Les films c’est sympa, il y a plein de paysage jolis et parfois même il y a des dragons dedans. Le problème c’est que dans la vraie vie les dragons ça n’existe pas. En revanche, les fans de films et séries ont parfois envie de se rendre en pèlerinage sur les lieux de tournage histoire de revivre « pour de vrai » leurs fictions préférées. Mais en vrai c’est chiant, les habitants ça les soûle alors soyez sympas, arrêtez.

1. La ville de Dubrovnik en Croatie n'en peut plus des touristes en pèlerinage de Game of Thrones

Les habitants sont carrément soûlés par les fans de la série qui veulent voir Port-Réal IRL en mode gros boulets de touristes qui rejouent la marche de la honte pour le délire. Sans compter ceux qui veulent faire des selfies avec des dragons endormis par un tranquillisant. (Source)

2. La maison des McCallister continue d'attirer des touristes qui viennent zoner dans le tiékar

Pour les fans de Maman j’ai raté l’avion, la maison des McCallister n’a aucun secret. Et pour les voisins, c’est un peu chiant de se taper des gens qui viennent se prendre en selfie à longueur de journée. (Source)

3. Les étudiants de Oxford sont soûlés par les touristes fans de Harry Potter

Se faire une week-end sur les traces du petit magicien à lunette, pourquoi pas ? Petit problème, les étudiants de Oxford se tapent des hordes de touristes dans les couloirs de leur école et ça pète un peu leur concentration. Enfin bon, de vous à moi, je pense qu’ils n’avaient qu’à choisir autre chose qu’une école de magie. Y’a pas d’avenir dans cette filière.

4. La maison hantée de American Horror Story existe vraiment et ses proprio en ont marre des touristes

Dans la série des maisons famous, celle de la première saison de la série flippante voire jessicalangeante, a un bon p’tit cachet. Les fans se prennent en photo devant, squattent le jardin, et tentent même de rentrer dedans. Les proprio auraient ainsi porté plainte auprès de l’agence immobilière parce que RELOU. Alors qu’il leur suffirait de sous-louer par Airbnb ça marcherait grave et ils se feraient trop d’argent.

5. Les escaliers du Joker dans le Bronx

Avant la sortie du film, ces escaliers menaient une vie normale loin des flash et les fans. Mais depuis le film, c’est une autre salade. Des touristes passent leur life à se prendre en photo et les voisins en ont ras la casquette.(Source)

6. La maison rose de Love Actually

Bon sang, il semblerait que les maisons prennent cher dans ce top, ça fout la chienne. Comme les autres celle-ci est visitée par moult fans du film, or il y a des vrais gens qui habitent dedans et ça les soûle. Mais ils ont quand même pensé à mettre une boîte solidaire où les gens peuvent mettre des tunasses. Bah voilà une affaire rondement menée. (Source)

7. La librairie de Nothing Hill (rapport au film avec Hugh Grant)

Là encore, c’est le voisinage qui est mécontent. Et pour cause, le notoriété due au film a fait grimper les prix du quartier donc un peu chiant. Quant à la librairie, elle a fermé depuis donc on peut plus reprocher vraiment aux touristes de zoner dans le périmètre.

8. Le bus de Into the Wild

On vous avait parlé il y a pas longtemps des fans de films teubés, ceux-là en font partie. Les fans du film adapté du livre de Jon Krakauer avaient pris la mauvaise habitude de faire la même quête que le personnage pour atteindre ce bus abandonné dans l’Alaska. Problème, ils se mettaient en danger et on a du faire retirer le bus pour leur couper l’envie d’aller se paumer en terre hostile.

9. L'appartement de Carrie Bradshaw dans Sex and the city

Il va sans dire que pour les fans de la série, il était indispensable d’avoir un circuit touristique avec les lieux connus de la série. L’appartement de Carrie en fait évidemment partie. Sauf qu’on a interdit l’arrêt au niveau de l’appartement parce que les gens étaient trop déglingos.

10. La biodiversité de Skellig Michael est flinguée par les touristes fans de Star Wars

Le réveil de la force a en partie été tourné dans cette île irlandaise qui depuis souffre d’un tourisme de masse qui a un impact malheureux sur les petits zozios.

Source : Brightside