On pourrait penser que faire de la politique c’est faire preuve de respect, de dignité et de grandeur d’esprit. Que nenni. Les politiques sont aussi des êtres humains comme tout le monde, avec leurs forces et leurs faiblesses, et parfois ils se laissent aller à toute la violence dont ils recèlent.

1. " Macron n’est pas à la hauteur de ce débat. C’est juste un crétin opportuniste qui cherche le soutien du lobby agricole français" Jair Bolsonaro

On est en plein dans l’actualité, comme quoi le lynchage n’est jamais très loin. A cela on ajoute la petite pique bien dégradante sur l’âge de Brigitte Macron qui justifierait l’acharnement d’Emmanuel Macron sur le débat concernant l’Amazonie. On est sur une rationalité exemplaire.

2. "Pourquoi est-ce que Kim Jong-Un m’insulte en me traitant de "vieux", alors que je ne le traiterais JAMAIS comme étant "petit et gros"? J’essaie pourtant d’être son ami – peut-être que ça arrivera un jour"!" Donlad Trump

Insulter le physique c’est un peu bas si vous voulez mon avis, mais Trump est quand même sympa puisqu’il dit qu’il essaie d’être son copain. Finalement c’est un chic type.

Source photo : Giphy

3. "Vous êtes de la merde dans un bas de soie" Napoléon Bonaparte

Cette gentille petite phrase fut adressée à son conseiller et ministre Talleyrand qui venait de le trahir. On admire la créativité de l’insulte.

4. "Je crois pouvoir dire de lui que c'est un faux-cul et que, pour respecter quand même la parité, c'est une vraie vulve" Jean-Marie Lepen

Un top sur les insultes entre politiques n’en serait pas vraiment un si Jean-Marie Le Pen n’y figurait pas. C’est un peu notre ref de la punchline bien acerbe et puante. Vous vous demandez surement à qui s’adresse-t-il et quelle immondicité cette personne a bien pu commettre pour se voir attribuer d’un tel sobriquet. Il s’agit de Claude Bartelone qui avait refusé en janvier 2015 d’assister à la remise du prix du Trombinoscope obtenue par Steeve Briois, maire Front national d’Hénin-Beaumont.

Source photo : Giphy

5. "Connard", "ignoble ordure", "sale traître", "faux cul" Daniel Cohn-Bendit et Gilbert Collard

Rappelez-vous c’était il n’y a pas si longtemps sur le plateau de TF1 lors de la soirée électorale du dimanche 26 mai qui comme tout débat politique post-élection s’est déroulé dans le calme et le respect des invités. Si c’est bien Daniel Cohn-Bendit qui a lancé la première insulte, Gilbert Collard l’a un peu chauffé en le qualifiant de « représentant de la République En Marche » qui est presque une comparaison au IIIe Reich soyons sérieux. Heureusement Cohn-Bendit est vraiment réputé pour garder son sang-froid donc tout s’est bien passé.

6. "Qu'est-ce qu'elle veut de plus, la mégère ? Mes couilles sur un plateau ?" Jacques Chirac

Adressé à Margaret Thatcher lors du sommet européen de Bruxelles en février 1988, les deux représentants avaient quelques litiges sur le remboursement d’une partie de la contribution du Royaume-Uni au budget de l’Union Européenne, et comment dire il s’est un peu lâché quoi. Alors à la base ça devait rester en off sauf que son microphone est resté allumé alors qu’il le pensait éteint. Ça c’est pas de chance, moi aussi ça m’arrive tout le temps.

7. "C’est un bon gars, mais il a trop joué au football sans casque" Lyndon Johnson

Les mots doux du 36e président américain, à propos de Gerald Ford, le 38e président américain. Beaucoup d’amour entre eux c’est évident.

8. «Little Marco», «Ted le menteur», «Bush l’incapable», le «Clown», le «Nul» Donald Trump

Trump encore, oui mais on l’aime d’amour, c’est à lui seul un vivier de poésie. Et soyez rassuré il n’épargne personne. Tant mieux car sa verve est aussi puissante que son fond de teint, aussi intelligente que sa politique d’immigration. On espère vivement qu’il briguera un deuxièmement mandat.

9. "Elle a des cheveux teints en blond, des lèvres boudeuses et un regard bleu acier comme une infirmière sadique d'un hôpital psychiatrique" Boris Jonhson

C’est oklm dans un journal anglais très connu, le Daily Telegraph, que Jonhson a balancé ça en toute impunité à l’adresse d’Hillary Clinton lorsqu’elle semblait la mieux placer pour remporter l’élection présidentielle en 2007 (oupsi). Peux-on vraiment se moquer des cheveux d’Hillary, qui soit dit en passant son très biens, quand on est soi-même blond platine ?

10. «Macron, il a récupéré tous les tocards de la politique » - Philippe Poutou

Vous vous souvenez de Poutou pendant la campagne présidentielle et de son mot d’esprit sur l’immunité ouvrière? Avouez on a commencé a regardé les débats juste pour lui et avec l’espoir qu’il réveille un peu tout ça. Poutou c’est le copain gaucho sur lequel on peut toujours compter pour qu’il foute un peu d’ambiance. Hâte de le croiser à la fête de l’Huma.

Des vrais petits boute-en-train .

Source : Paris Match, Les Inrocks, Wikipedia , France Info, Le Temps