est omniprésente et participer aux émissions de tv réalité, qui sont de véritables jeux du cirque, est la seule solution pour s'en sortir. Ben Richardssera contraint de participer au pire jeu de l'histoire (Man vs Wild et koh lanta c'est des blagues à côté). Il sera le Running man (l'homme qui coure). En gros : le Network promet un prix très alléchant à celui qui le tuera, et lui doit fuir et se filmer deux fois par jour pour prouver qu'il est vivant. Un très bon bouquin adapté, comme souvent, à l'écran, avec Schwarzi dans le rôle-titre. Le pire c'est qu'il y'a toutes les chances qu'une émission similaire voit le jour.

  10. Shining (1977)
    Quand on dit Shining, on pense forcément aux haches, à Nicholson, aux jumelles flippantes. Mais Shining le bouquin est assez différent de l'adaptation de Kubrick. Ici on est totalement dans le débat "le bouquin est mieux". Ne rentrons pas dans le débat, les deux sont des chefs-d'oeuvre, point barre.

Bien sûr le top met de côté des classiques tels que Carrie, Cujo ou la Ligne verte (trois excellentes adaptations pour le coup), mais c'est bien de découvrir aussi. Et vous, ce sont lesquels qui vous ont empêchés de dormir ?