Facebook c’est super sympa, on raconte sa vie on partage nos sentiments, notre ressenti, nos repas, nos avis. Mais parfois on oublie aussi que notre compte Facebook peut être vu par les mauvaises personnes, et on ferait bien d’être attentif à ce qu’on raconte si l’on ne veut pas se faire virer. Si en revanche on veut se faire virer, pas de souci ça gère.

1. Aux Etats-Unis, une femme s'est fait virer après que son employée ait partagé leurs échanges SMS sur Facebook

Pour une fois, c’est pas l’employé qui a été viré mais bien le boss. En gros, l’employée explique à sa boss qu’elle ne pourra pas venir travailler parce que son fils est sous assistance respiratoire. La boss lui répond que balek si elle vient pas ce sera considéré comme une démission. L’employée partage ça sur Facebook et la capture d’écran de ses échanges devient hyper virale. Résultat, ça remonte aux oreilles de l’entreprise qui vire la manageuse considérant que c’est un peu une bâtarde. Donc parfois, Facebook a du bon.

Source

So my son is on life support and I tell my boss 48 hours before I am to work again that I will not be able to work until my son is off life support and this is what she tells me!

Publiée par Crystal Reynolds Fisher sur Samedi 30 juin 2018

2. A Toulouse, une salariée se fait virer après avoir quitté son poste en laissant son compte Facebook ouvert et accessible alors qu'elle y avait posté des messages insultant ses collègues et son entreprise

On pourrait croire qu’elle allait s’en sortir indemne parce que quand même, d’où on va squatter sur son compte Facebook, alors que c’est privé ? Privé, oui, mais dans le cadre de l’entreprise, non. La cour d’appel a donc jugé que c’était une faute grave et accepter le licenciement de la femme.

Source

3. A Reims, un employé de l'hypermarché Cora se fait tej après avoir commenté un article sur Facebook insultant son entreprise

Visiblement, Cora n’a pas beaucoup de sens de l’humour. Quand un homme commente un article du journal L’Union traitant du travail le dimanche en écrivant ces doux mots : « Aller y travailler le dimanche bande de charlot c pas vous qui vous lever et n’aver pas de vie de famille nous faite pas chier à venir le dimanche !!!!!!! », l’entreprise a du sévir. Faut dire que le gars avait fait des fautes d’orthographe aussi.

Source

4. Une femme se met en arrêt maladie et se fait virer après avoir posté des photos d'elle trop happy sur Facebook

Jacqueline a 21 ans d’ancienneté. Mais ses rapports ne sont pas au beau fixe avec son patron ce qui la force à se mettre en arrêt maladie. Jusque là tout va bien. Mais huit mois plus tard son patron trouve une photo d’elle avait postée sur Facebook durant la dite période d’arrêt maladie en plein stage de danse en Grèce. Faut dire que c’était pas ultra malin.

Source

5. L'usine Alkor Draka vire un de ses employés après qu'il ait bitché sur elle dans un statut Facebook

Coup classique. Le gars poste « Boîte de merde, vivement qu’ils virent la DRH. » sur son mur, ça tourne mal. L’histoire ne nous raconte pas si le gars s’est fait griller parce qu’il avait la DRH en ami Facebook.

Source

6. Un homme se fait virer après avoir posté un message qualifiant le magasin Gifi de bordélique

Gifi des idées de génies ? Mouais, en attendant, un employé d’un des magasins poste un matin sur Facebook cette déclaration bien salée « Merci du cadeau. Je pleure ma race. Jamais vu un magasin aussi bordélique » et même s’il n’a pas cité l’enseigne, il s’est retrouvé mis à la porte. Sympa.

Source

7. Des employés qualifient leur entreprise de "club de néfastes" sur Facebook

En même temps les mecs sont allés un peu loin, déjà ils disent appartenir au club des néfastes, mais en plus ils se la pètent en narrant qu’ils se foutent de la gueule d’une supérieure hiérarchique qui a rien capté la bouffonne. Bref, quelqu’un a capté leurs échanges, et c’est parti en licenciements pour faute grave.

Source

8. Une salariée s'est un peu lâchée sur sa boîte en demandant sur Facebook à ce qu'on y mette le feu

C’est vrai que dire sur ton mur facebook « Qu’on leur mette le feu à cette boîte de merde ! » et dire qu’elle te dégoûte, n’est pas le meilleur moyen d’avoir un CDI pérenne. Cela dit, si tu hais à ce point ton environnement de travail, c’est plutôt une bonne nouvelle de te faire virer non ?

Source

Allez après ça moi je vais direct crier ma haine de Topito sur Facebook, c’est vraiment des gros nuls mdrr^^