A la fin des 90’s, il y avait deux teams : les Playstation et les Nintendo. Sortie en 1996 et produite jusqu’en 2002, il s’est vendu plus de 32 millions de N64 à travers le monde. Pendant que les Play 1 jouaient à Crash Bandicoot, Spyro et leurs amis, nous sur 64, on jouait à de vrais jeux ! Alors on ressort ses vieilles cartouches (on souffle un peu pour faire partir la poussière) et on rallume sa console.

1. Perfect Dark

Perfect Dark a réussi là où beaucoup d’autres ont échoué : faire un jeu de tir à la première personne jouable facilement et précisément sur console. Il est l’enfant spirituel de Golden Eye en reprenant les mêmes codes mais en se plaçant dans un univers futuriste à base de combats d’extraterrestres et de vaisseaux spatiaux. Tu nous manques Joana.

2. Donkey Kong 64

Les studios Rareware nous ont vraiment produit des perles ! Donkey Kong est revenu en 3D sur la Nintendo 64, il n’est pas revenu seul mais avec son équipe. Chacun avec ses spécificités pour pouvoir obtenir toutes les bananes du jeu. Rien que pour le DonkeyRap, ce jeu mérite sa deuxième place.

Source photo : Giphy

3. The Legend of Zelda : Ocarina of Time

Tout simplement le meilleur Zelda depuis la création de la licence. On pouvait passer sa journée à pêcher et galoper sur Epona. On apprenait par cœur les mélodies à l’Ocarina et on prenait un malin plaisir à mettre des coups d’épée dans les poules !

Source photo : Giphy

4. GoldenEye 007

Bien avant Perfect Dark, Golden Eye nous a fait découvrir le plaisir de jouer à des jeux de tir avec la manette de 64. Dans un univers plus que fidèle au film, on jouait James Bond et on le guidait dans ses aventures en choisissant son niveau de difficulté. On ne peut pas ne pas parler du mode multijoueur sur lequel on pouvait passer des heures à s’entretuer en splitscreen.

Source photo : Giphy

5. Super Mario 64

Mario est toujours une valeur sûre. Mario 64 nous a quand même fait découvrir la 3D, appris à contrôler une caméra pour bien sauter dans l’axe, et fait visiter un château grandeur nature avec un jardin énorme. Pour finir le jeu, il fallait récupérer les 120 étoiles planquées à travers les 15 mondes aussi différents que fascinants. On se souvient aussi avoir bien abîmé notre joystick en faisant tourner Bowser.

Source photo : Giphy

6. Banjo Kazooie

Dans le même style que Donkey Kong (même s’il est sorti avant) avec cette fois-ci une toute nouvelle licence : l’ours Banjo accompagné de son ami l’oiseau Kazooie. Le but était de sauver la soeur de l’ourson capturée par une méchante sorcière. L’excellent sound design nous faisait totalement plonger dans l’ambiance disjonctée de ce jeu. On se souvient aussi de Banjo Tooie, le deuxième opus, qui mériterait également sa place dans le top.

Source photo : Giphy

7. The Legend of Zelda : Majora's Mask

Second épisode de Zelda sur Nintendo 64, Majora’s Mask est au moins aussi bon que son prédécesseur. Totalement identique dans la direction artistique et les personnages, il est pourtant bien différent sur le fond. Contrairement à OoT, on n’était plus le même héros, grand et fort pour sauver tout le monde. Ici, tout le monde souffre, l’univers est beaucoup plus noir, mélancolique, et déprimant. Un véritable chef-d’oeuvre !

Source photo : Giphy

8. Star Wars : Rogue Squadron

Alors que Star Wars episode I n’était même pas sorti sur nos écrans et qu’on regardait en boucle la première trilogie en VHS (le coffret doré), on a eu le droit sur N64 et PC à un des meilleurs jeux de la licence. Rogue Squadron nous permettait de piloter les meilleurs vaisseaux de la galaxie pour accomplir les missions de la Rebellion. On se souvient de l’énorme déception de la suite de cet opus, Rogue Leader sur GameCube, qui a brisé notre coeur d’ado.

Source photo : Giphy

9. Mario Kart 64

On n’est jamais vraiment déçu par un Mario Kart. Sur Nintendo 64, c’était l’essence même du jeu, pas de modif de karts, pas de personnages bizarres, pas de motos… Non, là c’était 8 personnages et un kart. Les légers allaient vite, les gros étaient plus maniables. Pour la première fois on pouvait jouer à 4 en simultané et on pouvait également faire des combats de ballons dans des arènes spécialement conçues pour (que de souvenirs avec les espèces de forts de 4 couleurs avec les rampes d’accès). Il a reçu tous les prix du jeu de l’année à sa sortie et a été vendu à 10 millions d’exemplaires dans le monde.

Source photo : Giphy

10. Lylat Wars

Nos quatre pilotes Fox, Falco, Slippy et Peppy devaient affronter le grand méchant Andross. Pour cela, il fallait traverser plusieurs planètes avec dans chacune un passage secret pour pouvoir accéder à un niveau différent. On en a fait des looping, des boucles et on se souvient de l’excitation de pouvoir utiliser le tank Star Fox contre le train ! C’est l’un des premiers jeux à avoir été édité sur 64.

Source photo : Giphy

11. Super Smash Bros.

Quelle idée de génie a eu Nintendo à l’époque. Mettre toutes leurs licences dans le même jeu pour qu’ils s’explosent tous la gueule comme dans Tekken. Assez novateur pour être souligné, le principe de ce jeu de baston n’était pas de mettre KO son adversaire mais de faire augmenter ses PV pour l’envoyer de plus en plus loin hors du ring. Une licence qui a continué sur GameCube, Wii et même WiiU avec toujours plus de personnages.

Source photo : Giphy

12. Conker's Bad Fur Day

Conker était un gentil petit écureuil qui lançait des noisettes sur les méchants… Mais ça c’était avant. Dans ce jeu, qui fut un des derniers de la N64, Conker était un écureuil alcoolique. Rempli d’allusion sexuelle et scatophile, le jeu est un peu censuré par Nintendo qui essaye de le sortir sans vraiment en parler. Graphiquement le jeu est une des plus belles réussites de la console.

13. Pokemon Stadium

Bien avant Pokemon Go, on savait défoncer les petits monstres. Quelques années après les versions Game Boy, Nintendo nous a pondu un adaptateur capable de brancher notre cartouche game boy. On pouvait ainsi voir nos petits monstres en 3D combattre d’autres monstres. Quelle joie également de pouvoir jouer à Pokemon sur notre télé.

Source photo : Giphy

14. Wave Race 64

Au lancement de la console, il fallait LA grosse démo technique pour prouver que la 64 explosait tout. Cette démo c’était Wave Race, ce jeu de jet ski avait su simuler les mouvements de l’eau à la perfection. Chaque course était un décor différent comme un lac calme ou une ville industrielle dans lesquelles on pouvait changer la météo en passant du grand soleil à la tempête. En plus d’essayer de faire des figures sur les tremplins, la vraie réussite était d’avoir le jet ski dauphin.

Et vous, quel jeu vous a marqué ?