On se doute que, dans ce top, on trouvera assez peu d’adresses du côté de Moulins dans l’Allier et pas mal de lieux situés à Londres. Y’a une forme de logique dans la mesure où Sherlock se passe à Londres. J’aime la logique et la déduction, un peu comme Sherlock, d’ailleurs, et ce n’est pas la seule chose que je partage avec lui parce que la drogue j’aime bien et qu’il a un joli manteau.

1. L'appartement de Holmes

Le 221B Baker Street a été transformé en musée Sherlock Holmes. Pour les besoins du tournage, les producteurs ont plutôt réquisitionné le 187 North Glower Street, situé pas très loin, et dont le perron ressemble à celui décrit dans les bouquins. Toutes les scènes d’extérieur y sont tournées et la sandwhicherie Speedy’s qui fait l’angle existe réellement et bénéficie des retombées du succès de la série.

Crédits photo (creative commons) : MaryG90

2. La pistoche de Moriarty

Il faut aller jusqu’à Bristol pour retrouver la pistoche où a été tournée une des meilleures scènes de la série, quand Moriarty tient Watson en otage. Il s’agit d’une vieille piscine datant de 1931 classée pour son architecture avec cabines et balcons. On peut totalement y nager en plein jour, mais l’ambiance ne sera pas exactement la même que dans la série, assez logiquement.

This place is well old • AQUAbedmo #swim #bristol

A post shared by Kristjan Bigland (@kristjanbigland) on

3. La statue de Sherlock

Un genre de serpent de mer municipal : il a fallut attendre un siècle pour que Sherlock Holmes écope d’une statue à Londres, devenant ainsi le deuxième personnage fictionnel à être honoré de la sorte, après Peter Pan. C’est d’autant plus drôle que la Suisse ou même le Japon bénéficiaient déjà d’une statue du héros. La statue est située à la sortie du métro Baker Street. Bon, c’est une statue, quoi.

Crédits photo (creative commons) : Lonpicman

4. Le Musée Sherlock Holmes, au 221B Baker Street

L’adresse a été créée après les bouquins, le numéro de la rue ne correspondant pas à la réalité à l’époque de Conan Doyle. Qu’à cela ne tienne, avec un peu d’entregent, les propriétaires ont monté un mini-musée hagiographique en jouant sur le réalisme de l’existence du détective qui, rappelons-le quand même, n’a pas existé ; faux flic devant l’immeuble, intérieur calqué sur l’imagerie des romans et des films associés avec fauteuils club, casquettes et pipes à opium. Kitchouille, cher, mais marrant.

5. L'hôpital londonien duquel Sherlock se jette

La scène du faux suicide de Sherlock se déroule en haut d’un des plus hauts hôpitaux de Londres, l’hôpital Saint Bartholomew’s, près de la cathédrale Saint-Paul. Ce qui est drôle, c’est que ses environs sont couverts de petits mots de fans de la série en rapport avec la mort supposée de Sherlock. Ce qui est moins marrant, c’est si vous devez y aller parce que vous avez un vrai problème médical.

6. Le Sherlock Holmes Pub, à Londres

Dans les années 50, un pub tout ce qu’il y a de plus normal proche de Trafalgar Square décide de rassembler plein d’objets en lien avec Sherlock Holmes pour monter une mini-collection exposée et de se renommer le Sherlock Holmes Pub : on y trouve un cabinet de curiosité du XIX° à base de violons, de pipes et de journaux parfaitement dans l’ambiance. Le salon de Holmes et Watson a été reconstitué et on peut y boire une bière peinard. Sympa.

#???????? #?????&????

A post shared by marika sugitate (@xox.marika) on

7. L’hôtel Park Plaza Sherlock Holmes

Ambiance marketing pour hôtel confort. Pas loin de Baker Street, on y aura une prestation semblable à tout hôtel de cette catégorie semi-luxe, à la différence qu’on pourra siroter des cocktails renommés en hommage aux personnages de l’univers de Conan Doyle : le Moriarty, le Sherlock ou même le Lestrade. A faire si on en a envie.

INTERESTING #cubanosporelmundo #frequentflyer #hotels #

A post shared by Edilio D (@beachlifeeddie) on

8. Visiter la lande de Dartmoor

Dans Le chien des Baskerville, cette lande lugubre est le théâtre d’événements terrifiants et abrite un chien supposément surnaturel. Et c’est vrai que le Dartmoor, une étendue proche de Plymouth, créée tout de suite une ambiance de légère peur plaisante. On pourra passer un peu de temps dans le village d’Ipplepen, qui a servi d’inspiration pour planter le décor des aventures d’Henry Baskerville.

9. Montague Street, les premiers appartements de Sherlock

Dans Le rituel des Musgrave, Sherlock Holmes évoque cette adresse où il aurait vécu plus jeune. A côté du British Museum, on pourra admirer l’architecture typiquement londonienne, sentant encore un peu le soufre des heures industrielles et imaginer le jeune Sherlock Holmes jouer à ses déductions dans sa chambre.

Beauty In Brooklyn. #weekendwishes #brooklyn #friday #sequinsandselfies #doorway

A post shared by Sequins & Selfies (@sequinsandselfies) on

10. Les chutes du Reichenbach, en Suisse

C’est là que, dans Le dernier problème, Sherlock et Moriarty meurent ensemble lors d’une chute dans le vide. Sauf que sous la pression des fans, Conan Doyle ressuscitera son héros pour de nouvelles aventures. Ces chutes situées près de Meiringen, sont desservies par un funiculaire et culminent à 120 mètres. Les autorités locales ont joué la carte à fond en installant des plaques commémoratives et en organisant un petit musée Conan Doyle.

GM ? #reichenbachfall #switzerland #swiss #visitswitzerland #dji #drone

A post shared by Mixoxo (@mikhoshka) on

Elementaire, mon Eurostar.

Sources : The Guardian, Planète Geek.

Prix : à partir de 21 chez Amazon.fr