12247162_10154350584299278_7320166611521649623_n

Nous généralement tous les matins on se bat pour se souvenir de nos rêves, et quand on s'en souvient c'est parce qu'il y avait des collègues qui nous poursuivaient ou un truc nul comme nos dents qui tombent. Pour certains en revanche les rêves sont une source d'inspiration et ils ont offert à l'humanité de nombreuses toiles, chansons, films ainsi que certaines inventions moins évidentes comme la machine à coudre. Et si vous voulez aller encore plus loin dans le monde du sommeil, découvrez "Le Sixième Sommeil", le nouveau roman de Bernard Werber, qui vous entraînera au bout du monde... et de vos rêves.

Top partenaire [?]
  1. La machine à coudre par Elias Howe
    Elias Howe n'était pas un novice de la couture et son cauchemar ne lui a pas donné l'idée d'une machine à coudre puisqu'il travaillait déjà sur le concept depuis un bout de temps. Le problème c'est qu'il était incapable de résoudre un souci d'aiguille qui faisait planter toute sa machine. Une nuit il rêve qu'il est attrapé par une tribu de cannibales qui décident donc de le boulotter. Pour se faire, ils le tuent à coup de lance et Elias remarque très calmement que lesdites lances ont un trou au bout. C'est là qu'il aurait eu l'idée de faire un trou dans son aiguille et pouf ça a tout débloqué et il a pu faire fortune avec sa machine.
    1
  2. Inception par Christopher Nolan
    Un film qui parle de rêve dans un rêve (dans un rêve dans un rêve) ne pouvait trouver son origine que dans un rêve, et en l'occurrence dans le rêve de son créateur, Christopher Nolan. Et pas n'importe quel rêve puisqu'il s'est inspiré de ses rêves lucides, ceux lors desquels vous savez que vous rêvez, vous voyez ? Sauf qu'en se réveillant on va se faire un café, et Nolan lui il en a fait un film.
    4
  3. #9 Dream - par John Lennon
    Avec un titre pareil, je pense qu'on peut décemment concevoir une origine onirique au morceau de l'ancien Beatles. D'ailleurs il suffit de lire le refrain pour piger que quelque chose n'est pas net. Il s'agit d'une phrase entendue dans un rêve par Lennon, "Ah! böwakawa poussé, poussé", et inutile de vous prendre la tête : ça ne veut rien dire du tout.

  4. Terminator par James Cameron
    Un jour, le pauvre James est tombé malade et au milieu d'un sommeil fiévreux il a rêvé d'une explosion, d'un robot sortant des flammes, coupé en deux, armé de couteaux de cuisine et pourchassant une jeune fille. Il va dessiner tout ça, mûrir l'idée un chouïa et voilà, The Terminator débarquait. Il va falloir commencer à noter vos rêves les petits potes.
    terminator
  5. La théorie de la relativité par Albert Einstein
    Moi quand j'étais ado je rêvais de nourriture, d'aventures et de cul. Aujourd'hui encore d'ailleurs. Mais pas Albert, non lui il rêvait de vaches. Le jeune Einstein se promène donc dans un champ (dans son rêve) et aperçoit un troupeau de vaches collé à une barrière électrique. Un fermier situé à l'autre bout du champ active la barrière et toutes les vaches reculent en même temps. Sauf qu'en débriefant ce moment cocasse avec le fermier il se rend compte que ledit fermier a vu les vaches sauter, certes, mais une par une, comme une sorte de vague. En se réveillant Albert se dit que c'est fou ça, selon où on est on ne voit pas les choses de la même manière, et tout ça l'a emmené très naturellement à pondre sa théorie de la relativité. OH LA VACHE ! (je suis malade, je suis au bout de ma vie, merci de ne pas juger).
    3
  6. Twilight par Stephenie Meyer
    La romancière a en effet eu l'idée d'écrire sa saga après avoir rêvé d'une humaine et d'un vampire qui s'aimaient, mais qui ne pouvaient pas vivre ensemble la faute à leurs trop nombreuses différences. Après ce petit rêve dont on ne doute pas qu'il était un peu cochon, Stephenie a décidé d'écrire un roman et quelques années plus tard elle était super riche. Après, c'est sûr que ça reste plus classe d'inventer la théorie de la relativité pendant son sommeil que Twilight, mais bon il en faut pour tous les goûts.
  7. La méthode scientifique par Descartes
    La méthode scientifique de Descartes n'est pas forcément ce que vous avez étudié de lui à l'école, pourtant elle a permis de structurer la recherche. En gros avant, pour comprendre un animal, on foutait le feu et on voyait ce que ça donnait et René est venu mettre un peu d'ordre là-dedans. Et pour en arriver à une méthode scientifique bien carrée, Descartes a rêvé qu'il était coincé dans une tornade, poursuivi par des fantômes. Bon. Après être passé par une pièce horrible pleine d'étincelles, il se retrouve à lire un livre ne possédant qu'une inscription "Quod vitae sectabor iter" ("Quel chemin suivrai-je dans la vie ?") et là un mec arrive, lui dit "OUI ET NON" et se barre avec le livre. Du coup René est un peu paumé au réveil, on le serait à moins, et il décide que ce rêve venait de Dieu et que le message était clair : il devait réinventer la manière dont l'homme concevait l'univers. Oui, René avait peut-être un peu le melon.
  8. La Persistance de la mémoire par Salvador Dalí
    Trouver son inspiration dans les rêves quand on est peintre ce n'est pas forcément une grosse surprise, mais avec Dalí ça l'est encore moins puisqu'il définissait ses toiles comme des "photographies de rêves peintes à la main". Sa "Persistance de la mémoire" est l'exemple classique de paysages et de scènes oniriques typique du surréalisme du peintre "fou".
    111
    Crédits photo (creative commons) : caillols
  9. Yesterday par les Beatles
    Encore un tube britannique mais cette fois ce n'est pas Lennon mais McCartney qui aurait composé la mélodie de ce tube dans un rêve en 1964. Entêté par la mélodie dès le réveil il la joue au piano et la fait écouter à ses potes pour qu'il lui disent enfin où il a pu entendre ça, mais la réponse est toujours la même : nulle part. Il venait de composer le morceau le plus repris du monde. Il a la classe le petit Paul quand même.

  10. Dreamcatcher par Stephen King
    Stephen King s'est réveillé un matin obsédé par un chalet au fond des bois avec 4 mecs dedans. Il faut dire qu'il venait d'être fauché par un minivan et qu'il se remettait doucement d'une jambe cassée dans son lit, un peu défoncé aux antidouleurs. Du pain bénit pour l'auteur américain qui s'est empressé d'en faire un bouquin, Dreamcatcher, en y apportant sa petite touche en plus qu'on ne vous dévoilera pas si vous comptez le lire (ou regarder son adaptation cinéma).

Et vous, vous rêvez de quoi ? Si le monde des rêves vous attire, et que vous souhaitez voyager en le découvrant, "Le Sixième Sommeil", le nouveau roman de Bernard Werber, vous propose de plonger au cœur de votre sommeil pour une expérience inédite !