Nous sommes nostalgiques en ce moment. Peut-être parce que la Mort nous guette de ses yeux caves et que les belles années où l'on pouvait encore jouer avec son caca sans que cela nous porte préjudice sont loin, très loin. Replongeons donc dans notre enfance-et notre adolescence (qui nous rend moins nostalgique car de fait, c'était déjà préjudiciable de jouer avec son caca) au travers des magazines qui nous ont appris, divertis, et surtout donné le goût de la lecture. Voici 10 publications de notre jeunesse qui sont, pour la plupart, toujours vertes et qui nous ont encouragés à lire. Ce qui peut être utile, ne serait-ce que pour baguenauder sur Topito.

  1. Wapiti (site officiel)
    Le magazine de la nature essentiellement sur les animaux et le sauvetage d'espèces menacées. Une parution tellement bien foutue que vous vous sentiez concerné-e par le triste sort de Germaine, Baleine bleue de 170 tonnes, et cela même si vous habitiez en HLM dans la banlieue nord de Clichy-sous-Bois, où les baleines bleues sont excessivement rares comme vous le savez.

    Crédits photo : Bayard Presse
  2. J'Aime Lire (site officiel)
    Dans le petit magazine rouge rectangulaire, on se ruait sur Tom-Tom et Nana, et après seulement on s'attaquait à l'histoire illustrée. Il y avait aussi les jeux qui étaient déjà tous faits dans les numéros de l'école, qui dataient souvent des 70's. Et quand on était abonné-e on recevait une boîte en forme de crayon pour les ranger. La classe.

    Crédits photo : Bayard Presse
  3. Je Bouquine (site officiel)
    Le magazine plutôt classieux: outre les histoires de grands auteurs jeunesse avec les illustrations qui vont bien, ce qui donnait vraiment envie de lire, c'était les premières pages en BD des "classiques". Forcément, on voulait connaître la suite. Ajoutez à cela des articles de fond sur la culture et vous obtenez une sorte de Télérama Junior pas désagréable à lire, même pour les personnes n'ayant plus d'appareil dentaire depuis longtemps.

    Crédits photo : Bayard Presse
  4. Pif Gadget (site officiel)
    En 1969, outre les jeux de mots graveleux et le premier homme sur la lune, une autre révolution a eu lieu: Pif Gadget, la revue BD du PCF. Cette revue offrait un gadget (d'où le nom, sont malins ces communiss') à chaque numéro. C'était aussi des séries BD complètes, pour les petits communiss' (Placide et Muzo) et pour les grands communiss'(Gai Luron). Notez bien que nous avons réussi à placer le mot maudit 3 fois, une preuve de plus s'il en fallait du bolchévisme manifeste de Topito. D'ailleurs on compte au moins 4 lecteurs de feu Pif Gadget dans nos rangs.


  5. Okapi (site officiel)
    Okapi, c'est le magazine pour les collégiens propres sur eux, qui sont gentils avec leurs profs et qui disent non à la drogue. Okapi a aussi permis la publication de quelques BDs dont celle qui a hanté toute bibliothèque 90's qui se respecte: Tendre Banlieue de Tito, qui t'expliquait la drogue, le Sida, l'illettrisme, le handicap et tous les aspects sympas de la vie.

    Crédits photo : Bayard Presse
  6. Astrapi (site officiel)
    Le magazine des 7-11 ans avec des conseils bricolage qui nécessitent un diplôme d’ingénierie et un master "Mc Gyver" pour les réaliser.

    Crédits photo : Bayard Presse
  7. Pomme d'api (site officiel)
    Pomme d'Api, c'est pour les petits depuis 1966. Vous avez forcément côtoyé Mimi Cracra et Petit Ours Brun dans votre prime jeunesse. Ils créchaient entre les pages de Pomme d'Api. Il est fait mention d'une BD intitulée La Famille Choupignon, mais elle n'est pas vraiment passée à la postérité, en dépit d'un patronyme prometteur.

    Crédits photo : Bayard Presse
  8. Popi (site officiel)
    Le magazine des touts-petits avec en vedette Léo et son singe en peluche Popi (à moins que ce ne soit l'inverse). On pouvait y trouver une histoire ainsi que l'inévitable Petit Ours Brun, décidément de tous les mauvais coups. Popi c'était la transition entre Les Belles Histoires et Pomme d'Api et un moyen pour les parents de se la raconter à la crèche, et ainsi prouver au monde qu'ils ne laissaient pas la télévision éduquer leurs gamins, eux.

    Crédits photo : Editions Paris
  9. Grodada (site officiel)
    Un magazine collector puisqu'on ne compte que 13 numéros et 3 hors-séries. Quand le Professeur Choron décide d'offrir un Hara-Kiri aux enfants, ça donne Grodada, dessiné par Schlingo et Vuillemin. Malheureusement Grodada a connu des difficultés financières et n'est pas devenu Grodada Hebdo, lui. D'un autre côté il eut été compliqué d'expliquer aux enfants pourquoi les locaux de leur journal prennent feu.

    Crédits photo : France-Images S A
  10. Le Journal de Mickey et Picsou Magazine (site officiel)
    Le JDM traverse les générations. On lisait la version quasi "pulp" des parents, avec des morceaux de Guy L'Eclair ou Mandrake le Magicien dedans, on achetait le magazine chez le marchand de journaux avec les conseils avisés des Castor Juniors. Quelque soit l'époque on pouvait retrouver les enquêtes de Mickey vs le Fantôme Noir, Super Dingo et surtout les histoires de Don Rosa dans Picsou Magazine, exégète de la saga des Canards sortie du cerveau fécond de Carl Barks. C'était peut-être pas autant chevillé à l'Education Nationale qu'Okapi ou Je Bouquine, mais il y avait "la magie Disney"...

    Crédits photo : Disney Hachette Presse
  11. Les Belles Histoires (site officiel)
    Une petite et une grande histoire, des comptines et des trucs mignons pour envoyer ses gosses au lit sans être obligé de les chloroformer. Ce qui était délicatement suggéré par le logo en forme de demi-lune souriant. (Si si) Les Belles Histoires ont même connu la consécration ultime avec une adaptation de certains contes en dessins animés narrés par Henri Dès.

    Crédits photo : Bayard Presse

Et vous vous lisiez quoi avant de savoir lire ?