Ayant été un jour un enfant en possession d’un yoyo et d’une ficelle, j’ai vite réalisé quelle ingéniosité était la cour de récréation : tu mets des enfants dans un très très grand enclos, et c’est là que la magie opère. Avec deux trois babioles, un cerveau et des corps en plutôt bonne forme, voilà qu’en l’espace de quinze minutes chacun avait trouvé sa tribu, même toi, et ça en dit long sur ton profil psychologique.

J’ai mené l’enquête pour vous.

1. La corde à sauter : la pile électrique

On te reconnaît au loin à ta silhouette svelte et tes cheveux impeccablement brossés. Concentration, adresse et agilité, tu es cette personne que tout le monde admire car viser la lune ça ne te fait pas peur. Concrètement on frôle la perfection mais cet excès d’énergie est malheureusement un frein à tes notes qui elles avoisinent le zéro.

Source photo : Giphy

2. Gendarmes VS voleurs : l'épicurien

Aka « filles attrapent gars » aka le jeu le plus astucieux au monde quand tu voulais choper ton crush de CM1B. Tu étais ce bourreau des coeurs toujours au centre du drama. Les petits filous adeptes de ce jeu sont d’ailleurs souvent les mêmes à se servir 7 portions de frites à la cantine laissant derrière eux les joueurs de la tomate dans leur désarroi.

Source photo : Giphy

3. Les billes : le vintage

On apprécie ton calme olympien avant d’effectuer ce décisif triple flip rotatif en direction de cette pépite, ceci dit tu as cette légère tendance à un peu trop la ramener surtout depuis que tu as reçu les félicitations au conseil de classe. Pas franchement populaire, tu es même plutôt loup solitaire avec ce je-ne-sais-quoi d’étincelle de nostalgie qui brille dans tes yeux, bien décidé à maintenir la hype de ce loisir historique.

4. La tomate : le paresseux

Bon alors toi le sport c’était clairement pas ton truc. Pour rappel, cette activité consistait à faire passer une balle en mousse entre ses jambes avec ses mains dans une position plus que douteuse, tout en formant un cercle de sorte à faire du pied à son voisin. Flemmard assumé, tu étais ce type sympa mais sans grande ambition dans la vie. À moins d’aimer les rassemblements de type secte, tu ne savais toi-même pas trop comment tu en étais arrivé là ce jour-là.

Source photo : Giphy

5. L’élastique : le manipulateur / le manipulé

Ici, plusieurs cas de figure sont possible en fonction de ton rôle.

Celui qui joue : ton sang-froid et ton habileté sont légendaires. Tu es toujours celui sur qui on peut compter pour une partie de Docteur Maboul ou désamorcer une bombe.

Celui qui tient l’élastique avec ses chevilles : sache que tu n’es qu’un pion et que personne ne t’a jamais aimé.

6. Chat : le fanfaron

Tu possèdes toutes les caractéristiques du champion de la corde à sauter. Ton petit plus ? Tu te nourris exclusivement de viande rouge et de la peur de tes victimes.

Source photo : Giphy

7. Les cartes Pokémon : le trader

Les affaires sont les affaires, et ça tu l’as bien compris dès le plus jeune âge sous le préau ; jouer ne t’intéresse pas tant que ça non, toi, tu veux posséder. Véritable requin mais résolument stylé, tu es quelqu’un qui déteste la routine et tu vis pour le frisson.Tu es aujourd’hui le plus redoutable des YouTubeurs Gaming et le plus fauché des bitcoiners.

Source photo : Giphy

8. L'épervier : le caïd

En gros, l’épervier est à la récré ce que Serpentard est à Poudlard : à l’image de ce rapace de la famille des accipitridés, tu es doté d’une intelligence vive et d’une cruauté impitoyable. Tu es un leader au charisme fou, mais il t’arrive de parler en latin tout seul en écrivant le nom de tes ennemis avec ton sang sur les murs de ton appart et franchement c’est pas correct.

9. La marelle : l'insipide

Tu es d’un ennui mortel, je n’ai pas d’autre explication. D’ailleurs si tu t’es toujours demandé pourquoi je ne t’ai jamais adressé la parole à l’école, maintenant tu sais.

10. Trois petits chat : le plus niais

Chapeau de paille, chapeau de paille, chapeau de paille paille paille paille… Paillasson, paillasson, paillasson son son son… Somnambule, somnambule, somnambule bull bull bull… Bulletin, bulletin, bulletin tin tin bref, si tu as déjà pris du plaisir à chanter cette insignifiante formule de sorcellerie, tu ne mérites pas mieux que le gamin de la marelle.

Source photo : Giphy

Perso je suis plus bilboquet, et toi ?